La collision entre un bus et un camion, au niveau du village Evinayong dans le Komo-Mondah, a fait 18 morts.

Scène de l’accident, le 6 août 2016. © D.R.

Scène de l’accident, le 6 août 2016. © D.R.

 

Les dégâts après l’accident. © D.R.

Les dégâts après l’accident. © D.R.

Selon des témoins, 16 passagers d’un bus et deux passagers d’un camion ont trouvé la mort dans la nuit du 5 au 6 août courant vers 3 h, dans un accident de la circulation, sur la route nationale, au niveau du village Evinayong dans le Komo-Mondah.

Rendu sur les lieux du drame, le procureur de la République a fait le constat d’une collision entre un bus et un camion transportant de la banane. Le premier véhicule, un minibus de marque Toyota Hiace, propriété d’une agence de voyage, faisait route vers la province du Woleu-Ntem. D’aucuns semblent avoir reconnu un bus de l’agence Bitam Express. Le second véhicule, un camion de marque Mitsubishi Canter, selon un communiqué du ministère des Transports, faisait route vers Libreville, vraisemblablement pour y écouler sa marchandise.

Si les véritables causes de cet accident n’ont pas encore été élucidées, d’aucuns parlent déjà d’un excès de vitesse, imputable à l’un des chauffeurs voire aux deux. Alors qu’une enquête a aussitôt été annoncée par le parquet et le ministère des Transports, certains ont invité le gouvernement à réfléchir à un programme de sensibilisation des automobilistes, notamment ceux qui empruntent la Nationale. Les pouvoirs publics sont également invités à améliorer la sécurité sur cette route, tout en réglementant au mieux la circulation de nuit.

 

 
 

5 Commentaires

  1. ngoleine jeanne dit :

    Bonjour, Gabon review vous êtes des professionnels pourquoi exposer les corps mutilés et ensanglantés des décédées lors de cet horrible accident. Vous devez revoir l’éthique et les codes du journalisme afin d’éviter de heurter la sensibilité des lecteurs avec vos images macabres en provenance du Gabon et respecter les familles endeuillées. Depuis le week end la toile est inondée par ces images regrettables. Merci

  2. les gabonais souffrent pour rien dit :

    Les gabonais vivent Dans des conditions horrible pourquoi 23 personnel s entassent Dans un vieux minibus. Ils puisent l eau en 2016 meme ceux qui habitent cite Damas ou angondje. La route meme pour arriver a ntoum Est une honte.les vehicles de transport et les taxis sont trop vieux parceque le gouvernement interdit d importer des vehicles vieux de plus de 3 ans. Ainsi tous les vehicles commerciaux meme les plus vetustes restent en service.a quand des conditions de vie descentes?

  3. RendnousnotreGabon dit :

    Question
    un Deuil national n’avait t-il pas ete decrete sur toute l’etendue du territoire quand le pere du directeur de cabinet de la presidence etait mort?
    pourquoi un deuil national n’est t-il pas decrete pour ces victimes,nombreuses sont Gabonaises

  4. kery b dit :

    Paix a leurs ames.quelle tragedie,que les familles des victimes trouvent consolation en l’eternel.nous sommes de tous coeur avec vous,nous sommes Kango.
    un accident est un accident encore,lorsqu’une telle tragedie arrive cela nous renvoie a nos consciences,cet accident aurait il pu etre evite?que peut on faire pour limiter les risquent afin qu’une telle tragedie ne se reproduise pas?quelles sont les reglementations en places et comment peut on ameliorer et apporter plus de securite sur nos transports tant sur les usagers que sur les routes,limite de vitesse,obligations de repos apres un certains temps etc.usons de la route avec prudences,que Dieu protege le Gabon

  5. MOUSSAVOU Ernest dit :

    Vos articles me donnent l’atmosphère qui régne dans le pays en temps réel

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW