Malgré l’instabilité politique, la corruption et les phénomènes climatologiques désastreux que connaissent les pays de la région d’Afrique subsaharienne, trois universitaires africains à travers leurs points de vue optimistes incitent à croire en l’avenir raisonné de cette région qui est en mouvement.

L’Afrique a un avenir glorieux. © epsiel.net.

 

Il est vrai que l’Afrique est plus souvent évoquée qu’au travers du prisme des drames qui la secouent, de ses difficultés qualifiées d’insurmontables, et cet intérêt sélectif constitue le facteur aggravant d’un pessimisme qui, ainsi, s’autoalimente. Mais pour Sabine Patricia Moungou Mbenda, vice-doyen de l’Université de Yaoundé II, Lucain Some et Barnabé Thierry Godonou, enseignants en sciences de gestion de l’Université Aube Nouvelle de Ouagadougou, l’Afrique subsaharienne a de solides atouts pour son développement.

Ces universitaires évoquent dans un article scientifique publié, les facteurs qui permettent de croire à l’évolution de cette région du continent. Ces facteurs sont axés sur l’activité économique, les pratiques entrepreneuriales et les écosystèmes d’affaires. Cependant, la complexité des défis économiques (dette, gouvernance, inclusion, investissement…) et surtout géopolitiques, ethniques, sanitaires, militaires, climatiques et démographiques auxquels cette région du monde doit et devra faire face n’est certes pas à sous-estimer.

Cet espoir se fonde sur cinq raisons à dimension essentiellement économique : un numérique sobre et innovant, une flexibilité qui allie informel et formel, une croissance économique forte et soutenue, une percée démocratique et sécuritaire et une féminisation significative de l’entrepreneuriat.

«Cela dit, il ne s’agit pas de se réjouir trop vite, mais bien de montrer qu’à côté des drames et tragédies que traverse le continent, souvent liés directement ou indirectement à ses immenses ressources naturelles, s’installe au sud du Sahara une dynamique économique originale et inspirante», déclarent les trois universitaires.

Lire l’intégralité de l’article original ICI

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW