Ignorée par le Parti démocratique gabonais (PDG) ayant récemment refusé de recevoir son courrier, menacée par le gouvernement, la plateforme «Appel à Agir» a bénéficié du soutien de l’ancien candidat à la présidentielle d’août 2016.

Jean Ping, nouveau soutien de l’«Appel à Agir». © D.R.

 

Peu après avoir essuyé le refus d’Eric Dodo Bounguendza, le secrétaire général du PDG, à qui ils avaient adressé une demande d’audience, le 28 février, pour lui présenter leur regard de «la situation particulière» dans laquelle se trouve le Gabon et «discuter avec [lui] de la nécessité de sortir notre pays de cette crise», les membres de l’«Appel à Agir» comptent un soutien de plus. Jean Ping à qui Elza-Ritchuelle Boukandou a présenté, jeudi, la plateforme et ses objectifs a promis de la «suivre».

Tout en acceptant d’accompagner dans sa démarche l’initiative du groupe des 10 opposants et membres de la société civile, l’ancien candidat à la présidentielle d’août 2016 n’a pas moins «insisté sur la nécessité de rassurer, sans exclusive, toutes les Gabonaises et tous les Gabonais», notamment sur le bien-fondé de cet appel dit «à vocation exclusivement citoyenne».

Lancée le 28 février à Libreville, la plateforme «Appel à Agir», selon ses initiateurs, est une invite «au dépassement» adressée à «tous les Gabonais de toutes les couches sociales». L’objectif étant de «sortir le Gabon de cette crise, à travers la constatation de la vacance du pouvoir». La plateforme qui compte deux députés a fixé le 31 mars 2019 comme le délai accordé aux autorités pour déclarer officiellement la vacance du pouvoir. Ses membres promettent de descendre dans la rue si cela n’est pas fait.

 
 

5 Commentaires

  1. Hugo dit :

    AGIR dans le sens de revenir au contentieux de l’élection présidentielle de 2016 OUI. Tout à fait d’accord. Parce que, si vous retournez vous allez à une nouvelle présidentielle, je vous vous fais savoir avec CERTITUDE que les français vous une fois de plus s’immiscer et tricher pour vous imposer LEUR CANDIDAT (Laccruche Fargeon certainement)… A bon entendeur…

  2. Jack dit :

    Bonsoir cher compatriotes, j’espere que la forfaiture actuelle va enfin comprendre que l’heure arrive ou les choses doivent changer car la population ne demande pas le ciel juste le respect de la constitution, et rien d’autre.. meme si les gens qui tiennent en otage le peuple ne pense qu’a leurs ventre pour continuer a se servir impuniment pendant que le peuple souffre avec les prix a la hausse, la vie cher, ce gabon ou c’est difficile d’entreprendre quoi que ce soient .. vue les prix de la mains d’oeuvre, les prix du materiel de premiere nécessité .. libreville est devenue invivable .. tout est plus cher qu’en France c’est insupportable.. et par consequent un changement au sommet serait peut être une solution, car depuis ces gens ne se soucis de personne que de leurs postes.
    En plus, actuellement il y a un manque de respect de la constitution de l’equipe de tourneur actuelle, le film est a la fin a mon avis
    maintenant c’est a eux de voir si c’est un happy end ou le contraire..vue qu’ils disent avoir les armes et le personnel disponible pour tuer des innocent qui ne sont la que demander a ce que la loi fondamentale du pays soit respecter.

  3. Egong dit :

    Nous( le peuple )ne reculeront pas malgré leurs armes. Chér compatriote, nous sommes arrivé en phase terminale de respect de la loie fondamentale et de la libérations

  4. Ulys dit :

    Si tous les chefs de l’opposition gabonaise décidaient de faire un marche avec l’ensemble des gabonais de l’opposition, marche jusqu’au palais présidentiel, pensez-vous que l’armée tirera sur l’opposition ?

    Je n’y pense pas…

  5. paul dit :

    Bonjour,je veux dire aux fameux groupe d’opposants de l’Appel à agir ceci: Tous les Gabonais ne partagent pas leurs opinions,ni leurs idéologies.Je remarque que ces messieurs ne se posent jamais la question de savoir; que doivent-ils faire pour leur pays, de penser à leurs compatriotes ,vu la pauvreté qui règne en ce moment au Gabon ,mais leur discourt , c’est de vilipender la personne du président de la République comme s’ils étaient eux, des personnages hors-pair,avec eux aux affaires du pays , il n’aura plus de souffrances,plus de maladies,ça sera le paradis sur terre,c’est l’abomination qui crée la désolation.Il me semble que leur but,c’est d’aller à la soupe,c’est de remplir leurs gamelles et c’est tout.Voici ce à quoi ils se battent avec un verbiage honteux ,nous sommes abreuvé par des sornettes tous les jours,nous savons que beaucoup d’entre -eux se sont gavés de l’argent des contribuables gabonais depuis l’époque de BONGO père sans qu’ils puissent avoir conscience de cette déprédation .Nous pouvons donc conclure que, nous avons affaire aux génies du mensonge .

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW