Le rêve d’une «Afrique sans conflit » est bien possible et peut devenir une réalité. Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, le 27 février 2019, une résolution poussant l’Union africaine (UA) à «faire taire les armes» d’ici à 2020.

L’ONU veut en finir avec les conflits en Afrique (illustration). © D.R.

 

Les Nations unies croient en «l’Afrique sans conflit» et désirent s’engager dans la concrétisation de ce projet reposant sur un engagement des pays africains datant de 2013. Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté le 27 février dernier à l’unanimité, une résolution poussant à arrêter «toutes les guerres en Afrique d’ici 2020».

Cette résolution a été adoptée à l’unanimité au début d’un débat public, qui a vu une cinquantaine d’orateurs afficher leur optimisme sur l’avenir du continent. «Un vent d’espoir souffle aujourd’hui en Afrique», a déclaré la secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Rosemary DiCarlo, devant les membres du Conseil.

Dans sa résolution, le Conseil note l’engagement de l’organisation régionale africaine de «venir à bout de toutes les guerres en Afrique d’ici à 2020» et se déclare prêt à soutenir la mise en œuvre du Plan directeur de l’UA sur les mesures concrètes à prendre à cet effet. Cependant, souligne le Conseil, «il appartient essentiellement à l’UA, à ses États membres, à leurs populations et à leurs institutions, y compris leur société civile, de construire une Afrique sans conflit».

La résolution du Conseil invite également l’ONU et l’UA à redoubler d’efforts pour «coordonner leur action de façon complémentaire dans toutes les formes de réponse aux conflits, de la prévention et de la médiation au relèvement post-conflit et au développement, en passant par le maintien et la consolidation de la paix».

En 2019, les plus importantes opérations de paix de l’ONU continuent d’être situées en Afrique, au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo, en Centrafrique ou au Mali. Pour jeter les bases solides d’une paix et d’une stabilité durables, l’ONU engage les États membres de l’UA à renforcer la bonne gouvernance, notamment l’élimination de la corruption, le renforcement des institutions démocratiques, le respect des droits de l’Homme et la responsabilité.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW