Ali Bongo prend part, ce 11 janvier à Paris, à la marche républicaine en hommage aux victimes de l’attaque contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo. Le président gabonais et le premier ministre hongrois Viktor Orban suscitent la critique sur Twitter et Facebook.

© lemonde.fr

© lemonde.fr

 

Initialement prévue le 10 janvier, la marche républicaine en hommage aux victimes de l’attaque contre Charlie Hebdo se tiendra finalement ce dimanche 11 janvier. «Sur invitation du président de la République française, Monsieur François Hollande, le président Ali Bongo Ondimba sera présent», indique un communiqué de la Direction de la presse présidentielle du Gabon (DCP-Gabon). Nombre de personnalités prendront également part à cet événement dont Angela Merkel, David Cameron, Mariano Rajoy, Donald Tusk, Martin Schulz ou encore Matteo Rienzi.

Le message «Paris est Charlie» sera projeté sur l’Arc-de-Triomphe dès ce 10 janvier en soirée et se poursuivra ce dimanche. Le départ sera donné de la place de la République à 15h pour rejoindre la place de la Nation.

Cependant, une frange de l’opinion française critique la présence de certains chefs d’Etat à cette marche, pour leur vision plutôt étroite de la liberté d’expression si chère à Charlie Hebdo. Selon Metronews, la question «agite des internautes sur les réseaux sociaux depuis l’annonce de la venue à Paris de certains invités polémiques, à l’image du premier ministre hongrois Viktor Orban, du président de la République gabonaise Ali-Omar Bongo ou le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.» Le journal indique que sur Twitter, des voix raillent et critiquent ces «présences inappropriées». Eric Fassin, sociologue et professeur de sciences politiques à l’université Paris VIII, interroge : «Viktor Orban et M. Rajoy viendront défendre la liberté d’expression avec Ali Bongo et Erdogan ?». Et d’ironiser : «si nous sommes tous Charlie, alors, beaucoup sont des Charlots».

Sur les réseaux sociaux gabonais, nombreux rappellent qu’en septembre 2012, la télévision TV+ a été attaquée par des hommes cagoulés, après avoir subi, lors des élections de 2009, le mitraillage de son émetteur, sans qu’une enquête n’ait été réellement menée ou que les officiels ne s’en soient montrés émus. Aussi, un bon nombre d’internautes gabonais se demandent pourquoi Ali Bongo ne pratique-t-il pas chez lui ce qu’il prêche en allant participer à la marche pour Charlie Hebdo. Au Gabon, «des pères et des mères de famille se font battre sauvagement, n’importe comment, pour justement qu’ils renoncent à penser qu’ils peuvent jouir d’une quelconque liberté dans leur pays et c’est ce président-là qui annonce fièrement qu’il va manifester aux côtés d’Hollande? Moi si j’étais à Paris, j’irai manifester contre lui avec une grosse bannière géante qui recouvrera tout un building», écrit une chroniqueuse gabonaise d’Amérique du Nord sur son mur Facebook.

Charlie Hebdo n’a d’ailleurs jamais été tendre avec les deux derniers présidents du Gabon. Si on peut faire l’économie de ce que ce journal a écrit sur Omar Bongo, on devrait quand même se souvenir que le 1er août 2013, Laurent Leger, journaliste à Charlie Hebdo (l’un des survivants), s’était fendu d’une attaque contre Richard et Cécilia Attias, accusés de faire la pluie et le beau temps au Gabon, mais aussi beaucoup de dollars. Le Gabon dépenserait environ 4,55 milliards de francs CFA pour organiser le New York Forum Africa, ce sommet qui permet «à des présidents, des ministres, des VIP et des chefs d’entreprise de blablater ensemble», selon les termes de Charlie Hebdo. «De la pure langue de bois pour qui veut bien ouvrir les yeux sur l’appropriation des richesses par les dirigeants, la déforestation massive, la pauvreté…», écrivait, il y a 17 mois, l’hebdomadaire satirique et pamphlétaire  français. Ali Bongo, Raïs de la communauté musulmane du Gabon, a dû oublier, sinon pardonner. Ainsi qu’on peut le lire dans le Coran – verset 256 de la sourate 2-, l’Islam est une religion d’amour, de tolérance et de paix.

Au lendemain de l’attaque contre Charlie Hebdo, Ali Bongo a déclaré : «Ceux qui ont commis cet attentat ont trahi l’Islam, déshonoré le prophète Mohamed et tourné le dos à Dieu. Tout le contraire de ce qu’ils prétendent défendre», avant de poursuivre : «Nous condamnons un acte odieux que rien ne peut justifier. Nous présentons aux familles durement frappées nos sincères condoléances».

 

 
 

61 Commentaires

  1. murucocu dit :

    Tu es biaffrey ali et je taime en tant que

  2. Iboundji dit :

    L’hospice qui se moque de l’hopital.

  3. Patrick ANTCHOUET dit :

    Ah ça, Ali Bongo notre président n’est pas bien vu par les journalistes de Charlie Hebdo, par des observateurs français (sociologues, enseignants,…), par les défenseurs des libertés. Ce n’est pas bien ça.

  4. Patrick ANTCHOUET dit :

    Le Gabon est la risée de l’opinion internationale ? A cause de ce que fait Guy Bertrand Mapangou ? Hier, il est venu nous dire qu’un ministre de l’intérieur s’appelle Mapangou, Obiang, Nzengue ou Nkoma, il doit toujours être bête. C’est bien ce qu’il a voulu dire ? Et voilà que le pays devient la risée de tous !

  5. ya kiakia dit :

    Parlons peu, parlon “vrai” : le Gabon est-t-il réellement Charlie en ce 11 janvier 2015 ? En mémoire des victimes, soyons honnêtes…ne serait-ce qu’avec nous mêmes.

  6. ya kiakia dit :

    Mamoooooo!!! Ibèh !!!

  7. manomba dit :

    Arrêtez de nous prendre pour des bougres, depuis quand F.Hollande a invité Ali Bongo? Il s’est invité! Gabonreview.com vous copié bêtement ce qu’a écrit Michel Ogandaga sur sa page facebook, Mr Hollande n’a pas adressé de courrier à Ali, c’est de la désinformation ça! Faites votre boulot au lieu de raconter des mensonges. Quelles preuves avez vous de cette invitation? C’est pourquoi vous avez signez esprit d’étique.

    • François Ndjimbi dit :

      Merci de continuer à nous suivre.

    • ya kiakia dit :

      Y a moins d’un mois, en face de l’Ambassade de France à Libreville, “le Gabon” manifestait contre la liberté de la presse (France 24); manifestation tolérée par les autorités en plus! Le makaya que je suis aimerait savoir si le Gabon est soudainement devenu depuis lors Charlie de coeur juste un Charlie pour la circonstance en ce 11 janvier 2015 ? Moi je dis qu’avant d’etre Charlie en soutien à la presse étrangère, soyons d’abord Charlie chez nous avec tous nos médias et tous nos journalistes locaux. Si ce n’est pas le cas, consacrons nos énergies et nos ressources pour régler nos vrais problèmes à nous : négociations à Agondje pour sortir de ces remous dus aux multiples revendications sociales. Être Charlie c’est un état d’esprit ; on l’a ou on ne l’a pas ; un point c’est tout.

      • Patrick ANTCHOUET dit :

        Tout à fait d’accord avec ce que tu dis. d’abord balayer les détritus de la maison avant de devenir Charlie. Le président du CNC, lui, a été honnête : il n’est pas allé à Paris. Vive Ndongou !

  8. Encore eux dit :

    Ali va sur Paris pour oublier les accusations portées à son encontre. Il veut montrer par cet événement qu’il est une personnalité politique qui respecte les droits fondamentales de liberté et de démocratie.

    Hors, c’est le contraire qu’il pratique ici, au Gabon. Il bafoue notre constitution, il triche, il falsifie, il vole, il nomme des étrangers dans les hautes fonction de la République, il fait emprisonner les manifestants,etc.

    Il croit qu’en faisant la marche pacifique pour la liberté d’expression et de la démocratie en France contre l’extrémiste, il aura la bonne grâce de ces maîtres occidentaux, principalement Français et dans une moindre mesure Américain.

    Qu’il se trompe, puisqu’en 2016, le peuple Gabonais aura le dernier mots, avec ou sans soutien extérieur!

  9. La Fille de la Veuve dit :

    Ali Bongo n’a pas été invité par François Hollande, il s’est invité…

    Oui, Cabu, Charb, Wolinski et tous les autres doivent bien rigoler d’être à l’origine de ce ballet improbable de Faux-culs….

  10. lumiere dit :

    Bom , avant de parler de la participation d’Ali à cette marche, cette affaire montre comment le monde est dirigé par les hypocrites. et de l’injustice. Voici la serie des ATTENTATS en 2014
    Pakistan le 16/12/2014, 141 morts dont 132 enfants. il n’ ya pas eu une marche

    – Nigeria le 09/11/2014 47 morts élèves et 79 blessés personne n’a fait une ,marche,

    – Syrie le 02/10/2014 41 enfants tués dansun attentat , personne n’a organiser la marche
    Yemem. le o9/10/2014 40 morts dans un attentat , pas des marches

    Afghanistan le 15/07/2014, 89 morts dans un attentats , personne n’a fait une marche,

    Somalie, le 12/05/2015 10 morts. pas de marche

    Donc ses morts ne sont pas des humains? et surtout les enfants qui ont perdus la vie sans savoir le pourquoi sans sans les critiques sur qui que ce soi.
    On espere que cette marche apportera un changement dans les medias français qui preferent parler des problèmes qui se passent dans un autre pays en laissant leur propres problèmes.

    • Hope dit :

      ce n’est pas juste, lorsque vous parlez de média qui parlent des problèmes qui se passe dans un autre pays!! “l’affaire des sans dent”, l’affaire du PR Hollande en scooter qui l’a révélé?
      les français ont décidé d’organiser une marche républicaine, les français d’abord, les autres se sont fait invité pour se faire voir ou …

    • mackaya jean paul dit :

      Hollande respecte ses concitoyens a la différence des autres que tu cites dans ton commentaire. les autres ont aderé par rapport a l’initiative du Président Hollande.donc évitons de faire l’almagame

  11. Iboundji dit :

    Noka é dyon’omomwènè [Le mensonge nuit au menteur lui-meme]Proverbe Myènè

  12. Ngado dit :

    Finalement une marche sera organisée par le Front Uni à 14h du côté du Pelisson (UGB centre ville-Libreville) pour défendre la liberté d’expression et de la presse. Venez nombreux chers amis de la démocratie et de la tolerance. Ne laissons plus le terrain aux faussoyeurs de la liberté. La liberté n’a pas de tombe.

    • BAMIKOTH dit :

      Vous voulez encore tuer les Gabonais? La mort de notre jeune compatriote ne vous suffit pas ou vous attendez arrêter quand on enregistrera des milliers. Et tout ça pour que vous revenez aux affaires. Mais vraiment vous êtes sadiques

  13. Ari dit :

    C’est tout simplement de la foutaise !!!

  14. LaForce dit :

    Il n’y a pas de 2016 sans révision de la CENAP, de la Cour des cons, ministre intérieur au PDG Mapgégé, en gros révision des toutes les institutions de l’État. Je ne comprends pas pourquoi, un DG, un magistrat, ou Ministre doit forcément être PDGiste.

    Si nous ne revoyons pas tout ça avant, nous boycotterons ce vote plein de fraude, car il ressemble à celui des années précédentes.

    Ils doivent tous quitter avant …

    • BAMIKOTH dit :

      Vous voulez alors installer quel régime politique dans notre pays? L’anarchie?
      Mais enfin au lieu de profiter de “l’énergie que vous semblez dégager” pour parcourir le pays et proposer un projet alternatif aux gabonais, vous choisissez délibérément la rue comme mode de désignation de vos dirigeants. Heureusement que les gabonais dans leur grande majorité ne vous suivent pas et attendent vous corriger sérieusement en 2016

  15. alpha Koumbi dit :

    Mais sincerement, est-ce une marche qui empechera les terroriste d’attaquer la France? Parfois je me demande avec quoi pensent nos amis francais! Il y’a un vrai probleme dans le monde. Les grandes puissances occidentales connaissent bien les sources du terrorisme. Et ces grandes puissances sont elles meme une source de terrorisme. Alors elles devraient donc vraiment travailler pour que leur implication dans la naissance et l’entretien des groupes terroriste prenne fin.

    Un anti-terroriste.

  16. murucocu dit :

    Oh donc on la pas invite mamoo mais il va quand rencontrer hollande gabonreview vous qui avez l’info sinon les africains en general et les gabonais en particulier lattendent labas je sent que ca va chauffer il va etre huee

  17. Le citoyen libre dit :

    Et si au Gabon on pouvait tous aussi dire que je suis “Mboulou Beka” ?

    • l'ombre qui marche dit :

      Ali bongo à paris pour marcher pour charlie hebdo? quelle injure pour charlie hebdo quand on sait ce qu’ali fait au gabon contre la liberté d’expression! bombardement de TV+ harcèlement d’échos du nord et faits divers et gabon télévision qui ne change pas malgré l’arrivée d’imunga oui le citoyen libre je suis Mboulou Beka, échos du nord et faits divers

  18. O_Nome dit :

    En marge de cette marche Mr ali Bongo Ondimba vient faire sa propagante sur RFI ce matin, tout a fait humiliant, attristant pour le gabonais lambda que je suis. Il est vraiment allergique a la contradiction, dans sa conception dialoguer revient a partager des postes. Je suis tout simplement scandalise par des propos aussi retrograde. Il estime que parceqil a soit disant ete elu (même pas par la moitie du peuple) qu’il a le droit de faire de ce pays ce que bon lui semble sans ecouter et encor moins tenir compte de l’avis du peuple. Il veut nous contraindre a manifester de la satisfaction pour ses projet alors que se sont des echec pour la plupart, comment peut il oser s’auto proclamer homme de dialogue quand il n arrive même pas a ecouter ??? Ah il aura au moins reconnu que l’acte publie dans l’ouvrage de Pierre Pean est un faux

  19. hurricane dit :

    Pourquoi je ne suis pas Charlie, juste Opong

    Je vais commencer cet article par les mots de Roméo Dallaire, un militaire canadien, chef de la Mission de maintien de la paix au Rwanda lors du Génocide de 1994. Il s’est battu bec et ongle pour prévenir et après arrêter le massacre qui s’y déroulait. Toutes ses tentatives sont restées lettres mortes auprès des plus hautes instances, celles qu’on appelle improprement « la communauté internationale ». Le Génocide Rwandais a eu lieu dans l’indifférence totale du monde entier. C’est ce qui a amené Dallaire a déclarer : « Huit cent mille personnes sont mortes au printemps 1994, et personne n’a bougé. Deux mille neuf cents personnes ont disparu à Manhattan le 11 septembre 2001, et Bush a mobilisé le monde entier. Voyez-vous, j’ai du mal avec ça. ». (Lire son livre « j’ai serré la main du diable » ; ou encore le documentaire et le film éponyme)

    Ces déclarations d’un haut gradé des forces militaires de l’ONU viennent entériner une vérité indéniable dans le monde actuel : il y a, aux yeux de la communauté internationale, des morts plus importantes que les autres.

    Ce qui m’amène à l’attentat perpétré à Charlie Hebdo, le journal satirique français, par des présumés musulmans extrémistes ; 12 morts. On est tous bien d’accord, c’est révoltant. A notre époque, on ne devrait plus en arriver là pour prétendument défendre « l’honneur » de sa religion. La liberté d’expression est un droit fondamental inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen, en son article 19 : « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. » On est donc tous bien d’accord à ce sujet : ce genre de drame ne devrait jamais plus avoir lieu.

    L’indignation est telle que la presse, le gouvernement et toute la population française ont tenu, par tous les moyens de communication disponible, à faire savoir au monde l’horreur de l’acte. Ok. C’est normal, ils défendent leurs frères, leurs journalistes, leur journal bien aimé ( ?), etc. Mais vous, les africains, que défendez-vous ?

    La liberté d’expression ? Revenons chez-nous au Gabon, je suis Gabonais. Les journalistes qui osent ramer dans le sens inverse de la barque du pouvoir sont pourchassés et persécutés. La chaîne TV+ est la victime permanente d’attaques contre ses installations, de censures, de même que les nombreux journaux qui montrent une vérité qui ne cadrent pas avec la vision Emergente. Le CNC est devenu le Conseil National de la Censure. Plus récemment, c’est le journaliste d’investigation Jonas Moulenda qui a été (et l’est encore) la cible de menaces de mort et même de tentatives d’assassinats, ce dernier obligé de s’exilé hors du pays. Combien de messages de soutien a-t-on vu de gabonais sur internet ?

    Votre combat pour la liberté d’expression ne voit-il pas ces étudiants Gabonais écroués pour avoir scandé que leur université allait mal ? Ou encore les censures des ouvrages « la vérité sinon je meurs » et « Nouvelles affaires africaines » ? Où sont vos messages de soutien ?

    Alors que défendez-vous, parce que visiblement ce n’est pas la liberté d’expression. La vie humaine ? Parlons-en alors. D’abord au Gabon, Jonas Moulenda qui a une épée de Damoclès sur la tête, Mboulou Beka assassiné sur le théâtre d’une manifestation pacifique, où sont vos messages de soutien à ce propos ? Même moi en rappelant ces faits je risque des emmerdes.

    Prenons d’autres exemples plus parlants : les interventions de cette France que vous aimez tant lors des crises au Mali, en Côte d’Ivoire ont fait des centaines de milliers de morts, c’est tout récent. Facebook existait déjà, on a pas vu vos messages de soutien. La France encore, pour ses propres intérêt, a bombardé la Libye et continue actuellement de s’attaquer à la Syrie, ça n’émeut personne ? Ces milliers de morts, dont des enfants, ne vous font ni chaud ni froid ? Ou alors vous êtes animés d’une compassion sélective ?

    Il y a quelques semaines, le Pakistan essuyait l’attaque terroriste le plus sanglant de son histoire. Une école primaire a été la cible d’un groupe de terroristes, bilan : 141 morts dont 132 enfants. Le drame est presque passé sous silence.

    Actuellement au Congo, une guerre particulièrement sanglante déchire le pays. On ne parle pas de centaines, ni de milliers, mais de millions de morts cette fois-ci, et ce n’est pas fini.

    Les Etats-Unis ont saccagé l’Iraq pour traquer des Armes de destruction Massives fictives. Bilan : un pays à jamais dévasté, des centaines de milliers de morts, et zéro arme trouvée. Les africains ont fermé leurs gueules. Hier soir encore, un attentat au Nigéria a fait plus d’une vingtaine de morts, et c’est passé sous silence.

    Des exemples, il y en a des tonnes. L’article risque d’être trop long et peu de gens auront le courage de le lire. Donc, bref, c’est quoi votre foutu problème ?

    Les français ont raison de faire un tapage avec cette histoire, ils ne veulent pas que ça se répète chez eux. Oui, chez eux. Ils se foutent que ça se passe ailleurs. Sinon ils auraient aussi créé des hashtag mignons pour combattre les exemples cités plus haut. L’attaque s’est passée sur leur territoire et chaque français se voit comme une potentielle victime. Ils ont donc eux-mêmes pris les choses en main.

    Pourquoi ne faites-vous pas autant avec vos propres drames qui, soit dit en passant, sont visiblement plus graves ? En gros, vous ne suivez que le buzz ? Comme les français, c’est à vous de faire connaître au monde les atrocités qui se passent chez-vous. C’est à vous seuls de combattre pour la liberté dans vos pays. Aucun pays étranger, qui plus est Européen, ne le fera pour vous. De Gaulle, chef d’Etat français, qui a arraché des milliers d’africains à leurs familles lors de la Seconde Guerre Mondiale pour libérer la France assiégée par les Allemands, nous rappelait d’ailleurs que : « les Etats n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts ».

    Chers Africains, je ne parle de vous que parce que je le suis moi-même, occupons nous de nos problème que Dieu seul sait combien ils sont immenses. C’est nous aussi de créer des buzz à leur sujet. Un français mort (BLANC, c’est toujours bien de préciser), vaut-il plus que cent mille noirs morts ? La plupart d’entre vous ici ne connaissaient même pas ce journal. Le peu qui le connaissait ne riait même pas à ses blagues souvent osées.

    Arrêtez pour une fois d’être des moutons suivant un berger aveugle. Charlie et sa clique, on s’en fout gigantesquement !!!! C’est tragique mais ce n’est pas notre problème. Le même drame se déroulait en Afrique, aucun français n’allait mettre sur son profil un message pour soutenir le pays victime. Hollande n’allait pas effectuer de déplacement dans le pays et n’allait pas décréter un deuil national. Tout simplement parce qu’ils n’en n’ont rien à branler, ils ont leurs problèmes. On devrait faire pareil. On te traite comme de la bouse et toi tu répliques en vénérant ton bourreau ?

    Soit les africains, et même les arabes qui soutiennent cette affaire font leur faux-cul, ce qui est une bassesse, soit ils sont sincères dans leurs messages de soutien et c’est beaucoup plus grave. Dans tous les cas, on est loin d’être sortis de l’auberge. L’Afrique mérite ses maux.

    Stevy Opong

    • Hope dit :

      je suis d’accord avec vous, c’est leur problème et pas le notre!! le problème c’est que la France a décidé d’organiser sa marche, je suis tout à fait d’accord avec certains qui ont écrit que la France n’a invité personne, mais se sont fait invité!! L’autre problème c’est que les journalistes sont solidaires des autres qui se sont fait tué, malheureusement, certains le font pour le buzz comme vous dites, car il y a des problèmes que certains journalistes vivent au vu et au su de tous, personne ne dit rien!!!
      J’espère que lorsque le PR rentrera de sa marche, il organisera une marche pour la liberté de la presse au Gabon et qu’il reviendra avec Désiré d’écho du nord!!!
      oui c’est vrai, nous n’avons pas soutenu certaines idées ou n’avons pas donné notre point de vue, il nous faut avoir une société civile plus organisée, plus visible qui aille vers les populations, il nous faut nous organiser pour nous défendre, malheureusement lorsque vous le faites, on pense que vous faites de la politique.
      votre message m’a beaucoup ému? merci

    • Le Villageois dit :

      Je partage votre analyse mais pas toutes les positions. Bien que nous ayons nos “propres” problèmes chez nous, cela ne nous empêche pas d’être au chevet d’un “voisin” lorsque sa maison brûle, si nous avons les moyens de le soutenir, même moralement ! En agissant ainsi, nous lui donnons une leçon d’humanisme, surtout si ce voisin a tendance à se montrer insensible à nos problèmes. Évitons de faire ce que nous reprochons aux autres… Toutefois, votre intervention est fort pertinente et mérite d’être saluée !

    • Alexandre YOTIO dit :

      C’est quoi “Être Charly” ?
      Quand quand on aura compris ce que c’est, on comprendra aussi qu’on peut avoir ce genre d’argument et être néanmoins Charlie.

  20. Antsie dit :

    Le chef des émergents désormais soutien de la presse française?
    Alors là c’est vraiment la honte vendue au chien…
    S’il pense transporter son vaudou, vu à Rio, en France pour marabouter le président français, autant ne pas y aller. Ça ne marchera pas.
    On croit rêver,l’homme qui censure, enferme des journalistes Matin Midi Soir chez lui va marcher en France
    pour la Liberté d’ expression.

  21. Math dit :

    Je pense qu on ne parle pas du même Gabon. Je sais que le Président Ali Bongo Ondimba a fait remonter la côte de notre pays au niveau international. Le PR est reconnu pour son leadership au niveau international n en déplaise à nos aveugles politiques. Je comprends leur problème ils viennent de recevoir une gifle. Alors qu ils criaient partout que le Président Hollande n’avaient que cirer de notre Président ils viennent d être démentis par l invitation fait par ce dernier à notre Chef. Messieurs la crédibilité ne se décrète pas elle se construit. Je comprends le supplice de certains de regarder notre Président devant l écran marcher en France. C’est dur mais la réalité est têtue. Ali Bongo Ondimba est le Chef d État qu il faut aux pays africains aujourd’hui. C est pas en se couchant devant Pierre Péan et d autres tenants de la Francafrique que vous gagnerez vos lettres de noblesse.

    • Iboundji dit :

      Non c’est en se couchant devant la françe de toute son obésité, en montrant qu’on est plus solidaire de victimes françaises de terroristes français en effet que l’on montre que l’on est soucieux des gabonanis qui se font trucider comme du betail.Bravo sauvons le soldat IBO par tous les moyens car UBU est vraiment IBO

    • Iboundji dit :

      Mundumba a sa kwè byatsi [1 vrai chef ne se désigne pas lui meme]Proverbe Guisir

    • mebi me ndzeme dit :

      Quelle désolation pour le Gabon!aucune personnalité n’a été invitée par le Président hollande,même pas CAMRON,mais compte tenu de leur attachement à la liberté tout court certaines personnalités ont décidé d’être solidaires avec le pays de” toutes les libertés qu’est la France.Ne cherchez pas à donner à Ali la carrure qu’il n’a pas.En plus, cela ne fait pas une semaine que celui qui voulait faire assassiner jonas MOULENDA par le biais de son conseiller politique,qui a tiré à boulets rouges sur la presse privée lors de la présentation des vœux,qui veut emprisonner Désiré ENAME,qui refuse les meetings de l’opposition,qui a fait assassiner MBOULOU BEKA,qui emprisonne des gens qui voulaient assister à un meeting,tout cela avec le concours des gens comme OUWE,NDONGOU,MAPANGOU et compagnie à qui vous voulez faire croire que Mr le président normal a invité.Gardez votre satisfaction erronée dans vos petites tètes.Mensonge

  22. THE WISE dit :

    Le citoyen libre c’est ce qu’il faut faire, nous sommes tous des MBOULOU BEKA, pour une fois osons! la jeunesse doit se mobiliser et marcher pacifiquement pour pour la liberté et la démocratie en république gabonaise. La nation doit être impérativement libérer, gabonais, mobilisons nous sans attendre l’heure est grave pour notre futur; tous descendons dans la rue pour la marche pacifique libérateur.

  23. 17 janvier 2015 à lbv dit :

    Le mouvement : “Dynamique Populaire pour l’ Alternance “, initié par Jacques ADIAHENOT ce 17 janvier 2015, doit se mettre rapidement en place en appelant tous les partis politiques de l’opposition de s’unir en vue préparer la stratégie de 2016.

    Aucun parti politique de l’opposition n’a le droit d’aller à cette élection présidentielle de façon individuelle.

    Depuis 1990 nous avons tiré beaucoup de leçons :
    L’opposition n’a jamais gagné une élection présidentielle au Gabon.
    Le nombre des députés de l’opposition n’a jamais dépassé 20 à l’assemblée nationale depuis 1990.
    L’opposition gabonaise n’a jamais gagné un poste de sénateur depuis 1990.

    Cette situation est consécutive à l’absence de stratégie par les opposants et surtout au tripatouillage des résultats du vote par la chaîne de décision électorale.

    Pour une victoire dans la non violence, l’opposition a l’obligation de présenter un seul candidat (Macky salle du Gabon), ce candidat sera désigné à l’issue d’une élection primaire de l’opposition.
    Si l’opposition n’a pas assez de moyens propres, pour organiser cette primaire, il est possible de faire une levée de fonds à la population ou bien de demander aux nations unies de prendre en charge ce financement.
    Pour votre gouverne, sachez que les élections politiques au SAO TOME sont financées par les nations unies bon an mal an.
    Etant à un an et demi de l’élection présidentielle au Gabon, c’est le moment de se regrouper.

    Qu’il s’agisse du FRONT, de l’UPG, de l’UN, du MORENA, de l’ARENA, du PGP, de l’UJDD, du PSD, du CDG, du front populaire gabonais etc, nous devons mettre de côté nos petites querelles pour l’intérêt national. Sachez que le peuple gabonais a déjà trop attendu de ce changement qui ne vient pas.

    Nous devons rapidement nous réunir pour élaborer la stratégie de la victoire de l’opposition gabonaise en 2016.

    Il sera urgent de mettre en place une charte de l’opposition afin d’exiger au candidat que nous allons choisir de respecter cette charte à savoir :

    Le futur président de l’opposition à la présidentielle de 2016, doit dissoudre toutes les institutions régaliennes au soir de son élection.
    Le futur président de l’opposition, doit convoquer une assemblée constituante, le soir de son élection en 2016.
    Le futur président doit suspendre toutes les lois sur les élections politiques et sur les modes de désignation des présidents des institutions.
    Le futur président de l’opposition, doit au soir de son élection en 2016, dissoudre le parti démocratique gabonais (PDG) comme le CDP au BURKINA FASO pour crimes économiques, crimes de sang et pour la confiscation pendant 50 ans des médias de la république.
    Le futur président de l’opposition doit former un gouvernement d’Union nationale regroupant toutes les sensibilités politiques.
    Le futur président doit demander le retour des gabonais en exile forcé en occident afin de leur permettre la participation à la construction d’une nouvelle république qui changera de nom sure sure.

    A titre infini subsidiaire, le futur Conseil d’Etat du Gabon en 2016, doit suspendre tous les accords léonins signés entre les anciens gouvernements gabonais et les firmes internationales.

    De même tous les actionnaires privés gabonais doivent justifier la provenance des fonds ayant servis à leur prise de participation dans les sociétés gabonaises, auprès du futur Conseil d’Etat de 2016. Toute suspicion entraînera une récupération des action par l’Etat souverain.
    sachez que le 15 décembre 2014, une société de Blaise Campaoré avait été nationalisée sinédié au BURKINA FASO.

    Tous les partis politiques de l’opposition au Gabon, sont invités à saisir Jacques ADIAHENOT pour leur participation à la kermesse du 17 Janvier 2015.

    Soyons tous présents.

    “SAUVONS LE GABON DE LA PRDATION”

  24. Cheguevara dit :

    Avec des institutions aux ordres, une armée incivique et corrompue, un système PDG mafieux, une famille Bongo prédatrice et richissime, il serait naïf de croire qu’une élection serait la solution. Ces gens-là, bandits endurcis fortunés, ne peuvent partir que sous une contrainte extrême.
    D’autre part, l’élection n’est pas à l’ordre du jour. C’est le départ immédiat d’un faussaire qui est notre objectif; ensuite la conférence nationale souveraine suivie d’une transition. Il ne peut avoir d’élection en 2016.
    Enfin, pourquoi une énième initiative pour une nouvelle dynamique? Il est à craindre une dispersion, voire une diversion.

  25. Mbela dit :

    Un passionné du tourisme, M. Le Biafrais. Il se fait inviter pour continuer à déshonorer le Gabon,ma terre. Un homme qui emprisonne et bâillonne les journalistes et les Opposants chez lui. Une honte! Retourne au Nigeria et arrête de détruire notre Pays. A vous les Gabonais, qui, pour de l’argent et les petits biens soutenez ce Bandit, vous ne serez pas oubliés, je vous le jure.
    Bonne année!!!

  26. nicolas blaise dit :

    un geste a salue de la part du chef de l”etat qui montre qu il compatit avec la france #otambiA

  27. Iboundji dit :

    tout geste reflète la hauteur de son auteur quand vous vallez rien votre compassion ne vaut pas plus.
    Il ferait mieux d’avoir de la compassion pour lui meme quand il se ridiculise en passant en boucle sur you.tube entrain de participer aux idiotes messes noires qui ne lui rapportent rien plus qu’il n’apparait pas moins sanguinaire qu’il n’est.Il vient juste faire son larbin et vous avez l’outrecuidance de critiquer la françafrique en étant sa personification accomplie.
    C’est la nouvelle case de l’oncle Tom ou quand la maison du maitre brule son esclave dit notre maison mais quand celle de l’esclave brule on lui rappelle que c’est seulement sa mansure à lui.Il doit vraiment flairer un mauvais truc au point de se désolidariser de ses maitres chérifiens qui eux ont refusé la célèbre marche mais après tout a part par peur quel est sa place là?il n’est ni pour la liberté,ni objectif,ni démocrate ah bigre!! c’est vrai le laquais..

  28. Victor Mepia dit :

    Ce n’est pas parce que un journal critique la présence du PR que tous les journaux int sont du même avis. Si Ali était la bas c’est que Hollande était ok, sinon il ne l’aurait pas invité. Moi je dis que c’était une bonne chose qu’il soit la-bas. Quand il s’agit de tirer sur le PR on est fort, mais quand on vous tire dessus, la c’est fini, on a violé vos droits et libertés etc… pfff ah l’opposition…

  29. chance dit :

    Non Ali voulait voir de ces propres yeux si vraiment le siège de Charlie hebdo est bien détruit, et de dire dans son cœur bien fait pour ! il reste éco nord au Gabon aussi à détruire !

  30. azerty dit :

    Le chien aboie, la caravane passe.

  31. BAMIKOTH dit :

    Ah pitié pour mon pays. Pendant que son Président est à l’étranger, aux côtés de ses pairs du monde entier, pour dire NON au terrorisme et à l’acceptation de l’AUTRE dans sa différence, voilà que des “SANS FOUT LA MORT”, “HORS LA LOI”, et puis quoi encore, ces gens qui n’ont de respect ni pour les institutions de leur pays encore moins pour ceux qui les incarnent racontent n’importe quoi sur le PREMIER CITOYEN DE LEUR PAYS.
    Dommage!!!!

    • Iboundji dit :

      Faut vous reveiller votre faux roi lui meme a reconnu avoir fourni un document faux ce qui veut dire qu’il a menti sous serment donc n’est pas le personnage que vous voulez nous faire croire le reste n’engage que vous memes.Les faits sont les faits et ils sont tétus
      Mundumba a sa kwè byatsi [1 vrai chef ne se désigne pas lui meme]Proverbe Guisir

  32. Jean Christian MOORE dit :

    Tu as raison Bamikoth, laisse les “kongosser”, le PR avance avec les vrais patriotes

  33. olmy dit :

    Mais franchement les gens qui viennent dire ici que les africains meurent sans qu’il y ait des marches. Vous aussi, vous pensez que c’est la France qui viendra initier votre propre marche? Arrêtez de vous comporter comme de gros bébés. La France elle même a décidé de marcher, et a dit que les personnalités étrangères qui voulaient bien s’associer à elle peuvent le faire, elle n’a invité personne contrairement à ce pensent certains. Soyez sérieux! Les gens meurent au Nigéria, c’est la France ou les pays occidentaux qui doivent venir marcher. Franchement, vous mêmes vous initiez quoi?

  34. olmy dit :

    Mais franchement les gens qui viennent dire ici que les africains meurent sans qu’il y ait des marches. Vous aussi, vous pensez que c’est la France qui viendra initier vos propres marches? Arrêtez de vous comporter comme de gros bébés. La France elle même a décidé de marcher, et a dit que les personnalités étrangères qui voulaient bien s’associer à elle le fassent si elles le veulent, elle n’a invité personne contrairement à ce que certains disent. Soyez sérieux! Les gens meurent au Nigéria, c’est la France ou les pays occidentaux qui doivent venir marcher. Franchement, vous mêmes vous initiez quoi? Il faut toujours qu’on vienne vous porter

  35. Iboundji dit :

    Le gros bébé c’est vous qui passez votre temps à chanter les louanges d’un personnage qui n’existe ni au prpre ni au figuré.Pour en revenir à ce qui est demandé c’est juste que le Gouvernement montre plus de compassion pour les victimes africaines aussi pas que francaises.Quand à vous attendre pour quoique ce soit dans la vie au Gabon.Faut vous réveiller il y a longtemps que les habitants du Gabon n’espèrent rien de vos maitres vu l’état dans lequel ils ont mis le pays.
    Tsusu a gnali,gibiri a kogi [le coq absent,la chouette chante quand le sot prend la parole c’est qu’on le laisse faire]Proverbe Vili

  36. mehdi mountather dit :

    L’application de l’islam ordre d’ALLAH pour les êtres humains ai compris Manuel Valls et les français a part si Manuel Valls et les français ne sont pas des êtres humains. Mobilisation a Paris le 11 le 11 symbole de satan des franc maçons et leurs marionnettes les terroristes satanique pas islamistes la preuve les attentats terroristes en Algérie et dans le monde le 11 après ce complot de Charlie Hebdo et ce dessin sur le prophète Mohamed ALLAH punit la France par les accidents de la route historique crash d’avion météorite boule de feu les inondations pire Xynthia les séismes plus 5 les tornades vent violent les foudres les grêlons tsunami volcan typhon. aux musulmans de quitter la France surtout les kabyles pour éviter la mort.Alerte d’orage H24 en France ces catastrophes naturelles la guerre d’ALLAH contre les amis de satan les ennemis de prophète Mohamed et l’islam

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW