Le président de la République, dont la santé semble s’être nettement améliorée, souhaite aller remercier les autorités saoudiennes pour leur sollicitude à son endroit à la suite de son accident vasculaire cérébral (AVC), en octobre 2018.

Ali Bongo, le 20 mai 2019, Libreville. © Communication présidentielle

 

Ali Bongo et Abdulrahman Salem Aldahas © Communication présidentielle

Sept mois après son AVC, Ali Bongo dont la santé semble s’être considérablement améliorée envisage de se rendre prochainement en Arabie Saoudite. Il l’a lui-même annoncé, lundi, à la faveur de la cérémonie de présentation la lettre de créance d’Abdulrahman Salem Aldahas, le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume d’Arabie Saoudite au Gabon. C’est en effet à Riyad que le président gabonais avait subi son AVC, en octobre 2018, lors du forum économique Future Investment Initiative (FII).

S’il envisage de se rendre à nouveau dans ce pays, Ali Bongo explique que c’est pour «remercier sa Magesté [Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, ndlr.], ainsi que le peuple saoudien» pour leur sollicitude à la suite de son accident et tout au long de son hospitalisation au King Fayçal de Riyad, jusqu’à son départ pour le Maroc, en novembre 2018.

Le chef de l’État l’assure, ce voyage est «très important» pour sa famille et lui-même.

Ali Bongo et Sylver Aboubakar Minko-Mi-Nseme et Sayid Abeloko © Communication présidentielle

Ballet diplomatique au bord de mer

En plus de celle du nouvel ambassadeur de l’Arabie Saoudite au Gabon, Ali Bongo a reçu, le 20 mai, les lettres de créance de deux autres nouveaux ambassadeurs accrédités au Gabon : Édith Félicie Noëlle Ngaeto Zam épouse Ondoua, ambassadeur du Cameroun au Gabon ; Gabriele Di Muzio, ambassadeur extraordinaire d’Italie au Gabon.

Au cours de cette cérémonie, rapporte la communication présidentielle, les trois nouveaux ambassadeurs ont reçu du président de la République ses orientations en vue de hisser les relations entre le Gabon et leurs pays respectifs à un niveau supérieur.

Ali Bongo s’est également entretenu le même jour avec Sylver Aboubakar Minko-Mi-Nseme et Sayid Abeloko, respectivement ambassadeur du Gabon au Maroc et ambassadeur du Gabon au Togo, au Ghana et du Bénin avec résidence à Lomé.

Le président a instruit les deux nouveaux diplomates à œuvrer au renforcement des liens de coopération et d’amitié entre le Gabon et ces pays amis. Il les a exhortés à ne ménager aucun effort dans leurs missions régaliennes, afin de mieux vendre la «destination Gabon» aux partenaires du pays en vue d’attirer plus d’investisseurs pour accompagner son développement économique, rapporte le palais présidentiel.

 
 

8 Commentaires

  1. Edgard Davy dit :

    Va te balader…

  2. Desiré dit :

    Si tu vas à Ryad,n’oublie pas de t enfiler une regab ( refrein

  3. RYADAIR dit :

    Enfin une bonne nouvelle, il va enfin aller faire la déclaration de son décès.

    Sacré Ya Ali bon voyage éternel.

  4. Ulys dit :

    Quelle belle comédie tout de même depuis son décès en octobre dernier. Vous voyez bien que ce n’est pas lui sur les deux photos. Une vraie mascarade avec le soutien de la France. A Ntare Nzame!!!

  5. Yves dit :

    C’EST CURIEUX ET BIZZARE, IL BOUDE ET FUIT LES GABONAIS.
    IL NE VEUT(OU NE PEUT)PAS FAIRE UNE CONFERENCE DE PRESSE EN DIRECT AVEC LA PRESSE NATIONALE POUR DIRE AUX GABOANIS QU’IL VA BIEN.

  6. Afrika Obota dit :

    Mais qui a rédigé cet article? L’AVC n’est pas une pathologie comme une autre. Une artère du cerveau éclate, le sang se déverse à l’intérieur. Selon l’importance de l’hémorragie, les complications seront plus ou moins lourdes. Nous savons que Mr Ali Bongo a été opéré à Ryad pour évacuer au maximum le trop plein de sang dans son cerveau, donc son avc est grave, il ne peut plus retrouver ses capacités car son cerveau a été détruit, et cela est irréversible. Pourquoi est-il toujours photographié de profil? Parce que le sosie n’est pas Ali BONGO; le cerveau du vrai Bongo est détruit. Je ne suis pas médecin, je suis neuro-psychologue.

  7. Octavien dit :

    Il est mort depuis. Au Gabon il n’arrive pas à dire mot à son peuple bizzaremebt là-bas il aura la voix! Vraiment le mensonge institutionalisée

  8. Maganga René dit :

    Peut-être que son corps est resté en Arabie Saoudite depuis son décès en octobre dernier ? Donc cela veut dire que la France s’apprête à OFFICIALISER SA MORT ? Ce qui veut aussi dire que ka même France a déjà préparée la suite du feuilleton BONGOLAND ? La suite c’est que la vacance du pouvoir sera bientôt déclarée, qu’on nous demandera de procéder aux élections présidentielles ?

    ATTENTION PEUPLE GABONAIS : UNE FOIS CETTE VACANCE DE POUVOIR DÉCLARÉE, SURTOUT NE T’EN VA PAS À CETTE NOUVELLE MASCARADE PRÉSIDENTIELLE. LA FRANCE VA T’IMPOSER SON CANDIDAT (SON VALET) QUI N’EST RIEN D’AUTRE QUE LACCRUCHE ALLIANGHA FARGEON. A MOINS QU’ ELLE AIT CHOISIE UNE AUTRE MASCOTTE…

    POUR SORTIR DE CE PIÈGE FRANÇAIS, IL NOUS FAUT À TOUT PRIX REVENIR AU CONTENTIEUX PRÉSIDENTIEL DE 2016 ET DE RECONNAÎTRE LA VICTOIRE DE MONSIEUR JEAN PING.

    JE VOUS LE RÉPÈTE AVEC CERTITUDE: C’EST LE SEULE POSSIBILITÉ D’ÉVITER LE PIÈGE DE LA FRANCE. COMPRENNE QUI VOUDRA…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW