Annoncé pour ce vendredi 31 juillet 2015 à Libreville, le championnat national d’athlétisme de Libreville, met en compétition les athlètes de différentes provinces, en vue de la détermination d’une équipe nationale pour les championnats d’Afrique centrale de Yaoundé, dans la 1ère semaine d’août.

© Gabonreview/Shutterstock

© Gabonreview/Shutterstock

 

Ils proviennent en grande partie des récentes compétitions nationales de zone, organisées par la nouvelle équipe fédérale dirigée par Jacques Obame Essono.

De la Ngounié à la Nyanga en passant par le Woleu-Ntem, le Moyen-Ogooué, l’Ogooué-Ivindo, l’Ogooué-Lolo, le Haut-Ogooué, l’Ogooué-Maritime, la direction technique nationale a identifié 87 athlètes de l’intérieur du pays et une cinquantaine piochée dans l’Estuaire. Les uns et les autres rivaliseront d’adresse du vendredi 31 juillet au 1er Aout 2015 sur les pistes d’athlétisme du stade de l’Amitié dans le Nord de Libreville.

L’un des enjeux de ce meeting sportif est de détecter et surtout de constituer la nouvelle crème de la discipline, longtemps restée en veilleuse du fait de nombreuses incompréhensions des dirigeants. Bien plus, selon le président de la Fédération gabonaise des associations d’athlétisme (FGA), Jacques Obame Essono : «il nous faut répondre favorablement à l’invitation du Cameroun et de la confédération africaine d’athlétisme à prendre part aux championnats d’Afrique centrale de Yaoundé du 7 au 9 Aout prochain. Nous comptons faire une prestation honorable et renouer avec les pistes internationales.» Une bonne intention, même si l’on déplore déjà le manque d’un véritable temps de préparation pour la délégation gabonaise qui se rendra au Cameroun, apparemment en victime expiatoire.

 

 
 

6 Commentaires

  1. mouthou dit :

    Vraiment des blagueur, ces gabonais……!
    Pour une compétition internationale, le Gabon compte préparer les athlètes en ne semaine. Quelle résultat attendre de leur participation, sinon, le déshonneur pour le pays? Franchement, soyons un peu sérieux..! Aujourd’hui, on ne participe plus pour participer. Non, non….!
    Franchement, soyons un peu fier de notre pays…..!

  2. MassMédias dit :

    C’est ce qui arrive, lorsqu’on confie un paquebot à des piroguiers… Tant que l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ne sera qu’un slogan, le sport au Gabon ne sera réduit qu’au football, au volleyball (pour les raisons que nous connaissons) et à ça. Ce qui montre à suffisance, la lecture erronée de nos dirigeants, quant au sens des priorités, bien que ce département puisse être un véritable catalyseur socio-économique, mais bon.

  3. lisa gabonaise dit :

    très bonne initiative

  4. Sabrina dit :

    Heureuse de savoir qu’on sera de la partie

  5. Blaise nicolas dit :

    Bonne chance aux athlètes .

  6. mfoubane dit :

    ceux qui étaient là, avant , ont fait pire…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW