Le mouvement Ça suffit comme ça, à travers un communiqué parvenu à la rédaction de Gabonreview, donne son appréciation de l’affaire qui oppose le ministre des Eaux et Forêts, Gabriel Tchango, à la famille Oranga Egueyi, au sujet de la vente ou achat des biens immobiliers de cette dernière qui ne se reconnait pas dans cette transaction et souhaite coûte que coûte les récupérer. Le paroxysme de l’affaire a été atteint lorsque le ministre a commis un huissier de justice qui est allé déloger cette famille de sa résidence du quartier Glass, à Libreville.

Tchango Oranga

Ci-après l’intégralité du communiqué de presse de ce mouvement.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Gabriel TCHANGO, Ministre Gabonais des eaux et forêts et homme d’affaire vient une fois de plus de s’illustrer dans l’accaparement frauduleux des biens appartenant à la famille ORANGA. Ce mercredi 17 mai 2012, Gabriel TCHANGO a fait débarquer un contingent de 42 policiers sous les ordres de madame Oberdeno Eliane, Huissier de justice connue des milieux judiciaires de Libreville, qui ont procédé à l’expulsion manu militari des propriétaires de leur domicile en commettant par la même occasion des violations des droits de l’Homme chez ces derniers. Madame ORANGA Rosine, épouse de Monsieur ORANGA EGUEYI Claude René âgée de 71 ans a été humiliée par des jeunes policiers zélés.

Ce comportement ignoble orchestré par Gabriel TCHANGO est la parfaite illustration du régime de l’arbitraire installé au Gabon depuis 2009, composé de prédateurs qui font usage de la force pour imposer leur domination sur une population complètement assujettie et dépossédée de sa citoyenneté. Nous rappelons à l’opinion publique nationale et internationale que cet acharnement de Gabriel TCHANGO à piller les biens immobiliers de la famille ORANGA débute en 2007. Pendant que le propriétaire de ce patrimoine et chef de famille, Monsieur ORANGA EGUEYI Claude René, purgeait une peine de prison à la maison d’arrêt de Port-Gentil, son fils cadet et de moralité douteuse le nommé Claude Edmé ORANGA, a volé le cachet de son père sur lequel était en outre incorporé sa signature pour y effectuer des opérations illégales de vente en faveur de Gabriel TCHANGO sur la base de faux documents fabriqués de toutes pièces par Claude Edmé ORANGA, manifestement sous l’emprise des millions de Francs CFA provenant de son acolyte Gabriel TCHANGO dont l’obsession de dépouiller la famille ORANGA de ses investissements, le rendait inconscient et aveugle au point d’ignorer les principes et les précautions élémentaires en pareille circonstance.

Devant cette situation inacceptable, le Mouvement ça suffit comme ça considère Gabriel TCHANGO comme est un recéleur, un hors la loi coupable d’actes frauduleux, de complicité de faux et usage de faux. Les titres fonciers qu’il fait prévaloir résultèrent de faux documents notamment des faux actes de vente qui ne sont pas l’émanation des propriétaires légaux à savoir Monsieur et madame ORANGA mariés sous un régime de communauté de biens de puis plus 50 ans.

Compte tenu de ce qui précède, notre Mouvement est totalement solidaire de la famille ORANGA face à Gabriel TCHANGO, qui n’a pas sa place dans un Gouvernement de la République digne de ce nom de notre point de vue qui doit être composé de personnes intègres et irréprochables. Mouvement Ca suffit comme ça exige donc dans les plus brefs délais, la démission de Gabriel TCHANGO du Gouvernement pour mieux se mettre à la disposition de la justice de notre pays pour abus d’autorité, trafic d’influence et la restitution des biens volés à la famille ORANGA. Faute de quoi, nous entreprendrons des actions citoyennes d’envergure à Libreville et judiciaires dans les tribunaux à compétence universelle à l’encontre du Ministre.

Fait à Libreville, le 21 mai 2012

 
 

1 Commentaire

  1. Yves dit :

    Il faut une plainte contre Tchango et cela doit etre fait immediatement.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW