La 27e Assemblée régionale Afrique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) s’est tenue du 13 au 14 juin à Rabat, au Maroc. Représentant le Gabon à ces assises, le président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi, a proposé la mise en place d’une commission interparlementaire sur la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLEC).

Le président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi, représentant le Gabon à la 27e Assemblée régionale Afrique de l’APF, les 13 et 14 juin à Rabat, au Maroc. © Communication de l’Assemblée nationale

 

Placée sous le thème de «L’intégration régionale en Afrique et le système parlementaire en Afrique : les nouveaux défis», la rencontre des parlementaires de la Francophonie à Rabat était le lieu «d’inciter les parlements à renouveler leurs mécanismes opérationnels et à développer leurs performances institutionnelles afin de garantir une meilleure intervention au niveau de la législation et du contrôle, et de contribuer avec les gouvernements au progrès démocratique, à l’élaboration et la mise en œuvre de lois et de politiques efficaces», a souligné le président de la Chambre des représentants du Maroc, Habib El Malki.

Faustin Boukoubi, à la 27e Assemblée régionale Afrique de l’APF, à Rabat, au Maroc. © Communication de l’Assemblée nationale

Emboitant le pas à Habib El Malki qui a appelé l’Assemblée à s’investir dans la recherche des méthodes et moyens nécessaires pour augmenter le niveau de performance et de gouvernance parlementaires dans les pays africains afin de relever les défis du développement, le président de l’Assemblée nationale du Gabon, Faustin Boukoubi, a lancé l’idée de création d’une Commission interparlementaire sur la Zone de libre-échange continentale (Zlec). L’objectif de cette commission, selon des sources de l’Assemblée nationale, sera de suivre, évaluer, contrôler et accompagner la concrétisation de cet important projet continental.

La Zlec est un projet de zone de libre-échange en cours de création sur une grande partie de l’Afrique. Elle doit regrouper la zone tripartite de libre-échange incluant le marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa), la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) et la communauté de développement d’Afrique australe (SADC), avec, d’autre part, la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union du Maghreb arabe et la Communauté des États sahélo-sahariens.

L’Assemblée parlementaire francophone, notamment celle de la région africaine, constitue en effet, pour les participants, une base forte pour ouvrir des perspectives prometteuses de développement, de paix et de solidarité. D’où cette volonté commune de construire une francophonie efficace au niveau économique et apte politiquement à apporter des réponses aux attentes du continent.

Au cours de ces assises, le renforcement de la dynamique régionale et l’intégration africaine ont été présentés comme une nécessité impérieuse pour unir le continent africain et renforcer sa place sur la scène internationale, notamment à travers la mise en place de la Zlec. Ce qui a fait dire au Secrétaire général des parlementaires de l’APF, Jacques Krabal, qu’il est plus qu’urgent que les parlementaires du continent s’imposent à travers des mécanismes et des méthodes appropriées pour améliorer l’état de droit d’une part et les conditions de vie des populations, d’autre part.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW