Le ministère de la Communication et de l’Economie numérique dément une nouvelle coupure d’Internet dans les jours qui viennent comme l’annoncent certains sur les réseaux sociaux.

© Gabonreview/123rf

 

Joint ce mardi 8 janvier, le ministère de la Communication et de l’Economie numérique est formel : il n’y aura pas de nouvelle coupure d’Internet, ni le mercredi 9 janvier ni les jours d’après. Sur les réseaux sociaux, un communiqué de presse attribué à Guy-Bertrand Mapangou annonce cette coupure et tente de la justifier par le fait que les premiers résultats de l’enquête sur la tentative de putsch du 7 janvier soient déjà sur la place publique. Cette prétendue coupure d’Internet devrait «permettre à la justice de travailler en toute quiétude».

Un collaborateur du porte-parole du gouvernement assure qu’il n’en est rien. Le ministre n’a, selon lui, jamais rédigé ou signé un tel communiqué, dont il existe d’ailleurs plus d’une version sur les réseaux sociaux. Dans l’une des versions, la date de la fameuse coupure interviendrait «du mercredi 9 février au vendredi 29 février». Des dates qui ne coïncident pas avec le calendrier de l’année 2019, le 9 février tombant un samedi et le mois de février ne comptant que 28 jours cette année.

«Tout ça ne fait pas sérieux. Or, le ministre Guy-Bertrand Mapangou est connu comme un homme sérieux et prenant la mesure de ses fonctions, surtout dans de telles circonstances. Ce qui semble être différent des auteurs de cette fausse information, qui laisse penser à l’oeuvre de fous. Le ministre d’Etat n’est pas comme eux, il sait reconnaître la gravité des choses», regrette le collaborateur du ministre de la Communication.

Pour des raisons qui n’ont pas officiellement été données, Internet a été coupé à Libreville et à l’intérieur du pays à la suite de la tentative de putsch de lundi à Radio Gabon. Le réseau a été rétabli ce mardi à 12 heures.

 
 

10 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Bien sur que si. Et cette fois ci, c’est pour préparer leur vrai coup d’État. Ils annonceront le décès de BOA. Bien sur que la France est complice de ce jeu machiavélique avec le Maroc.Et le peuple gabonais continue son sommeil. Pitié ! A Ntare Nzame !

  2. onero dit :

    Au représentant du Bwuitiste mapangou ,
    Pourquoi Internet a été coupé au Gabon ?
    Pour un homme sérieux que tu prétends , il devrait repondre à cette question
    Ne prenez plus les Gabonais pour vos culs qu’on enfile dans les hôtels

    • OVENG FAME dit :

      Pourquoi a-t-on d’abord coupé internet le lundi 07/01/2019? Et depuis quand ce pouvoir dictatorial tient compte des avis et messages sur le net? Sinon, avec l’application REGAB ainsi que la plus part des réseaux sociaux, il devait tenir compte des vrais résultats de la présidentielle de 2016, qui désignaient M. PING vainqueur à plus de 78%. Sérosité de merde!

  3. Serge Makaya dit :

    Au passage, je continue à douter de la mort des deux soldats tant que les familles n’auront pas fait le deuil.

  4. OVENG FAME dit :

    Personne n’est mort! Il y avait tout de même plus d’une centaine de témoins à la RTG. Soyons sérieux!

  5. Serge Makaya dit :

    Il faut arrêter Sylvia Bongo, le roitelet du Maroc et toute la bande Bongoiste. Tous ont menti sur BOA qui est mort depuis octobre 2018.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW