Gain de rapidité dû aux transmissions de données à des débits très élevés, entre autres. La 4G apporte son lot d’avantages, mais n’en demeure pas moins encore onéreuse pour le Gabonais moyen.

© cnet.com

© cnet.com

Grandes furent la surprise et la joie des clients de l’opérateur Libertis de constater une amélioration du débit Internet. Un constat confirmé par l’opérateur qui a annoncé, le 10 octobre dernier, le lancement de la téléphonie mobile de 4e génération (4G). En témoigne l’apparition, pour ceux qui ont des smartphones, de l’icône «H» ou «H+», parfois «3G» ou «4G» – c’est selon l’appareil – en lieu et place de l’habituel «E».

Surfer sur son téléphone ou sa tablette devient un réel plaisir. Il n’est plus question de patienter d’interminables minutes pour pouvoir consulter ses mails, se connecter à son compte Facebook, ou accéder à n’importe quel site. Il est même désormais possible de visionner des vidéos sur Youtube depuis son téléphone. Et même de télécharger des fichiers assez imposants. Si l’«upgrade» a été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme, la 4G n’est malheureusement pas accessible à tous. D’abord parce que seules quelques zones de Libreville bénéficient pour l’instant de sa couverture réseau, n’en déplaise à certains agents de Gabon Télécom qui soutiennent que toute la commune de Libreville est couverte, ainsi qu’Owendo, Akanda, Franceville, Port-Gentil et Moanda. Ensuite parce qu’il faut nécessairement posséder un smartphone pour accéder à la 4G. «Pour profiter de l’internet très haut débit mobile, il faut un téléphone compatible 3G et 4G», annonce d’ailleurs l’opérateur. Goûter aux joies de la 4G nécessite donc un «petit» investissement car, au-delà du téléphone, il faudra souscrire aux différents forfaits proposés par la maison de téléphonie. Et c’est là où le bât blesse : pour 2000 francs, le client bénéficie de 100 Mo, valables 3 jours, pour 4500 francs, il a droit à 500 Mo, valables 7 jours, avec 8500 francs, il bénéficie par contre de 1 Go, valable 14 jours. Mais, si l’on ne se déconnecte pas, le compte continue d’être débité alors qu’on ne surfe pas, tout comme lorsqu’on ne souscrit pas à ces forfaits, 4500 francs peuvent être débités en une demi-journée. Donc, à y regarder de près, les prix ont doublé.

Ainsi, le forfait de 1 Go qui donnait droit à 1 mois d’utilisation est désormais accessible pour 14 000 ou 20 000 francs, respectivement pour les forfaits de 2 et 4 Go. D’où de nombreuses interrogations sur la stratégie de Libertis. «Une fois activée, la 3G/4G consomme votre forfait internet à une vitesse grand V. En même pas 3h, j’avais déjà épuisé la moitié de mes Mo avec lesquels je tiens 1 mois. Une chose est sûre : il vaudrait mieux que Gabon Télécom harmonise ses tarifs, sinon, le Gabonais moyen ne sera pas intéressé à utiliser cette nouveauté, certes très utile, mais beaucoup trop chère», constate d’ailleurs un abonné. Un aspect sur lequel l’opérateur est vivement attendu.

 

 
 

15 Commentaires

  1. sm dit :

    Personne n’arrive a faire comme Libertis sur les triples crédits et leur autres offres de folie.
    Si ils n’ont pas de concurent en face capable de suivre, c’est clair qu’ils sont les maîtres du jeux côté tarif.

    Récap Tarifs de la 4G Libertis:

    – 20 FCFA le magaoctet (1Mo) pendant 3 jours, volume max 100Mo, soit un clip vidéo HD sur Youtube
    – 9 FCFA le magaoctet (1Mo) pendant 7 jours, volume max 500Mo, soit 5 clips vidéos HD sur Youtube
    – 8,30 FCFA le magaoctet (1Mo) pendant 14 jours, volume max 1Go, soit un film entier + un épisode de série téléchargé.

    Les tarifs sont intéressants mais peut faire mieux. C’est fait beaucoup plus pour consulter des pages web et checker ses emails aisement.

    On devrait pourtant arriver a des modèles économiques beaucoup plus intéressants pour tout le monde. Après me dira-t on, internet mobile c’est juste pour dépanner.

  2. L'observateur dit :

    J’ai fais le même constat que SOS CONSO, la 4G, telle qu’elle nous est livrée actuellement, coûte beaucoup trop cher. Je pense que Gabon Télécom gagnerait à mieux communiquer sur ces aspects, car on a du mal à croire l’évolution technologique soit, chez nous au Gabon, un motif pour payer plus cher, tandis qu’ailleurs c’est l’inverse: l’innovation technologique stimule la compétitivité et contribue à améliorer la qualité de vie des citoyens. Mais pour que l’innovation nous fasse bénéficier de tous ces avantages, il faut qu’elle soit efficace, il faut que le produit de la recherche atteigne les entreprises et les citoyens qui peuvent en faire usage.Sinon à quoi sert innover si cela ne s’adresse qu’aux plus riches seulement.

  3. Ibinga dit :

    Même l illimité du mois il ont enlever

  4. Dikoka koka dit :

    D accord les operateurs mobiles sont gourmands ou presses de recuperer leur investissment, mais si vous avez payer la license d exploitation a cout de milliards vous etes quand meme obliger de monter une affaire qui marche. C est pas de la charite que je sache.
    Le plus gros probleme a mon avis c est l Etat qui a devoir envers vous et moi et qui doit, par le fait des regles du Jeux encourager le development des T.I.C. En passant surtout par les services a valeur ajouter. Ces services doivent être heberger localement. Prenant un example concret. Gabonreview est actuellemnt heberge en France. Si vous etes au Gabon juste accede a ce site, le 13ieme site plus populaire au Gabon, vous reviens plus chers q qq un en France. Les operateurs mobile ki vous donne la connection doivent aussi payer pour le traffic international.
    Pkoi nos connexion sont tjrs chers? Pcq nous ne sommes q des consommateurs et que tout vient de l exterieur.
    Si YouTube.ga existait l equation serait differente. Est ce possible d changer cette dynamique: bien sur. on a des examples telle q le Kenya et le Rwanda ki savent ‘consommer locale’ on va dire et on des politiques qui vivent a l amelioration des technologies. Au Nigeria ils ont des services comme YouTube pour les films locaux.
    Android ou iOS sont aussi des platformes de development. Elles doivent être exploite pour creer, pas juste consommer c q les ricain ou autres ont creer pour eux meme d abord. Ki nous empeche d saisir ces opportunites?
    Se plaindre c est bien beau mais c est trop simple. Il faut q localement des sites soient heberges, des apps soient creer, et les decideurs doivent jouer leur roles une fois ils recoivent des milliards de ces compagnie afin de jouer leur role.

  5. Ari dit :

    Face a de tarifs aussi exorbitants, la jeunesse gabonaise aura du mal a se lancer pleinement dans le numerique, elle sera en marge du developpement et des retombees economiques du E-commerce.
    Le Gabon, ou plutot les autorites ont un enorme defi a relever face aux autres pays qui sont deja tres avances dans ce domaine. Surfer sur youtube est un acte banal en occident (c’est comme allumer la TV), impensable qu’au Gabon c’est encore un luxe ou plutot une arnaque de la part des operateurs de telephonie mobile. Vivement l’acces illimite (internet,SMS,… ).

  6. TESSI dit :

    Qu’est-ce qui vous surprend sur ce barême tarifaire.. A chaque fois qu’un opérateur économique au Gabon lance un produit sur le marché le premier reflexe est de gruger les consommateurs. Rapellez-vous de l’introduction de la téméphonie mobile au Gabon dans les années 80. Qui avaient acces?n’est-ce pas les même,les nantis de la classe bourgeoise. Les gens des mapanes attendez!!
    Salut!!

  7. konrads dit :

    Afin d’éviter de perdre ton forfait ou tes unités même quand tu ne surfes pas, il te suffit de désactiver ” Données mobiles ” et de réactiver quand tu veux naviguer! C’est pas compliqué! Forfaits 4G compose *222#.

    • CabritGB dit :

      Mais lol et pendant que tu y es tu sors ton silex pour allumer ta cigarette car tu veux pas finir ton paquet de clope en 3 jours…
      Et surtout désinstalle et réinstalle tes applications vue que ces elles qui consomment le débit en arriéré plan.(Apple et Android n’ont pas mis a disposition une manipulation pour forcer l’arrêt d’une application pour faire jolie et augmenter le prix des mobile, comme nos escrocs d’opérateur!!!) C’est ça de prendre des “Grand” téléphone alors quand ne comprend rien à l’évolution technologique et que nos entreprise son a la traîner car le gabon et leur vache a lait!

  8. Dieu ne vous à pas donnée le droit de faire ce que vous êtes entrain de faire là!Il vous observe,il dit amusé vous,le moment venu il vous sanctionnerà!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW