Un véhicule, une femme nue, une foule en colère… Que s’est-il passé à l’échangeur des Charbonnages le 15 juillet ? Si les rumeurs et autres commentaires ont évoqué un crime rituel avorté, il s’agissait plutôt d’une affaire conjugale, selon la version officielle de la Préfecture de police de Libreville.

Le véhicule 4×4 «suspect» (à droite), arrêté par la foule sous l’échangeur des Charbonnages. © D.R.

 

Avec un effet viral époustouflant, une vidéo pour le moins énigmatique s’est rapidement propagée sur les réseaux sociaux le 15 juillet. Celle-ci porte une scène se déroulant sous l’échangeur des Charbonnages, à Libreville. On y voit notamment une foule en colère autour d’un véhicule. À la lumière des commentaires entourant cette vidéo, des filles nues et attachées ont été aperçues dans ladite automobile. Il n’en fallait pas plus pour que les plus radicaux, sinon les plus farfelus, évoquent une tentative de crime rituel échoué. Info ou intox ?

Face aux rumeurs et autres interprétations de tous genres, la Préfecture de police de Libreville a a livré sa part de vérité, le 16 juillet. Selon elle, il s’agit plutôt d’une affaire conjugale. Celle-ci met en scène une femme ayant abandonné son foyer conjugal pendant plusieurs jours pour s’installer dans un studio avec son amant, membre d’une église dite de réveil.

Selon la Préfecture de police il a été signifié à la dame en question que son époux était membre d’une secte. «Informé du lieu où se trouvait son épouse, l’époux a décidé avec sa famille d’aller récupérer sa femme qu’il a trouvée dans le studio de son amant pour la ramener à leur domicile», explique un communiqué de la Préfecture de police. «Arrivé à l’échangeur des charbonnages, la dame a sauté du véhicule et s’est déshabillée pour manifester son refus de partir avec la famille. Après l’avoir remise dans  le véhicule, les populations qui pensaient qu’il s’agissait de crime rituel se sont rapprochées du véhicule pour tenter d’y mettre le feu», poursuit le communique. Passant par là, une patrouille de police attirée par la foule qui causait un embouteillage monstre sur la voie express, a dispersé les badauds en tirant notamment un coup de feu en l’air.

Les intéressés ont été conduits au poste de police. Après constat des faits, desquels découle la version de la Préfecture de police, une enquête a été ouverte.

 

 
 

10 Commentaires

  1. Mimbo dit :

    Voilà ce qui arrive dans un pays où on est:champion du monde dans les “crimes rituels”,où il existe une justice apparente.Dans un tel environnement tout devient suspect.La préfecture de police l’a bien compris au point de s’empressé de publier un communiqué pour clarifier les choses.

  2. valentin dit :

    Qu’est ce qu’une affaire conjugale à avoir avec des filles nues dans un vehicule?est ce un couple à plusieurs femmes?qu’on arrete un peu de prendre les gabonais pour des insencés svp.

  3. mouthou dit :

    Prendre pour argent comptant un communiqué de la préfecture de police de Libreville, c’est faire preuve de naïveté excessive. Nous savons tous la police est complice et couvre les crimes dans notre pays. Souvenons l’accident qui par lequel la fille MBOUTSOU a tué cet ETUDIANT à l’entrée de l’UOB. Un communiqué de la préfecture de police avait à un refus de priorité de la part de l’Etudiant sur son scooter, alors les témoins avaient observés une conduite excessive de la part de la fille de la présidente du SENAT. Dans une affaire, comme celle de week-end, prendre pour argent comptant ce que dit la préfecture de police, c’est vraiment faire preuve de légèreté dans le traitement de l’information.
    Attention, GR, attention!
    le virus gaboneco est en train de sclérosé en ton
    toi……!

  4. Chouchou lie dit :

    Je suis extrêmement déçue par ce journal. Aucune objectivité. On reconnaît bien le jeu et la danse des sorciers.

  5. robert dit :

    ah ils ont faim loool

  6. Ali Bongo Jr dit :

    Si il s’agit d’une affaire de couple pourquoi votre texte dit: “À la lumière des commentaires entourant cette vidéo, des filles nues et attachées ont été aperçues dans ladite automobile.”
    vous memes etes rendu dans l’a peu pres, un peu de serieux dans votre travail… quand meme!!!! pourquoi des filles attachees et nues(donc plus d’une) si c’est un couple il ne devrait y avoir qu’une seule fille… prenez nous et vous meme au serieux… sinon vous allez devenir un torchon et ca ne m’arrange pas.

  7. lepositif dit :

    Gabonreview, la vous tombez dans la facilité pour une affaire qui se deroule a Libreville et ou tous les protagonistes sont, vous vous contentez des rumeurs et du communique de la Prefecture de police. Mais bon…juste une remarque.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW