Une fillette de 4 ans, de nationalité équato-guinéenne, a été jetée par une forcenée du haut de l’échangeur de Sotéga, quartier du deuxième arrondissement de la commune de Libreville.

Gabonreview.com - Anoushka Kandoyi arrêtée après son meurtre gratuit  d'une enfant de 4 ans - © L.R.A./L'Union

La petite Himmaculada Andong Essono n’est plus, par la faute de Anoushka Kandoyi, la vingtaine, qui a décidé pour on ne sait quelle raison de se saisir de sa victime alors que cette dernière se rendait à l’école en compagnie de quatre de sœurs et de son cadet, pour la jetée du haut de l’échangeur de Sotéga où le drame s’est produit.

«La fillette, grièvement touchée, a été immédiatement transportée au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) avant d’être ensuite transférée à la polyclinique Saint-André à Akébé-Ville. Mais elle y a rendu l’âme avant de passer au bloc opératoire», a indiqué une source familiale, rapporte le quotidien L’union dans sa livraison du 7 juillet.

«Dès l’annonce du drame plusieurs témoins ont rappelé que la même forcenée avait déjà pris à partie un enfant envoyé chez un boutiquier par ses parents», poursuit le journal.

«Un jour, j’ai envoyé mes enfants m’acheter du pain à la boutique. Il était 15h. L’un d’eux est revenu avec une joue enflée. C’est la malade qui l’aurait giflé. C’est la première fois qu’on la voyait dans le coin», a déclaré un habitant de Sotéga dans les colonnes du journal l’Union.

Selon la jeune dame, elle serait originaire de Léconi (Haut-Ogooué) et ses parents travailleraient à la présidence de la République.

Selon une source autorisée, citée par L’union, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, Sidonie Flore Ouwé a requis un examen psychiatrique pour déterminer l’état mental de la jeune femme.

Ce drame vient, une fois de plus, placer sur le devant de la scène le problème des malades mentaux qui errent à longueur de journée dans les différentes artères des villes du pays sans savoir où ils vont, menaçant parfois les passants. Aucune instance publique ne semble avoir pour charge de les soigner et de placer les plus dangereux hors d’état de nuire, que ce soit aux autres ou à eux-même.

 
 

9 Commentaires

  1. scha dit :

    vraiment quelle triste histoire! aucun organisme dans notre pays apparemment ne prend en charge de telles personnes qui constituent une menace pour les autres! voilà que la pauvre petite en a fait les frais!!

  2. pierre kiroule dit :

    Il fallait bien que cela arrive avec tous les malades mentaux dangereux en liberté dans Libreville. Quelle tristesse pour la famille! C’est trop horrible mais pas du tout étonnant! Un seul constat : la démission totale des structures sanitaires de notre pays!

  3. Synthia dit :

    entre mes mains, cette femme aurait supplié la mort… je l’aurai torturé mais alors là… que fait l’Etat? avec tous ces malades mentaux qui ont decidé de faire la pluie et le beau temps dans la ville… si certains ne detruisent pas les véhicules d’autres agressent la population.
    un petit ange, à peine 4 ans, meurt atrocement parce que l’Etat a decidé de laisser les fous trainer, qu’en est il de l’asile de melen?… VDM

  4. Moussavou dit :

    Cette malade mentaux merite d’etre jetee aussi par l’echangeur. Ya pas d’excuse pour ce genre de personne qui commette des crimes deliberement. Ca aurait ete mon enfant,j’aurais tue aussi cette folle.

  5. Nguiebogho dit :

    Les parents de la jeune fille decedee auraient aussi du tuer cette forcenee, en la jetant eagelement du haut de ce pont

  6. Mister Zigui dit :

    Excusez moi pour ce que je vais dire mais il faut que je le dise quand même. C’est peut etre parceque jusqu’à ce jour aucun fou n’a agresser un de leurs enfants que nos autorités la ne veulent pas prendre ce problème au serieux. J’adresse par la même occasion mes sincères condoleances à la famille si cruellement éprouvée. Que Dieu tout puissant lui fasse une place à ses cotés.

  7. bousousou dit :

    je connais bien cette forcénee ou je veux dire sa tante elle est effectivement du HO et de la famille L…. sa mere l’avait amenée ou je priais avant chez une prophétesse en se disant ke Dieu allait agir vu les miracles qui se passaient mais malgré +sieurs prieres, rien el etait agrssive envers tous on a meme proprosé à la famille de l’emmenre à Melen rien si bien que j’ai meme puis en pretendant que j’étais malade…condoléance pour la famille

  8. muane dimbu dit :

    Depuis des années je parle de ces malades mentaux qui déambulent dans les rues;j’en avais meme parlé aux gens de pluriel pour qu’ils en parlent mais…
    je pense que la famille devrait attaquer l’Etat en justice car c’est lui qui a tué la pauvre petite parce qu’il n’a pas fait son travail

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW