Sur invitation du gouvernement, le Parquet de Libreville pourrait initier une action contre le groupe des 10 opposants et membres de la société civile gabonaise, qui appelle depuis un mois à la constatation de la vacance de la présidence de la République.

Les membres de la plateforme “l’Appel à agir” risquent la prison. © Montage/L’Aube

 

Confirmant des rumeurs relayées sur les réseaux sociaux ces derniers jours, faisant état d’une éventuelle arrestation prochaine des 10 opposants et membres de la société civile gabonaise appelant à la constatation de la vacance du pouvoir au sommet de l’État, le gouvernement vient d’inviter le Parquet de Libreville à engager l’action publique «contre toute personne impliquée dans des actes de déstabilisation de notre pays».

Cette invite a été officiellement faite, vendredi, par Lambert-Noël Matha le ministre de l’Intérieur, qui accuse les initiateurs de «l’Appel à agir» d’appeler «clairement et ouvertement à la contestation de l’autorité de l’État, à la défiance des institutions régulièrement établies et à la désobéissance civile». Des accusations que la plateforme rejette en bloc, accusant à son tour le membre du gouvernement de mentir à l’opinion nationale et internationale sur le véritable objectif de l’appel lancé le 28 février dernier.

Tout en rappelant avoir adressé des demandes d’audience au Premier ministre ainsi qu’aux présidents de la Cour constitutionnelle, du Sénat et de l’Assemblée nationale, pour leur expliquer le bien-fondé de son entreprise, le groupe des 10 assure n’avoir jamais agi en violation de la loi. Mieux, la plateforme présente son récent dépôt d’une requête en référé pour la désignation d’un médecin expert devant déterminer les capacités physiques et intellectuelles d’Ali Bongo comme la preuve de ce qu’elle est déterminée «à placer les lois de la République au-dessus de tous et chacun». À cet effet, «l’Appel à agir» rappelle au ministre de l’Intérieur que, selon la loi, ni lui ni même le gouvernement ne sont admis à s’adresser directement au procureur de la République. Seul est autorisé le ministre de la Justice, Garde des Sceaux. Cet aspect aurait-il donc échappé au Premier ministre Julien Nkoghe Bekale ainsi qu’à toute son équipe ?

Quoi qu’il en soit, individuellement, les signataires de «l’Appel à agir» se disent tous prêts à payer le prix de leur action. «Nous vous demandons d’appliquer la Constitution, “votre” Constitution, vous brandissez la matraque et la prison, vous faites des réunions pour tuer les 10. Si c’est cela votre choix, je vous donne ce conseil : ouvrez grandement les portes de vos prisons, car cette fois-ci, nous sommes nombreux à accepter désormais d’y entrer. Nous ne prendrons plus d’avocats pour nous défendre ; nous ne parlerons plus à vos procès dans vos tribunaux ; nous allons accepter avec joie vos condamnations», écrit le député Dr Minault Zima Ebeyard sur sa page Facebook.

 
 

15 Commentaires

  1. Milangmissi dit :

    Très belle attitude, on baisse pas les bras ni la tête, une dictature s’affronte de face. Je suis content que cet appel soit porté par des personnes qui sont l’avenir de ce pays.
    On pousse on serre on va les chasser de notre pays.

  2. Hô Chi Minh dit :

    Un gouvernement truffé de personnes qui ont une connaissance sommaire de la constitution de la république.Avoir été secrétaire général du ministère de l’ intérieur pendant aussi longtemps ne comporte donc pas un quelconque mérite,au regard des récentes déclarations faites par celui qui paraissait encore jusque là comme une lumière pour le pdg dans le domaine qui est celui de l’administration du territoire.La peur d’Ali Bongo va tous les tuer.

  3. SERGE MAKAYA dit :

    10 + MOI = 11. VENEZ M’ARRÊTER AUSSI. BANDE DE VOYOUS !!!

  4. Honoré Beka dit :

    Bravo les”10″ ! Maintenant ce sont ces exta-terrestres qui commencent à avoir peur. Leur fin est proche.

  5. Serge Makaya dit :

    Maintenant qu’on a écrit dans la page Facebook “Infos Kingueles Ik Libre” que “pourquoi aucun chef d’État ne vient au Gabon”, vous verrez que ce régime pourri avec le soutien de la France (si ce n’est pas elle qui se cache derrière tout ce spectacle abrutissant) fera venir un chef d’État au Gabon pour toujours nous faire croire qu’Ali Bongo est vivant.

    BOA est MORT depuis octobre 2016, mes chers frères gabonais… Cessez d’être dubitatif. BOA est MORT…

  6. Pierre Marie Mouthou dit :

    10+1+moi nous sommes déjà 12. Faudra que la prison soit grandement ouverte. Ils veulent nous intimider en utilisant l’arme de la juste. Comme dit Monsieur le Député, nous sommes prêts et nous ne nous défendrons pas.

  7. PAQUEL ISIDORE dit :

    Je CONFIRME que notre si chère FRANCE aurait PU conserver ses COLONIES si et seulement si elle avait eu “du respect” pour les cultures de ces pays colonisés (y compris le Maroc et l’Algérie qui sont TOUJOURS sous influence française)…

    JE L’ÉCRIS AVEC CERTITUDE… QUE LA FRANCE CESSE DE VOULOIR GUIDER L’AFRIQUE. C’EST PLUTÔT AUX AFRICAINS D’AIDER LA FRANCE… ET VOUS SAVEZ, CHERS PEUPLE FRANÇAIS, QUE CE QUE J’ÉCRIS EST VRAI…

  8. SERGE MAKAYA dit :

    FRANCE COMPLICE. ECOUTE CA STP… https://youtu.be/k43dOpBuGWE

  9. ANYAMBIE dit :

    https://youtu.be/yLK6E8Z5Tsw

    CECI POUR VOUS DIRE QUE PLUS RIEN NE NOUS FAIT PEUR

    NOUS IRONS JUSQU’AU BOUT BOUT…

  10. SERGE MAKAYA dit :

    JE CONSTATE QUE 14 PAYS DE L’AFRIQUE SONT GÉRÉS PAR UNE SUPERPUISSANCE QU’ON APPELLE FRANCE ET QUI DONNE DES ORDRES A DES MARIONNETTES… DITES-MOI… JUSQU’À QUAND CE THÉÂTRE VA DURER… ?

  11. PANAFRICANISTE dit :

    LA VÉRITÉ EST LA SUIVANTE POUR TOUTE L’AFRIQUE NOIRE: LA FRANCE MAÎTRISE NOS ECONOMIES. LA FRANCE N’A QUE FOUTRE DE NOS PROBLÈMES INTERNES… ELLE FAIT CACAS SUR CES 14 PAYS QU’ELLES GÈRE… IL EST TEMPS QUE CE CINÉMA CESSE. L’AFRIQUE EST PRÊTE A CE PRENDRE EN MAINS…

  12. KOFFI OLOMIDE dit :

    IL EST VENU LE TEMPS DE LA LIBÉRATION DE L’AFRIQUE DE LA FRANCE (Amen) : https://youtu.be/SH6gv_Eze6M

  13. VICTOIREDEPING dit :

    JUSQU’AU BOUT POUR NOTRE VICTOIRE FINALE AVEC JEAN PING …

    https://youtu.be/YGyUgMNIlrM

  14. SERGE MAKAYA dit :

    Oliver N’Goma : https://www.youtube.com/watch?v=30E4ekFlD64
    VIVE LE GABON ET L’AFRIQUE LIBRE…

  15. USA dit :

    VOICI LE CHANT DE LA LIBERTÉ DU GABON ET DE L’AFRIQUE : https://youtu.be/77Bw7yk2ZMc

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW