Libreville abritera du 23 au 26 avril un symposium international sur les «Aires protégées littorales et développement urbain». L’objectif de cette rencontre scientifique est d’enrichir le dialogue science-décideurs pour l’élaboration des politiques publiques appropriées en matière de protection des zones littorales.

L’Arc d’Emeraude. © D.R.

 

La capitale gabonaise abritera du 23 au 26 avril 2019, le symposium international sur le thème «Aires protégées littorales et développement urbain». L’objectif de cette rencontre scientifique est d’enrichir le dialogue science-décideurs, en vue d’intégrer les résultats des connaissances scientifiques dans la prise de décision et dans la gestion optimale des politiques de développement des activités humaines.

Selon les organisateurs, elle réunira une centaine de participants – chercheurs, ONG, entreprises, partenaires du développement, communautés locales et coopératives de pêcheurs- qui viennent échanger sur les enjeux de conservation des aires protégées littorales.

Organisé par l’Agence nationale des parcs nationaux du Gabon (ANPN), le Centre national de la recherche scientifique et technologique (Cenarest), l’Institut de recherche pour le développement (IRD-France), l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM), l’Université de Douala et la Wildlife Conservation Society (WCS),  ce symposium s’inscrit dans le cadre de la restitution du projet Arc d’Émeraude. Ce projet est financé dans le cadre de l’Accord de conversion de dettes (ACD) France-Gabon et mis en œuvre par l’Agence française de développement (AFD).

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW