Sept mois après le commencement de la gestion de l’aéroport international de Libreville, GSEZ Airport célèbre l’amélioration des services aux passagers, présentée au gouvernement, le 7 mai. Étendu sur 350 m2, le nouveau Duty Free de Lagardère Travel Retail a été inauguré à cette occasion.

Aménagé par Lagardère Travel Retail, le Duty Free de l’aéroport international de Libreville, a été inauguré par le Premier ministre, le 7 mai 2019. © Gabonreview

 

Julien Nkoghe Bekale inaugurant l’enseigne Aelia Duty Free et, quelques confiseries dans cette boutique. Vue de l’enseigne Retail. © Gabonreview

Le nouveau gestionnaire de l’aéroport international Léon Mba souhaite imprimer sa marque. Dans le cadre de son vaste programme d’amélioration du terminal entamé il y a sept mois, GSEZ Airport a doté l’aéroport de nouveaux services aux passagers. Visitant ces innovations, le 7 mai à Libreville, le ministre des Transports s’est dit ravi de cette nouvelle offre, car elle donne «un contenu réel au nouveau contrat de concession signé entre la République gabonaise et Olam International Airport».

Selon Justin Ndoundangoye, «l’objectif affiché à travers ces innovations est d’accroitre le trafic de 300 000 passagers en 2020, 500 000 passagers en 2021 et 1 million de passagers en 2022». Concrètement, l’offre concerne un nouveau salon pour l’enregistrement des passagers en classe affaires ; un nouveau salon pour les adolescents, enfants et personnes à mobilité réduite ; un espace d’emballage après pesée au comptoir ; un transport de passagers par bus sur piste entre les avions et salles d’attente ; des sièges plus confortables dans l’ensemble du terminal ; de nouveaux espaces de restauration et aisance ; un nouveau système de gestion de stationnement automobile ; une connexion Internet gratuite ; un nouveau site web facilitant à l’accès à toutes les informations.

Plus de 600 m² pour Duty Free & Mode et Restauration

Cette nouvelle offre de services s’étend à un nouveau Duty Free, aménagé sur 350 m2 par Lagardère Travel Retail, un des leaders mondiaux dans le secteur du Retail et la restauration en aéroport. La boutique Duty Free est située en zone d’embarquement et propose déjà plus de 4000 références de produits hors taxe avec des parfums, cosmétiques, confiseries, alcools, électroniques, jouets, accessoires de mode et produits locaux.

Selon le directeur général Europe, Moyen-Orient et Afrique de Lagardère Travel Retail, l’un des objectifs de ce nouvel espace est de mettre en avant le savoir-faire gabonais et promouvoir les petites et moyennes entreprises (PME) locales. «Cette nouvelle offre confirme l’ambition de Lagardère de se développer sur le continent africain et, notre volonté d’apporter nos meilleurs standards opérationnels internationaux tout en mettant en avant le savoir-faire des sociétés locales», a déclaré Frédéric Chevalier.

Selon les clauses du contrat de concession, la multinationale française aura l’exclusivité d’exploiter plus de 600 m², sur les segments Travel essentials, Duty Free & Mode et Restauration, sous la houlette de différentes enseignes de renom comme Aelia Duty Free et Relay. Et en 2021, à la suite de la livraison du futur aéroport de Libreville, Lagardère Travel Retail y aménagera un espace de plus de 1000 m². D’ici là, la multinationale française ouvrira un restaurant en zone sous douane courant 2019.

 
 

6 Commentaires

  1. […] Click here to view original web page at Aéroport international de Libreville : La patte de GSEZ Airport […]

  2. Moulengue dit :

    Décidément, le groupe Olam est bien présent dans tous les secteurs économiques du pays. Coopération Sud-Sud en avant ! Mais nous osons que l’État gabonais est bénéficiaire….

    • Plantain dit :

      à Moulengue…
      Le groupe GSEZ/Olam-Gabon créé avec l’argent du trésor gabonais mais propriété de OLAM avec comme actionnaire principal Ali Bongo (caché derrière un montage financier à Singapour.)
      Ce qui normalement devrait donner dans l’ère après Ali Bongo: OLAM-Gabon/GSEZ = 75% propriété du gouvernement Gabonais.

  3. Okoss dit :

    Toujours bricoler.
    A quand le début du nouvel aéroport promis.
    Ou sont les adeptes du “:On ne peut pas faire du neuf avec du vieux ‘

  4. le beau nez d'âne dit :

    Quelle joie de toujours se aire dépouiller par les mêmes qui sont à tous les étages et malgré tout ce que ça leur rapporte ils obtiennent TOUT sans appel d’offres ainsi ils ont donc le grand mérite de mettre au jour les effets délétères de cette oligarchie méprisante, qui a complètement oublié le sens de l’intérêt général. Quel résultat attendez Vous de pareils reflexes ?? Il est vraiment grand temps que tout cela change!

  5. Jacouille dit :

    C est travail d un premier ministre ? Inaugurer les hall des aéroport ? Bon on a vu pire avec Issozet Ngondet qui avait inauguré le remblai de fourplace

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW