En apposant sa signature sur un acte de repentance, le 11 août à Libreville, le leader de l’Alliance pour changement et le renouveau (ACR) a demandé pardon au peuple gabonais. Une démarche symbolisant le renouveau de la relation entre lui et les populations.

Genou à terre, le leader de l’ACR a demandé pardon aux Gabonais, le 11 août 2018 à Libreville. © Gabonreview (Capture d’écran)

 

Le 11 août à Libreville, le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) s’est fendu d’une déclaration pour le moins surprenante. Genoux à terre, Ben Moubamba a demandé pardon aux Gabonais. «Peuple Gabonais, je te demande pardon. Pour la souffrance que j’ai causée dans ton cœur d’une manière ou d’une autre, en acte, en parole, par omission, involontairement ou non. Peuple gabonais, je prends l’engagement devant toi, en signant cet acte de repentance, de prendre un nouveau programme social avec toi», a déclaré Ben Moubamba.

Soulignant que cette démarche est le fruit d’une «recherche intérieure», Ben Moubamba a donné le sens de cet acte. «Je veux que l’on souvienne de moi non pas comme quelqu’un qui a trahi, mais comme quelqu’un qui a tenté d’aider son pays. Comme quelqu’un qui s’est sacrifié au-delà de ses erreurs. Et comme quelqu’un qui a aimé son peuple», a-t-il révélé.

Engagé comme acteur politique depuis 2009, le leader de l’ACR a reconnu que toute réussite passe aussi par des échecs et erreurs. Tout comme «la vie politique est un chemin que personne ne peut réussir sans erreur», a-t-il ajouté. D’où son acte de repentance, pour les nombreuses erreurs commises. A ceux qui douteraient de la sincérité de son geste, Ben Moubamba s’est dit compréhensif.

«Je comprends celles et ceux dont les cœurs ne s’ouvriront pas à cet acte de repentance : prenez votre temps !», a-t-il déclaré. Non sans remercier d’avance, «celles ou ceux qui seront disposés à m’accueillir dans leur cœur, à m’accorder leur pardon». Cet acte de repentance, a-t-il souligné est le symbole d’une «relation renouvelée» entre lui et le peuple gabonais. Coup de maitre ou coup d’épée dans l’eau ? Seul le temps le dira !

 
 

18 Commentaires

  1. Olsen dit :

    Je me trompe ou c’est ce même BBM qui a mis des familles à la bèlle étoile à la veille des fêtes de fin d’année en 2017?

  2. Olsen dit :

    Les gabonais ont été massacrés par BOA en Aout 2016 parce qu’ils ont revendiqués leurs souverainetté qu’a tu dis?

  3. Serge Makaya dit :

    Il aurait du se pendre. Ça aurait été un bel acte de repentance. Lol !

  4. Ikobey dit :

    C’est du grand guignol !

  5. Ikobey dit :

    Il aurait du aller au Vatican se faire bénir par le pape, ça aurait eu plus de gueule ! 🙂

  6. AIRBORNE dit :

    Celui qui a trahi, trahira encore. Acte de mensonge et d’hypocrisie.Celui qui a pactiser avec BOA n’est plus credible aux yeux des gabonais, seul les mouches suivent la chiotte.BOA t’a vomi et comme tu pus la merde, il n’y a que les membres de ta famille et allié qui peuvent te suivre, le peuple gabonais a les yeux rivés vers la délivrance du Gabon, alors pose un acte de bravoure en dégageant BOA qui t’a humilié pour avoir le pardon et la reconnaissance de la population, car tu t’aies proclamé être la reincarnation du guerrier Wongo.

  7. PEUPLE GABONAIS dit :

    MOUBAMBA ce petit ce petit serpent vert n’a pas fini de se mordre la queue. Il est tellement écaillé à ce jour que plus personne n’a peur ou inquiet de son vénin. Le BOA l’a tellement roulé dans la boue qu’il a fini par perdre toutes ses forces.

    si tu es vraiment sincère avec ce peuple, alors va te pendre au bord de mer et l’on se souviendra de toi en bien.

    Pauvre racaille mentale.

  8. Milangmissi dit :

    Très cher Bruno, te souviens tu de tes messages depuis Abidjan demandant l’arrestation de Jean Ping ? Te souviens tu d’avoir dérangé Madame Redjambé pour tes mise en scène? Te souviens tu d’avoir décidé de saboter l’oeuvre de Pierre Mamboundou ? Te souviens tu d’avoir poussé le bouchon jusqu’à aller sur sa tombe?
    Très cher Bruno, nous sommes des noirs tu es un homme fini politiquement. Si tu ne veux pas perdre ce qui te reste de vie. Vas à Ndende sans caméra, vois Augustine Mamboundou achètes à manger fais en pour Pierre Mamboundou demandes pardon et laves toi après avec des écorces de Kevazingo et tu survivras sinon tu traineras ton âme en peine.

    “Les Morts ne sont pas sous la Terre :
    Ils sont dans l’Arbre qui frémit,
    Ils sont dans le Bois qui gémit,
    Ils sont dans l’Eau qui coule,
    Ils sont dans l’Eau qui dort,
    Ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule :
    Les Morts ne sont pas morts.” Birago Diop

  9. rho8080 dit :

    Ce gars est une girouette. Il répondra spontanément à la prochaine appel de BOA si jamais BOA essayait à nouveau à le confondre à sa propre logique. C’est un vrai “no sens”

  10. Paolo NDANG dit :

    Un citoyen russe avait dit:’ Un pays dans lequel le citoyen n’est pas respecté n’a aucune chance d’aller vers l’avant”. Plus d’un demi-siècle après la guerre froide, le fossé est immense entre le niveau de développement entre la Russie et les USA, tout simplement parce que le citoyen américain jouit d’un respect sans faille. Qu’en est-il du citoyen gabonais?

  11. Paul dit :

    Le meilleur cadeau de BBM au peuple gabonais c’est de quitter la politique et disparaitre une fois pour toute. Les larmes de repentance ne signifient rien car l’histoire s’écrie pour des générations futures.
    Myboto a demandé pardon au peuple et a gagné son respect par des actes qu’il pose, c’est un exemple à suivre.
    La trahison est un ver difficile à boire mais la conscience est la pire des prisons car ne vous prive pas de vos libertés mais de l’estime de ceux que vous rencontrez au quotidien.
    BBM, si tu veux un conseil d’ami, continue ta route sans tenir compte des attentes du peuple car le peuple gabonais a déjà appris à se débrouillera sans toi. Les espoirs sont partis avec les eaux trouble de 2016.

  12. moutou1 dit :

    Et si tu étais encore au gouvernement allais-tu te répentir et demander pardon au peuple? Je te conseille de laisser la politique parceque la tu fais maintenant de la sorcelerie politique.

    Il te sera difficile de reconquérir le peuple tu es allé, ce n’est plus la jeunesse du temps d’omar qu’on manipulait à volonté.Tu ne pourras plus mobolisé

  13. Jones dit :

    Un talent unique qui alterne entre allégeance- repentance, pardon et trahison.

  14. Ditengus dit :

    Ah, les bapounou avec la comédie!

  15. Serge Makaya dit :

    Acte de repentance de BBM:”Je confesse à BOA tout puissant, prince des ténèbres au Gabon, je reconnais devant ses suppôts que je n’ai pas fait asser de mal au peuple gabonais. Oui, j’aurai du faire plus de mal… C’est pourquoi je supplie BOA et ses suppôts qui sont dans le gouvernement de m’accorder une dernière chance dans ce gouvernement satanique.” Lol !!!

  16. Guy Maroga dit :

    Quand BBM a rejoint le gouvernement du “Distingué camarade” il n’a jamais fermé sa grande geule, dénonçant ainsi les tares de l’intérieur… et rien que pour cela les Gabonais lui en étaient reconnaissant.

    Le manque de perspicacité lui vaudra certainement son engagement auprès de Ali Bongo:
    1) Avait-il vraiment cru que celui qui venait de s’imposer par les armes meneraient des réformes qui affaibliraient son pouvoir?? Respecter le citoyen en lui donnant un logement décent par exemple est un acte que ce pouvoir esclavagiste n’osera jamais mener au bénéfice du grand nombre. Le pouvoir PDG a construit sa prééminence sur la misère du peuple

    2) Ne pas soutenir le vrai vainqueur en l’occurence Jean Ping est sans nulle doute ce qui signera le glas pour ce “jeune” qui aurait du savoir patienter!!!

    Vraiment dommage!!!!! Tu nous auras,fait rever,pour un temps !!!

  17. IPANDY dit :

    Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’ecoute.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW