Auteure d’un livre pour le bien-être de la femme, «16 règles d’or de la femme épanouie», Christine Soro rêve d’un monde ou la femme sera respectée. Son combat est d’aider les femmes à être plus épanouies. Dans cette interview accordée à Gabonreview, elle revient sur ce projet et son ambition pour l’épanouissement de la femme.

Vue des membres du gouvernement pendant le conseil interministériel. © Primature-Gabon

 

Christine Soro en compagnie d’une cliente. © D.R.

Gabonreview : De quoi Christine Soro est-elle le nom ?

Christine Soro : Mère de 4 filles et mariée au pasteur Doanal Soro, je suis titulaire d’un Bachelor en Banque et assurance obtenu dans une grande école à Dakar, au Sénégal. Je suis entrepreneure dans le digital depuis plus de 10 ans et j’ai créé une entreprise dans le secteur informatique, D&C Virtuel, concentrée aujourd’hui dans la stratégie digitale. Après avoir occupé les postes de Responsable commercial à la Résidence Maïsha et directeur général adjoint à Global Mind Consulting, j’ai démissionné pour me lancer dans la promotion de la femme. J’ai fondé en 2014 l’ONG Femme Belle à l’intérieur et à l’extérieur. Elle milite pour le bien-être et l’épanouissement de la femme. En 2017, j’ai créé l’école DigiWomen School dédiée aux femmes pour l’apprentissage des métiers du numérique, principalement l’infographie. Je suis blogueuse et chroniqueuse sur les réseaux sociaux. J’ai trouvé bon de regrouper mes articles de motivation pour les femmes dans des livres, dont le premier tome est : 16 règles d’or de la femme épanouie.  C’est mon deuxième ouvrage, après 30 jours pour restaurer son couple. Paru en avril 2018, le livre est coécrit avec mon époux. Il traite de la vie des couples en difficulté et suggère des moyens efficaces pour les résoudre et avoir un foyer stable.

De quoi parle votre ouvrage ?

Quand on parle d’épanouissement, la majorité des femmes ont une idée de ce qu’il leur faut pour se sentir heureuse. Elles citeront le mariage, les enfants et l’argent, bien que celles qui possèdent toutes ces choses ne soient pas forcément heureuses. L’épanouissement de la femme ne repose pas sur le fait pour une femme d’être mariée, d’avoir des enfants ou un compte bancaire garni, mais plutôt sur les 16 règles contenues dans cet ouvrage disponible en livre et en version audio.

Quel est l’objectif du mouvement «Femme épanouie» annoncé en marge de la présentation du livre?

La présentation de ce livre a également servi de prétexte pour annoncer la création officielle du mouvement «Femme épanouie» dont le but est de révolutionner le statut de la femme au sein de la société. Au-delà d’être une femme ménagère ou une mère d’enfant, nous avons beaucoup de potentiel. Cette plateforme va permettre aux femmes de s’exprimer, d’apporter leurs connaissances, d’échanger des expériences au quotidien dans l’objectif de nous aider à nous développer et aller plus loin. C’est un projet de L’ONG Femme Belle à l’intérieur et à l’extérieur. Il va regrouper toutes les femmes leaders issues des différentes organisations féminines. Nous allons organiser des programmes d’échange entre femmes à cœur ouvert, adresser des plaidoyers auprès des organisations étatiques ou internationales dans le but d’apporter un épanouissement réel et véritable à la femme. Je veux que les femmes soient formées, je veux les motiver et aussi les soutenir dans les temps difficiles. Je rêve d’un monde où la femme sera respectée, honorée afin qu’elle puisse intervenir au même titre que les hommes au développement de la nation et du continent.

Qui peut adhérer à ce mouvement ?

Cette plateforme recevra toutes les jeunes filles et femmes sans distinction de statut social, matrimonial, d’ethnie, de nationalité, de religion, ou d’appartenance politique. C’est un mouvement apolitique qui ne traitera que de la situation de la femme en général et sa place dans la société et dans la cellule familiale. Nous allons nous rencontrer au complexe Saveur Local, à la Sablière, où la dédicace du livre a eu lieu.

Il se dit qu’une chanson a été composée pour la femme épanouie ?

Dans le cadre du projet de ce livre, j’ai voulu créer un environnement social où le titre interprété par le superbe chantre du gospel gabonais, Paule Zita, pouvait socialement créer et renforcer des liens sociaux entre femmes, leur rappeler la valeur qu’elles ont et surtout qu’elles ont droit au bonheur. Le but de cette chanson est aussi de rassembler des femmes de tout horizon afin de revendiquer envers elles-mêmes, leur épanouissement parce qu’elles y ont droit.

Christine Soro lors de la présentation du livre. © D.R.

Comment faites-vous pour concilier vos fonctions et l’écriture ?

J’ai toujours senti une main invisible qui me guidait et qui me donnait la force d’accomplir plusieurs choses à la fois. Dans la vie, il y’en a qui ont reçu un, deux, ou cinq talents. Je suis de ceux qui ont certainement reçu cinq talents et je compte les utiliser afin de les mettre au service des autres, être une valeur ajoutée pour les autres femmes et finalement être appelée bon et fidèle serviteur par Dieu après mon passage sur cette terre. À la question comment je fais, les réponses sont contenues dans le livre. Pour ne citer que deux règles, la règle numéro 13 parle de la femme qui s’organise. Ici, la femme doit comprendre qu’on n’avance pas avec le hasard, mais avec une organisation qui touchera le domaine de la planification, de la gestion de ses priorités devant toutes les sollicitations qu’elle aura et qui sont parfois des rongeurs de notre temps, de nos finances, de nos opportunités à l’exemple des réseaux sociaux. Nous avons aussi la règle 6. Elle fait référence à la femme qui sait compter sur elle-même. Nous avons reçu une culture au Gabon et en Afrique où l’on nous a inculqué de compter sur les autres au moindre besoin. L’application de toutes ces règles me donne la force d’essayer d’être cette femme multitâche et multidimensionnelle. Même si j’estime n’avoir encore rien fait par rapport à mes ambitions et mes objectifs à long terme.

Où se procurer votre le livre ?

Pour l’instant le livre est disponible à la Librairie du Savoir, en face de la Station Petro Gabon Okala, dans le même couloir que Bicig. Vous y trouverez le CD qui contient aussi le livre audio et le single du chant qui a été écrit pour le livre. Vous pouvez aussi commander en ligne via ma page Facebook officiel : Christine Soro officiel ou appeler le 07419697 pour des livraisons à domicile.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW