Alors que les questions de l’accaparement des terres, et surtout la récente cession des terres de l’État à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) électrisent le pays, les responsables de l’Agence nationale des Travaux topographiques et du cadastre (ANUTTC) ont profité de ces journées pour promouvoir cette agence dont la vocation est de sécuriser le patrimoine foncier.

Les agents de l’ANUTTC présents au stand érigé à l’IFG, le 7 octobre 2019, pour apporter des précisions aux questions que se pose le public. © Gabonreview

 

Une vue du public devant les agents de l’ANUTTC à l’IFG. © Gabonreview

L’Agence nationale des Travaux topographiques et du cadastre (ANUTTC) fait sa promotion à l’Institut français du Gabon (IFG), dans le cadre de la célébration des Journées mondiales de l’Habitat et de l’Architecture.

Organisées par le ministère des Aménagements fonciers, de l’Urbanisme et de l’Habitat, les 7 et 8 octobre, les Journées mondiales de l’Habitat et d’Architecture ont permis à l’ANUTTC de mieux se faire connaître du grand public, notamment grâce à ses stands et les échanges avec les visiteurs.

Selon ses responsables présents devant leur stand pour informer les visiteurs, les missions de cette agence créée en 2013 sont de «procéder à l’aménagement d’espaces constructibles urbains et ruraux, la création de parcellaires en vue de la cession des lots, l’établissement des actes de cession de terrain, la remise des titres de propriété établis par la Conservation de la propriété foncière et des Hypothèques et la gestion des terrains et les propriétés bâties de l’État».

Le Conseil des ministres du 4 octobre a cédé ce dernier pan des missions de l’Agence à la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Un transfert qui suscite remous et suspicion au sein de l’opinion. Pour les responsables de l’ANUTTC, leur administration reste le principal «acteur opérationnel pour la sécurisation foncière et le développement d’un environnement urbain harmonieux».

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW