Ancien patron de la chaîne de télévision privée qu’il affirme avoir fondée avec son oncle André Mba Obame, l’actuel ministre de la Culture et des Sports envisage de livrer bientôt sa part de vérité sur l’«affaire TV+», dont les actionnaires sont en conflit depuis quelques mois.

Ex-PDG de TV+, Franck Nguema devrait bientôt livrer sa part de vérité sur le conflit opposant les actionnaires de la société médiatique. © Gabonreview

 

S’il dit avoir gardé sa réserve jusque-là, c’est «par souci du respect des procédures judiciaires en cours, et surtout par respect de la mémoire de [son] défunt père AMO». Pourtant, Franck Nguema devrait prendre la parole bientôt pour livrer sa part de vérité sur le conflit qui l’oppose depuis quelques mois à Jean Mathieu Obiang Ndong et Joseph Ondong Atome, deux actionnaires de TV+, la société médiatique qu’il affirme avoir «cofondée» avec son oncle et mentor André Mba Obame, il y a plus de 20 ans.

«Quand la justice, en toute indépendance, aura rendu son verdict, alors je prendrai ma parole publique pour donner ma part de vérité intégrale de la création de TV+, en 1998 (avec ses dessous) à ma stratégie pour sa pérennisation depuis mon engagement en politique», annonce ce mercredi 9 octobre l’ex-PDG sur sa page Facebook.

Le 30 août, malgré la contestation de la majorité des actionnaires, le conseil d’administration de TV+ avait eu lieu à Libreville. Bien que récusé, Jean Mathieu Obiang Ndong, mandataire de feue Suzanne Angue Obame – qui détient 80% des actions de la boîte – avait été désigné président du conseil d’administration et Joseph Ondong Atome administrateur de la société. L’affaire est pendante au tribunal de Libreville. Une audience est prévue demain jeudi 10 octobre 2019.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW