Plus nous y réfléchissons à la rédaction, et plus nous remarquons que c’est exceptionnel. Et dire que l’événement a failli passer inaperçu ! Non, pas tout a fait inaperçu puisque le pays bruisse de rumeurs à ce sujet sans oser en parler trop fort : le président Ai Bongo Ondimba a coupé ses cheveux.

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a coupé ses cheveux - © Sylvia Bongo Ondimba

Assez curieusement, la plupart des observateurs font mine de ne rien remarquer. Il y a bien quelques tweets discrètement élogieux, deux ou trois messages énamourés du type “Oh! Alors là, c’est super mon Président a un nouveau look. Hum! Ya Ali” sur les photos mises en ligne sur le compte Facebook de Sylvia Bongo Ondimba, mais rien dont on puisse dire que cela fait le buzz. Et pourtant, un petit tour dans Libreville a permis de vérifier que tout le monde l’a remarqué. Même les farouches opposants, à la “bouche” si volubile lorsqu’ils moquaient les “frisettes” du président, semblent rester très peu disert sur le sujet. Malgré cela, la situation est véritablement exceptionnelle.

La photo des Voeux de Madame et Monsieur Ali Bongo pour la Fête Nationale du cinqantenaire de l'Indépendance - © D.R.Après quelques heures de recherches, il nous a été impossible de trouver un président en exercice changeant de style de coiffure aussi radicalement (les spécialistes du sujet confirmeront ou infirmeront dans les commentaires). Bien entendu, couper ses cheveux n’a, en général, rien de révolutionnaire. Mais passer d’une coupe hollywoodienne au sage duvet de deux millimètres apprécié de la grande majorité des gabonais, ça ne peut pas être vraiment anodin ! D’autant que depuis le début du septennat, le couple présidentiel avait pris soin de diffuser une image de couple jeune, uni, moderne et… fashion. En témoigne la photographie du couple présente sur les invitations du cinquantenaire de l’Indépendance.

Alors cette nouvelle image dévoilée par le président à l’ouverture des Jeux olympiques de Londres a-t-elle un sens autre qu’esthétique ? Doit-on penser que son nouveau “look” préfigure une nouvelle étape dans ses choix politiques ? Arrivé à mi-mandat, le président a-t-il voulu indiquer à son peuple, mais aussi à ses opposants qui s’agitent beaucoup depuis quelques semaines, que le temps des jeux et des grands spectacles était révolu ? Car bien qu’élégante, cette nouvelle coiffure est aussi plus sévère.

Bien évidemment, nous nous garderons bien de tirer des conclusions définitives et arbitraire d’un simple passage chez le coiffeur, mais lorsqu’il s’agit d’un président qui a toujours porté une grande attention à sa coiffure et à son apparence, nous pensons qu’il fallait bien que quelqu’un pose la question.

Post scriptum :

Nous avons été rechercher, dans des sites spécialisés, ce qu’il était possible de déduire de la coupe de cheveux d’un homme. Nous vous laissons apprécier le résultat à sa juste valeur.

Ali Bongo coupe longueCoupe bouclée ou mi longue : “Vous êtes une personne faisant onduler l’air autour d’elle. Vous êtes en éternelle recherche d’harmonie et d’équilibre, mais c’est difficile à trouver quand on boucle. Tout comme les saisons, vous êtes dans un perpétuel recommencement. La boucle frivole fait de vous un habile séducteur. Les femmes volent vers vous comme des papillons sur du melon. Vous avez un côté très bohème et adorez les plaisirs de la vie. Comme votre personnalité est très éclatée, vous avez tendance à vous éparpiller. Vous êtes un homme chaleureux et sensuel.”

Ali Bongo coupe courteCoupe courte : “Vous êtes direct et franc. Vous allez à la rencontre des autres sans détour. Vous aimez être entouré, recherchez le mouvement. Il faut que tout bouge vite et bien. Vous êtes un homme pratique et d’humeur joviale qui adore les relations humaines. Vous allez directement vers les gens sans aucune hésitation, au risque de blesser leur sensibilité ou de pénétrer dans leur bulle.”

 
 

22 Commentaires

  1. L'indigné dit :

    On ne rentre pas au palais de la reine avec les curls, c’est tout ce qu’il faut retenir de ce “look” si tant est que c’en est un. Dans quelques semaines les “curls” reviendront for sure!!!

  2. Eric Nguéma Mba dit :

    L’indigné fait-il de l’humour?
    S’il connaissait l’histoire de Buckingham Palace, il saurait que tous les excentriques y ont accès ou alors il ne connait ni les rollingstones ni les beatles. Tant que vous ne touchez pas à la reine ni ne l’embrasssez, tout y entre!

    • Le fils de la Veuve dit :

      @Eric Nguéma Mba Les Rolling Stones et les Beatles sont des musiciens et pas des pseudo-homme d’etat. En plus ils font partie du aptrimoine culturel britannique. Trop de raccourcis intellectuels… Que Gabon review essaie de nous épargner ce type de niaiseries…

  3. ASPHALT dit :

    Il a bien fait de couper ses cheveux le boss,y’en avait plus beaucoup et les curls blancs c’est pas joli non plus.

  4. Fax1 dit :

    Ali prendrait il les devants, en attendant de se faire tondre par le peuple gabonais?

  5. Léo dit :

    Le Relookage est naturel chez tout individu en situation de changement. Certains font ce choix avant la prise de nouvelle responsabilité (F. Hollande) et d’autres pendant.Et même après.

    Alors, je pense que ABO allait de toute les façons faire le deuil de son ancien look et en adopter un nouveau.

    Tous bon gabonais doit y voir une ouverture d’esprit et une aptitude au changement. Qualités indispensables à tout compatriote assumant la lourde et présidentielle responsabilité de manager la destinée de notre chère nation.

    L’image que nous avons de nous-même (positive ou négative) est celle que les autres ont de nous. Monsieur le Président, ce look vous va très bien.

  6. La Patriote dit :

    Aller aux JO est-il synonyme d’entrer dans le palais de la reine. Et pour info, le Président avait déjà effectué une visite, à caractère plus officiel, avec sa précédente chevelure. De grâce, évitez les inepties.

    • Rare Gabon dit :

      C’est toi qui dois arrêter les inepties, parce que tu ne sais même pas que lors de la fameuse visite officielle, ce n’est pas le Reine qui avait reçu Ali mais le Premier ministre anglais et que Ali n’avait jamais mis les pieds à Buckingham Palace.

      Ton post est surtout une ineptie parce que Le Fils de la Veuve a déjà répondu à Eric Nguéma Mba à ce sujet. Il faut lire les autres posts avant de venir en rajouter à la bétise. Et puis, on ne doit pas comparer un chef d’Etat à des musiciens tels que les Rolling Stones.

      C’est pourquoi, même si je m’oppose au leurre de l’émergence, j’applaudi le fait que Ali ait abandonné cette coiffe qui démontrait sa psychologie stationnaire, sa fixation à l’époque des Barry Whyte, James Brown et Lionel Ritchie et son vœux éternel d’être un Rock Star. Au moins, les autres chefs d’Etat ne riront plus sous cape en voyant celui qui représente le Gabon partout dans le monde. Même s’il est contesté au pays, c’est d’abord une affaire d’entre nous-mêmes nous-mêmes les Gabonais. Il ne faut pas qu’on se moque de tout un pays à cause d’un yéyé arrivé au pouvoir. Le Funky president c’est au moins terminé.

      Mais il faut arrêter l’idolâtrie bête et la prise de partie épidermique.

  7. Ndambo dit :

    Humm, cette tête ne présage rien de bon tout comme l’ancienne. C’est bizarre, il me fait plus peur sur cette image. Que Dieu nous préserve de ce qui se cache derrière.

  8. inongo Ayile dit :

    Quoi ,c’est fini la quête du look Barry White! “Can’t get enough of your love Baby”. Gabonreviez cette pique vous pouvez aussi la censurer. Merci

  9. ni lire ni écrire dit :

    Quel heureux pays que le Gabon. Si le sujet des polémiques est un bon indicateur des problèmes d’un pays, le monde entier doit envier le Gabon.

  10. Guy Massard dit :

    Et voilà comment Oréal radiant, Goldy’s, Revlon, Kikoif, stiff, TCB…. ont perdu une de leurs mailleurs clients…. Pauvres fabricants de cosmétiques, qui sont au bord de la faillite désormais car, sans les achats du chantre du “défrisage en confiance”, leurs ventes vont baisser….. Vite il faut que Liliane Bettencourt dise quelque chose à Sarko afin que ce dernier transmette sinon, c’est la faillite….

    • Maggic dit :

      Fialement, le Gabon en est là à cause d’idiotes personnes. Un imbécile peut-il seulement se rendre compte qu’il est lui-même victime de sa propre idiotie? Non, bien sûr que non! Quotidiennement, nous soignons notre paraître. Quelque soit notre classe sociale, notre activité professionnel ou pas, l’image que chacun souhaite renvonyée à la société est une aspiration individuelle légitime! A fortiori un chef d’ETat! Qu’on l’apprécie ou pas, le président Ali Bongo Ondimba a l’obligation dû à son rang, de soigner son apparence. Ce “raser de près” que la majorité de gabonais arborent aurait pu, pour une fois et sans mauvaise fois, être salué par les dtracteurs de son ancienne coiffure pourtant. Rien! En réalité, au Gabon on deteste pour destester au point d’alterer toute objectivité. “Pas besoin de s’amouracher l’un l’autre pour reconnaître le mérite de l’un et de l’autre”, dit un dicton africain. Hélas! Au Gabon, les imbéciles plein de haine aux arguments nullement constructifs sont, eux, parfaits. Les cons, ce sont tous ceux qui ne partagent pas leur jalouie maladive et leur méchanceté gratuites!

      • Boukoubi Maixent dit :

        @Magic. Il lui a fallu bien longtemps a votre “président” pour qu’il se rende compte qu’il n’est ni rappeur ni acteur de série B…. Maintenant dites-lui aussi que les bagnoles du type Bentley, Porsche Panamera, Mercedes Maybach… c’est pour les acteurs, chanteurs et autres. Dites qu’en Angletterre on voit plus facilement Elton John que David cameron au volant de ce type de voiture.. Dites-lui qu’il faut qu’il cesse définitivement de croire qu’il est chanteur. C’est vrai que son métier de base c’est musicien mais depuis 2009 on l’accuse d’être président. Alors dites-lui ou de retourner à son métier de base ou de changer complètement son look pour commencer… M%erci de transmettre

        • Maggic dit :

          J’ose utiliser l’epithète “Monsieur” en ce qui vous concerne. Quand vous dites “votre président”, je comprends immédiatement sur quelle planète vous vous trouvez. Soit! Allons-y. Oui, Ali est mon président, ne vous déplaise. J’imagine que sur votre planète il y a également un président de la république (au cas où c’est une république) ou peut-être êtes-vous le sujet d’un royaume (dans ce cas, que est le nom de votre roi?) N’ayez crainte, je ne porterai aucun jugement sur vos convictions, votre culture ou votre république! Heu… pour précision: il n’existe aucune “bagnole” spécialement dédiée aux stars. En revanche, il y a des gammes spécialement concues pour une clientèle fortuneé. Ce qui veu dire en petit français, que si tu as, pardon, si vous avez assez d’argent pour vous offrir une de ses bagnoles de rêve, aucun concessionnaire ne vous exigera de brandir au préalable un ertificat de célébrité. A ce suet, je vous invite à vous outiller d’avantage en histoire et en culture générale. Faites-le cela vous rendra service et vous découvrirez que de des présidents prestigieux en foncition ou ayant été en fonction, possèdent ou ont possédé ces mêmes voitures de luxe et de collection. C’est une affaire de goût et de passion personnels, exactement comme vous, vous en avez les votres, cher “monsieur”! Et je ne vous condamne pas pour cela! Mais je comprends bien que sur votre planète c’est cetainement le cas! Pas au Gabon en tous cas! De même que chacun est libre de cultiver ses passions artistiques dès lors que cela ne cause aucun préjudice à ses engagements professionnels. Un derier point: je suis mal placé pour porter un jugement sur ton président imaginaire que je ne connaîs même pas, de la même manière que tu est mal placé pour porter un jugement sur le mien que je reconnais comme tel! Pas de mélange de genre, svp. Merci de transmettre…

          • Boukoubi Maixent dit :

            @Maggic. ” La République est fondé sur la vert”, disait Montersquieu. Vous confondez homme fortuné et homme ayant des responsabilités publiques. Toute la logique patrimoniale chère à Ali Bongo s’étale…. Vous parlez d’un “président” en le qualifiant de façon sybilline d’homme fortuné ? Mais, de quelle fortune parlez-vous ? Ali Bongo n’a jamais été qu’au service de l’Etat gabonais parait-il; Comment est-il fortuné…. Les bagnoles en question appartiennent à qui ? A l’Etat gabonais ou au fortuné auquel vous faites référénce ? Si c’est à l’Etat alors demandez-vous pourquoi un Etat va acheter des voitures bling-bling alors que la République est, par définition, sobre puisqu’elle s’occupe d’abord de la chose commune et publique… Brenf parlant de royaume, chacun sait que les royaumes se caréctérisent par des successions de père en fils, exactement comme…. celle à laquelle vous adhérez….

          • Luc Lemaire dit :

            Pour info, un Royaume n’est pas nécessairement héréditaire et n’est pas non plus confondu à la monarchie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Monarchie
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Royaume

        • Maggic dit :

          C’est vrai que citer un grand esprit donne l’air intello! Je n’affirme pas, malgré votre raisonnement, que vous ne l’êtes pas. Comprennez simplement que sur le net n’importe quel idiot peut citer Platon, Epicure, Descartes, Nietzsche etc. sans jamais les avoir lu! Les présomptions de connaissances ne sont que ce qu’elles sont et ne certifient défnitivement pas le réel niveau d’un individu qui s’en prévaut! Bref! Par ailleurs, si vous estimez qu’Ali, que vous haïssez visiblement de toutes vos forces, n’a pas le droit de s’offrir des bagnoles de grand luxe, à ses propres frais, parce que, selon votre raisonnement, il n’en a pas les moyens à part ceux de l’Etat, soyez libre avec vos inepties. Et je comprends parfaitement votre logique quand ceux que vous défendez sont, en ce qui leur concerne, des messies milliardaires qui n’ont jamais pillé le moindre centime, qui ne mènent pas une vie bling-bling en vous faisant miroiter un rêve de fumée. C’est votre conviction, pas la mienne. Je ne suis pas d’accord avec vous mais je respecte votre choix. Et vous devriez en faire autant, des convictions qui sont les mienns, de croire en Ali bongo Ondimba, mon président! Haïr tous ceux qui partagent mon point de vue est plutôt curieux pour quelqu’un qui cite un brillant cerceau tel le baron Charles-Louis de Secondat (au fait, c’est le véritable patronyme de Montesquieu. Mais je parie que ça, vous le saviez déjà) Pour sa part, John Locke a dit: “L’expérience est l’origine de la connaissance” Il est l’un des fondateurs de la notion “Etat de droit”. Lisez-le. fraternellement. PS: Vous ne m’avez toujours ps dit qui est votre présient de la république. Le mien c’est Ali…

          • Boukoubi Maixent dit :

            @Maggic. J’esopère pour vous que vous élevez vos enfants dans la culrure de la tricherie, la religion du passe droit, que vous accordez le primat au patronyme et pas au mérite. Vous direz ce que vous voudrez mais Ali Bongo n’a pas été élu et tout débat à ce sujet est aussi vain que futile… Vous direzz ce que vous voudrez mais Ali Bongo n’est pas à la hauteur de ce qu’il prétend être sa fonction.. Vous direzz ce que vous voudrez mais Ali Bongo n’a jamais travaillé et n’a exercé qu’aux côtés de son père et n’a fait ses preuves nulle part…. Vous direz ce que vous voudrez mais des véhioules dont le bon de commande est signé par la comptabilité publique et le fameux directeuir de cabinet sont bel et bien priopriété de l’Etat… Vous direz ce que vous voudrez mais Ali Bongo n’a pas de moyens financiers autres que ceux que son père, sa soeur et lui-même ont pillé à l’Etat gaonais… Vous direz ce que vous voucdrez mais si Myboto ou Mba Obame ses sont encichis ou ont pillé la faute revient à Omar Bongo, prétendu père de Ali Bongo et à personne d’autre…..

  11. fille du pay dit :

    jaloux jaloux laisser le vivre certains ici parlent comme ci ils “” ne chiaient pas”” il est difficile d etre un homme public aussi si vous étiez à sa place vous seriez moins fiers……..

  12. pahe dit :

    je continuerai à dessiner ALI 9 avec ses curls.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW