Le tireur embusqué de l’immeuble Les Jardins de Jade, qui a semé la panique autour d’un rond-point de l’aéroport de Libreville le 5 décembre, ne serait qu’un adolescent espiègle utilisant une arme de poing à balles plastiques.

Le carrefour de la résidence des Jardins de Jade à Libreville - © Arias Danger Aimée/Gabonreview.com

La nouvelle a alimenté tous les commérages, suscité des extrapolations et provoqué la peur, surtout auprès des automobilistes qui résident dans le nord de Libreville, tous obligés de passer par le rond-point de l’Aéroport de Libreville, à la sortie du quartier la Sablière. Il en retourne que trois automobiles dont un taxi-bus transportant 18 personnes, ont été prises pour cibles par un tireur embusqué dans un immeuble de la résidence Les Jardins de Jade, le mercredi 5 décembre entre 15 h 30 et 16 h.

Selon les témoignages des trois conducteurs, à la télévision nationale, à chaque fois une vitre du côté droit des voitures était touchée et tombait en mille morceaux. La télévision a montré l’une de ces vitres fissurée en des milliers de parts et perforé d’un trou, prouvant ainsi qu’elle avait été frappée par le projectile d’une arme à feu. Arrivée sur les lieux sitôt alertée, la police judiciaire a effectué un examen balistique à partir des véhicules touchés et de leur position au moment de l’impact ce qui a permis de déterminer que les tirs étaient partis d’un immeuble de la résidence Les Jardins de Jade.

Au terme d’une enquête qui a duré jusque dans la nuit, un jeune homme, Thomas G., 16 ans, et un autre de 20 ans, ont été interpellés. Selon les sources policières, ils disposaient un revolver à balles rondes et plastiques, du type utilisé dans les stands de tir des foires et kermesses. Ils avaient donc entrepris, du 2e étage de l’immeuble, de jouer aux snipers, forts de ce qu’ils ne pouvaient tuer personne. Il y a, en effet, eu plus de peur que de mal. Mais les adolescents vont devoir répondre des préjudices psychologiques causés et de la destruction de biens.

D’autres sources, non moins sûres, indiquent qu’il s’est agi de tirs d’une arme à feu de bon calibre. Ils mettent en doute la portée du revolver de foire dont il est question jusqu’ici. L’enquête se poursuit en tout cas du côté d’autres unités que la police judiciaire.

 
 

22 Commentaires

  1. Martine dit :

    Normal, la jeunesse dorée n’a rien d’autre à faire ici !

  2. il faut taire la pannique et donc raconter des inepties

    le sniper etait la pour mesurer la vitesse avec laquelle la GR peut intervenir lors d’une attaque du cortege presidentiel.

    que la PJ aille raconter ses inepties à d’autre.

  3. L0pez dit :

    N’importe quoi ! C’est le seul justificatif trouvé ? Des balles en plastique, tirées avec précision sans toucher qui que ce soit, et à une telle distance, et de surcroît avec un revolver de foire… Vous prenez les gens pour des idiots ?

    C’est un pro, avec une arme de précision. Comme vous n’avez personne à vous mettre sous la dent, vous dites n’importe quoi. Le tireur s’est volatilisé en faisant place nette. Lui seul sait les raisons et l’objectif de ces tirs, sans faire de victime et à cet endroit particulièrement. Repérage ? Allez savoir !

  4. Dos d'anne dit :

    Gardez votre hypothèse pour des enfants.
    Au gabon nous sommes habitué à la sous information et à la desinformation comme ce fut le cas pour la mort de serge eniga. Au jord’hui tout le monde sait que le fameux general ne fut que le bouc emissaire. En tout cas les gabonais savent à qui s’adresse cet avertissement.

  5. moi makaya dit :

    on se croirait aux états unis où déjà les armes à feux sont vendus comme des petits pains. où on exprime ses frustrations par une vengeance ballistique en tuant le plus de gens possible autour de soie avant de se donner la mort. mais nous n’en sommes pas la fort heureusement, quoi qu’il en soit, rien ne fait plus de mal psychologiement qu’un tireur embusqué au regard de ce qui se passe en syrie…makaya.

  6. demain un jour nouveau dit :

    Une affaire qui sera vite etouffee, déjà la rtg ne rediffusait plus le lendemain le reportage y relatif quand elle faisait du copier coller du Jt de la veille, ensuite parler uniquement de prejudice psychologique quand on sait qu’un balle même en caoutchouc si elle arrive a cette distance a briser une vitre qu’elle aurait ete le resultat sur un visage humain? Ces chauffeurs n’auraient ils pas fait d’embardees et causes d’accidents graves? Bref, tout est dit…

  7. demain un jour nouveau dit :

    Si les faits se seraient deroules a cocotiers ou nkembo, j’imagine un peu le branle bas de combat que sa aurait provoque, on aurait apercu notre Procureur monter au creneau et condamner avec la derniere energie cette acte. On parlerait ici de mis en danger de la vie d’autrui, par ailleurs les parents qui ont laisse cette arme a la portee de ces grands enfants quel est le sort qui leur est reserve?

  8. Arnold dit :

    si c’est la vérité,nous pouvons bénir l’Eternel Dieu Tout-Puissant.Cependant cet acte prouve qu’il pourrait régner un climat d’insécurité dans notre capitale.C’est-à-dire que n’importe qui pourrait se cacher dans n’importe quel coin avec une arme à feu(calibre 12,14 mm,…)et tirer sur les passants.Et puis cet incident est un signal.C’est à ce même rond point que le Chef de l’Etat passe pour sortir ou rentrer chez lui.Ces gamins auraient pu tirer sur le cortège présidentiel.Imaginez l’ampleur de l’incident.Donc j’exhorte nos forces de sécurité à redoubler de vigilance pour le bien-être des populations.

  9. L'homme sans qualités dit :

    En même temps, comme justifier que le petit frenchie ait pu passer l’aéroport avec une arme, même factice ?! quel est la niveau de sécurité de notre aéroport alors ! n’importe quel bougnoule peut alors importer des container de cocaïne ou d’héroïne par avion, c’est cela o.O ?

  10. Dos d'anne dit :

    Bravo mes freres pour une fois tout le monde est d’accord que le pv de la pj est faux.
    Nous ne sommes pas des enfants dans ce pays meme si la RTG bongo veux nous faire avaler des couleuvres.
    Ns savons tous que le pays est en etat d’alerte. La visite du pr au rwanda c’etait pour chercher un contrat de mercenariat avec des militaires dechus par kabila. Cet incident est un avertissement au pouvoir afin qu’il comprenent que l’orgueil ne sert à rien.

  11. manondzo dit :

    Avertissement de quoi? N’importe quoi! Qui peut prendre les armes ici pour renverser ABO? Personne! Et ce dernier n’a pas besoin de mercenaires, l’Armée gabonaise est suffisamment républicaine pour mâter sérieusement quiconque oserait tenter de prendre le pouvoir par les armes.

  12. Dos d'anne dit :

    Tais toi mon frere, pardon tais toi.

  13. Quashquai dit :

    Que la PJ aille raconter ces histoires à des ignorants.
    Vous n avez pas encore compri que le Gabonais d aujourd’hui n est plus celui d hier, il a évolué et connait beaucoup des choses.
    Quel type d analyse faites vous chers amis de la PJ? Et puis présenter nous ces gosses à la télé comme vous faites d habitude pour des simples Gabonais.
    Imaginer une mort d homme au cours de ce fameux jeu des enfants à papa? Mais où va ce pays.
    Ce qui nous arrive aujourd’hui est grave dans ce pays, c est tout simplement la conséquence du non respect par nos dirigeants des lois divines établies ici mais attention, attention aux pleurs du peuple, à son gémissement.
    Bref tant pis pour vous.

  14. Pour eviter des troubles chez les barbares et les terroristes de l’Union Nationale on cache l’information. On sait tres bien que le tireur n’est rien d’autre que Gerard Ella Nguema le Secretaire General Adjoint de l’UN. Il voulait tester son discours sur l’insurrection.

  15. Pour quoi n’ont-ils pas aller briser les murs en verre du bord de mer? Ils seraient au moins entrés dans l’histoire du GABON que de s’en prendre aux pauvres taximan qui luttes pour manger

    Ces fils à papa qui n’ont rien à faire à longueur de journées, passent le temps à tourner les pousses, sont obliger pour tromper l’ennui de mettre en pratique ceux qu’ils voient sur le net

    BRAVO LES GARES, au moins on peut compter sur vous, on ne sait jamais, peut être que vous exprimez votre mal -être, résultat de la misère dans laquelle les BONGO et sa clique ont plongé le GABON

  16. Sabrina dit :

    n’importe quoi depuis quoi foutage de gueule depuis quand au bled un truc grave se passe sans que le coupable ne passe devant les cameras de télévisions, depuis quand on connait la censure adolescent ou pas ? on filme le corps des gens nus qui se noient , on filme le corps des cascadeurs , des assassins et j’en passe et là comme par hasard rien on veut juste nous faire croire que …..tchip soit c’est un fils a papa ou alors quelqu’un qui connait trop de choses et laaa on a de quoi s’inquiéter

  17. Fax1 dit :

    Apparemment les explications de GabonReview ne convainquent personne.

    • Lalala-Mont Bouët dit :

      Gabonreview ne cherche, visiblement, à convaincre personne. Il s’est contenté de livrer les informations qu’il a obtenu de la police. D’ailleurs, le dernier paragraphe de l’article montre que Gérald Mounomby ne prend pas la version de la police pour argent comptant. Nous n’allons pas demander à la presse de se substituer aux détectives de la police. Tous les autres sites qui ont traité de cette affaire n’ont pas fait mieux. Ils se sont contenté de reprendre cet article. Au moins Gabonreview a cherché l’information chez ceux qui devaient la lui fournir dans cette affaire. Quelle presse voulons-nous donc?

  18. elvis essono dit :

    vraiment des histoires a dormir debout!!!!vous pensez que le gabon c’est la cours du roi petro ou une auberge espagnol?c’est toujours comme sa on étouffe les faits qui se produisent dans les quartiers residentiels tels que le jardin de jade!!!!!!!!!!!!!!!

  19. andy dit :

    lol vous avez des imaginations terribles! c’est des amis a moi qui ont fait le coup! et je le confirme, ils s’amusaient juste en testant leur fusil (c’étais pas un vrai) ! vous etes la entrain d’imaginer toutes sorte de truc

  20. andy dit :

    et c’étais meme pas des gabonais tchiup

  21. andy dit :

    non les gens sont terribles ! je sais qu’il ya des truc que le gourvernement cache mais la je le confirme encore c’est UN AMI a moi qui s’amusait! son intention ‘étais pa de casser les vitre ou semer la panike ! et s’il ne s’étais pas dénoncer lui meme la a police, la police n’allai jamais le retrouver ! ce sont des jeunes qui s’amusais c tout !

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW