Alors que l’on attend une réaction du Parti démocratique gabonais (PDG) sur l’exploitation illégale du kévazingo et la disparition scandaleuse  de 353 containers de ce bois précieux pourtant sous main de la justice, la formation politique au pouvoir s’est plutôt prononcé, ce 20 mai, sur la capacité du président de la République à assurer ses fonctions au sommet de l’Etat.

Responsables du PDG en réunion. Dans un contexte où la scandaleuse disparition de 353 containers de Kévazingo, sous mains de justice, fait couler encre et salive, le parti politique au pouvoir choisi le silence et s’exprime sur l’état de santé du président Ali Bongo. © D.R.

 

Dans le tollé provoqué par la disparition de 353 conteneurs de Kévazingo, le PDG semble irrémédiablement avoir opté pour le mutisme. Alors que des “têtes couronnées” de l’administration publique ont commencé à tomber et que d’autres devraient suivre, le parti au pouvoir a opté de s’exprimer, ce 20 mai, via un communiqué sur Facebook, sur l’état de santé du président de la République et sur sa capacité à diriger le pays. Autrement dit, le PDG semble avoir choisi l’omerta face au scandale de la contrebande du kévazingo qui secoue le Gabon depuis quelques semaines.

Par la voix de l’un de ses porte-paroles, Estelle Flore Angangou, le parti au pouvoir s’appesantit sur la reprise des activités du président Ali Bongo Ondimba et se «réjouit du fonctionnement régulier des institutions de la République». Passant en revue et s’appuyant sur les différentes audiences du chef de l’Etat ces dernières semaines, le PDG prend prétexte pour inviter «les uns et les autres à clore, de manière définitive, le débat sur sa capacité à assumer ses fonctions au sommet de l’Etat, ainsi que les suspicions malveillantes sur le fonctionnement des institutions de l’Etat dont la Présidence de la République».

 «Le Président de la République va mieux et bien. Il préside aux destinées du Gabon, conformément au mandat que lui a confié le peuple gabonais en août 2016. Les dubitatifs n’auront à l’évidence, aucune autre preuve de vie et d’entrain, que celle que constitue le Distingué Camarade Président, œuvrant chaque jour au Palais de la Présidence de la République, pour la mise en œuvre de son projet de société et pour l’accélération de la transformation du Gabon», affirme sur Facebook la formation politique d’Ali Bongo.

Vraisemblablement, le PDG cherche encore les voies et moyens pour convaincre sur l’état de santé du président Ali Bongo et sur sa capacité à maitriser les rênes du pays. Ce qui lui fait dire que «le Distingué Camarade Président Ali Bongo Ondimba s’attelle chaque jour, à sa tâche, et a reçu en audience, les institutionnels, les hauts dignitaires et hauts cadres du pays, pour les rassurer et faire avec eux, le point sur les différents dossiers en cours et les perspectives à venir».

Notant que cet «agenda [est] particulièrement chargé», le formation politique créée par Omar Bongo espère «la fin de l’usage immodéré de la mauvaise foi en politique, et la rupture avec le débat politique réduit à des querelles de personnes, des débats vides de tout contenu constructif et positif, pour laisser place, à des articulations de propositions assurant plutôt tout ce qui concourt au vivre ensemble gabonais».

 
 

3 Commentaires

  1. JAMES DEMAKOKOU dit :

    C’est bien dôle.. Ici il parle des audiences du sosie.. mais avec qui? mais pourquoi il ne répond pas a la demande d’audience de la société civil comme avait promit votre NKOGHE B.., c’est pas en recevant les dictateurs de la FranceAfrique Group qui justifie en vous le travail du sosie ?
    S’il est vrai que les institutions fonctionnent comme vous semblez le dire, faudrait bien que votre sosie Parle au peuple Gabonais et non seulement a miner avec vous ?
    qu’il s’habille comme un chez etat dans un pays laic et même en chaise roulante ou avec un ou 2 protheses au pieds, l’important est qu’il ait sa tête et en mouvement, qu’il puisse voir entendre , avoir un discernement comme on l’a connu depuis toujours.
    Le PDG EFFECTIVEMENT NE FAIT QUE FAIRE CE QU’IL SAVE FAIRE .. LA LANGUE DE BOIS ET LA DISTRACTION..
    CE QUE JE TROUVE BIEN MALHEUREUX QUAND ON EXHIBE LE SOSIE C’EST COMME S’IL N’A PAS DE PARENT DANS CE PAYS ET MEME SI ILS SONT AU NIGERIA..IL A EU QUAND MEME UNE MERE ADOPTIVE AVEC QUI IL Y A EU DES LIENS QUI SE SONT CREER ..CERTES JE SAIS QUE DEPUIS 2012-13, CES LIENS SE SONT CASSER SUITE A LA MAUVAISE GESTION DU PATRIMOINE LAISSER PAR LE PERE ADOPTIF..MAIS NEAMOINS ON EST DES HUMAINS ET MEME SI JE NE L’AI JAMAIS ACCEPTE COMME UN GABONAIS MAIS HELAS IL L’EST PAR ADOPTION ET CA ME FAIT MAL..C’EST AUSSI L’ENFANT DE L’AUTRE..JE ME DEMANDE CE QUE FABRIQUE SES ENFANTS QUI SONT EN AGES DE DIRE STOP TROP C’EST TROP…MAIS ENFIN L’ARGENT EST PLUS IMPORTANT ET LE POUVOIR AUSSI DE NOTRE DIGNITE…DOMMAGE DE FINIR DE LA SORTE
    ACROMBESI LUI IL A FUIT EN TRAITANT LE PEUPLE GABONAIS DE NUL .. IL A PROBABLEMENT RAISON QUAND JE VOIS CE QUI SE PASSE AVEC LES GABONAIS DE SOUCHE COMME NKOGHE.. BRICE LUI IL A UN PAYS, MÊME S’IL APPARAIT QU’IL EST CE QUE JE LIS PAR CI ET LA, IL A SON PAYS D’ORIGINE MAIS PAS NKOGHE..
    IL ATTEND QUE D’AUTRE VIENNENT METTRE DE L’ORDRE DANS SON VILLAGE..IL VA ATTENDRE BIEN LONGTEMPS.
    OMAR BONGO LUI MEME LE DISAIT JE PEUX FAIRE D’UN SINGE UN MINISTRE ET UN MINISTRE UN SINGE..CELA EST BIEN VERIFIER AUJOURD’HUI
    VIVE NKOGHE ET VIVE LE PDG

  2. Paul Mba dit :

    PDG = Parti des Démagogues du Gabon

  3. le bonnet d'âne dit :

    aux échecs ils sont tout simplement PAT !!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW