Invitée par les organisateurs à se joindre au lancement officiel de la célébration du 10e anniversaire du décès de l’ancien président de la République, la coordination nationale du Réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix (PAYNCoP Gabon) a invité les différents acteurs à s’impliquer dans la promotion de la culture de la paix, à l’image du défunt Omar Bongo Ondimba.

Des membres du PAYNCoP Gabon ayant participé à la cérémonie, le 4 juin 2019, à Libreville. © D.R.

 

Le lancement officiel de la célébration du 10e anniversaire du décès d’Omar Bongo Ondimba a eu lieu, mardi 4 juin au Lycée technique national Omar Bongo, sous le thème : «Omar Bongo : chantre de la paix». Plusieurs responsables d’institutions constitutionnelles, des diplomates accrédités au Gabon et quelques membres du gouvernement ont pris part à cette cérémonie aux côtés des élèves dudit établissement. La coordination du PAYNCoP Gabon s’est jointe à eux. Son objectif était d’inviter les différents participants à s’impliquer dans la promotion de la culture de la paix, à l’image du défunt Omar Bongo Ondimba.

Si Jerry Bibang, coordonnateur national du PAYNCoP Gabon, a expliqué que «la culture de la paix désigne un ensemble de valeurs, d’attitudes, de traditions, de comportements et modes de vie fondés sur le respect de la vie et le rejet de la violence et la promotion de la pratique de la non-violence par l’éducation, le dialogue et la coopération», Joanie Mahinou, membre du PAYNCoP Gabon, a quant à lui indiqué que «sans la paix, aucun développement n’est possible». «Gouvernement, partenaires au développement, secteur privé, les médias, la société civile, les jeunes, les femmes, les hommes… chacun doit jouer sa partition pour consolider la paix dans notre pays», a-t-il exhorté.

«Tout au long de sa vie, rappelle Jerry Bibang, Omar Bongo Ondimba a toujours prôné le dialogue, la tolérance, rejetant ainsi la violence. Aujourd’hui, ces valeurs sont menacées dans notre pays et c’est pourquoi nous devons tous agir.»

Scène du lâcher de colombes. © D.R.

La cérémonie de lancement des activités marquant le 10e anniversaire du décès d’Omar Bongo Ondimba a également été marquée par le lâcher de colombes symbolisant la paix. Un arbre marquant l’ancrage du Gabon dans la consolidation de la paix a été symboliquement planté par Pascaline Mferry Bongo, responsable de la Fondation Omar Bongo Ondimba (FOBO), et plusieurs autres personnalités, dont le président de l’Assemblée nationale et la présidente de la Cour constitutionnelle.

 
 

1 Commentaire

  1. Paul Mba dit :

    Il n’est pas bon de commémorer un assassin-usurpateur.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW