La commémoration du 10e anniversaire de l’accession d’Ali Bongo à la magistrature suprême a été marquée à Okondja par une caravane médicale baptisée «Agir pour la Santé», les 2 et 3 novembre. Initiative du ministre de la décentralisation, de la Cohésion et du Développement des territoires, Mathias Otounga Ossibadjouo, par ailleurs député du premier siège d’Okandja, elle a permis la prise en charge médicale de plus d’un millier de patients.

Les membres du gouvernement et le gouverneur de la province du Haut-Ogoouée prenant part aux activités de la Caravane Béranger Agir pour la Santé à Okondja. © Gabonreview

 

Dans l’enceinte du stade Oloupi, à Okondja, la caravane «Agir pour la Santé» a reçu les 2 et 3 novembre plus d’un millier de patients venus de toutes les localités du département. Organisée le ministre Mathias Otounga Ossibadjouo, dans le cadre de la commémoration des 10 ans de présidence d’Ali Bongo, cette opération a  permis aux populations de se faire soigner gratuitement.

Déroulée sur deux journées, cet événement a enregistré le déploiement d’une quinzaine de médecins parmi lesquels sept spécialistes. Il s’est fait en collaboration avec le Samu social gabonais qui a mis à contribution son personnel, sa logistique dont 4 ambulances pour les cas nécessitant une prise en charge rapide. De même, le centre médical d’Okondja a également déployé son personnel pour l’efficacité et la réussite de cette œuvre.  «C’est notre manière à nous d’approfondir le concept d’émergence du président de la République. Comme le bien le plus précieux c’est la santé, nous avons voulu, à l’occasion de ces 10 ans, contribuer à la bonne santé de ces pères et mères à Okondja», a déclaré Mathias Otounga Ossibadjouo.

L’événement s’est déroulé avec la participation des autorités politico-administrative de la localité et plusieurs autres membres du gouvernement natifs de cette région. Au-delà des 17 quartiers de la commune d’okondja, les patients sont venus de l’ensemble des 5 cantons du département de la Sébé-Brikolo et même d’ailleurs.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW