A un peu moins de deux mois du coup d’envoi de la première course cycliste internationale de l’année 2018, les organisateurs ont décliné le parcours officiel de cette compétition, long de plus de 1000 km.

© la-croix.com

Première course officielle du calendrier mondial de l’Union cycliste internationale (UCI), la Tropicale Amissa Bongo se tiendra du 15 au 21 janvier prochain. A cette occasion, les organisateurs ont révélé le parcours de la course cycliste qui comptera plus de 1000 kilomètres.

Au nom du principe d’alternance que suivent les organisateurs depuis la création de l’épreuve en 2006, la course occupera cette fois la partie nord du pays sur un parcours équilibré. Les coureurs pourront ainsi s’exprimer sur des terrains variés avec une incursion au Cameroun voisin, à Ambam, localité ayant déjà accueilli une arrivée d’étape en 2016.

Quatre provinces seront traversées. L’Estuaire qui ouvrira la route depuis Kango, le Moyen-Ogooué et l’incontournable cité de Lambaréné. La Ngounié et le Woleu-Ntem qui deviendra le centre névralgique de la fin de la semaine. Toujours en quête de nouveautés, les organisateurs ont par ailleurs déniché trois étapes inédites.

Le deuxième jour de la course, les coureurs partiront de Ndendé. Cette ville du Sud accueillera la Tropicale pour la première. Les coureurs rejoindront ensuite Fougamou où le public n’a jamais encore assisté à une arrivée. La 4e étape est également inédite, pour la première fois le tronçon Ndjolé-Mitzic sera ouvert aux coureurs. La dernière passe d’armes, à Libreville enfin, sera également placée sous le signe de la nouveauté, avec le premier départ de Bikélé.

Ci-après, le parcours officiel de la Tropicale 2018 :

1ère étape (15 janvier): Kango – Lambaréné

2e étape (16 janvier) : Ndendé – Fougamou

3e étape (17 janvier) : Fougamou – Lambaréné

4e étape (18 janvier) : Ndjolé – Mitzic

5e étape (19 janvier) : Oyem – Ambam (Cameroun)

6e étape (20 janvier) : Bitam – Oyem

7e étape (21 janvier) : Bikélé – Libreville

 
 

4 Commentaires

  1. Milangmissi dit :

    Génial, 1 milliard de francs CFA dépenser pour un sport pratiqué par 1/1000000 de gabonais. Est ce que la fédération d’athlétisme pourrait communiquer sur le nombre de licencié?
    Mieux est ce que les gens qui organisent cette courses savent que le “tour de France” est plus une opération de communication pour l’office tourisme français que une compétition?
    Si les Bongo voulaient rendre hommage à leurs parentèles pourquoi ne financent -ils pas toute la courses?
    Le premier des gabonais de cette course sera parmi les derniers.

  2. howard dit :

    vous sauter lbv kango pour quel motif? a cause des trous que vous ne voulez plus boucher? vous avez oublier votre route ultra moderne djole bifoune

  3. howard dit :

    vous avez oublier votre route de troisieme generation Makokou ovan fraichement livree et prêt a l.emploi .mr le premier ministre?

  4. dikoka dit :

    milangmissi on ne s’oppose par pour tout si non même la logique de se qui est bon pour toi tu va t’oppose ce sur que tu doit t’opposer que notre pays s’appelle Gabon

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW