L’élu local du Parti démocratique gabonais (PDG) de la commune d’Akiéni, au sud-est de la province du Haut-Ogooué, Hermann Kamonomono, s’est rendu auprès des siens le 11 mai 2019, pour leur témoigner sa gratitude pour les bienfaits reçus de cette localité.

L’élu local du Parti démocratique gabonais (PDG) dans la commune d’Akiéni, Hermann Kamonomono au milieu des siens. © Gabonreview

 

L’élu local du Parti démocratique gabonais (PDG) dans la commune d’Akiéni, Hermann Kamonomono. © Gabonreview

Accompagné d’une importante délégation d’acteurs politiques et cadres natifs du département de la Lekoni-Lekori, dans le sud-est du Haut-Ogooué, Hermann Kamonomono s’est rendu le 11 mai à Akiéni pour remercier son électorat. En «allant à l’école, au dispensaire, à l’église, nous avons fait nos premiers pas ici sur cette noble terre, cette terre qui nous a permis, après ces premiers pas pour certains de faire le tour du monde et pour d’autres d’être ce qu’ils sont aujourd’hui. Nous n’avons pas oublié, d’où nous sommes partis et en le disant, il me vient à l’esprit de le réitérer ici que cette terre d’Akiéni est une terre bénie», a témoigné Hermann Kamonomono.

Si pour certains, la bénédiction de la terre d’Akiéni prend tout son sens au regard du potentiel naturel cette localité, pour l’élu local, elle l’est également parce qu’elle est la terre d’origine du président de la République, à qui il a rendu un vibrant hommage. «Akiéni est aussi bénie parce que le plus illustre fils de cette contrée et celui qui préside aux destinées de notre cher pays, j’ai cité Ali Bongo Ondimba, fils d’Akiéni. Nous avons été responsabilisés par lui, et nous ne pouvons venir ici qu’en son nom parce que sans lui, nous ne sommes rien, sans lui, nous n’existons pas », a-t-il affirmé.

Une vue des présents apportés par Hermann Kamonomono aux populations d’Akiéni. © Gabonreview

Au cours de cette rencontre placée autour des valeurs de reconnaissance, de partage et d’amour, Hermann Kamonomono n’est pas allé à Akiéni les mains vides. Il a offert des fournitures de bureau (imprimantes, ordinateurs, rames de papiers), du matériel d’entretien de la ville (brouettes, râteaux, débroussailleuses, gilets et 20 motos tricycles utilitaires), un chèque de 8 millions pour les commerçantes d’Akiéni. Il a offert une formation de 3 mois aux agents du service d’hygiène de la mairie, ainsi que des calculatrices scientifiques et équipements sportifs pour les lycéens de Toussains Pitty.

«Cette visite n’est pas ordinaire, en effet, l’hospitalité légendaire des filles et fils de cette commune nous invite naturellement à accueillir avec enthousiasme tous ceux qui visitent notre belle cité », a déclaré le maire d’Akiéni.

© Gabonreview

«Mais bien plus que ces touristes empreints d’humanisme», a-t-elle poursuivi, «vous êtes enfant du département de Lekoni-lekori interpellé pour votre empathie agissante à l’effet de soulager nos conditions de travail et de vie. Et votre action de ce jour qui s’inspire de notre désir constant d’amélioration du quotidien de nos administrés vient à point nommé. C’est pour quoi au nom des bénéficiaires et au mien propre, je voudrais vous adresser mes sincères remerciements pour ce précieux don», a conclu Regina Mali.

 
 

1 Commentaire

  1. Paul Bismuth dit :

    “…Et nous ne pouvons venir ici qu’en son nom, parce que sans lui nous ne sommes rien, sans lui nous n’existons pas”. Ce n’est pas du Christ dont on parle, mais bien du Président de la République déifié par ses fidèles. Beau culte de la personnalité comme on en voit dans les dictatures les plus terribles. Bientôt on entendra dire que le pouvoir qu’il exerce lui vient de Dieu et non du peuple… Et qu’il est l’État.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW