La Fédération internationale de football association (FIFA) vient d’interpeller la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) sur les arriérés de salaires des joueurs du championnat national. Dans un récent courrier à la Fegafoot, l’instance mondiale de football annonce qu’à compter du 1er août, elle travaillera d’arrache-pied pour résoudre ce problème.

©allbluedaze.com

 

Mis au grand jour en 2016, les arriérés de salaires des joueurs de clubs n’ont toujours pas été soldés à ce jour. Une question sur laquelle la Fédération internationale de football association (FIFA) a récemment interpellé la Fédération gabonaise de football (Fegafoot).

«Nous vous demandons de prendre d’urgence les mesures nécessaires pour résoudre ce problème», a écrit la secrétaire générale de la Fifa. Selon Fatma Samoura, une vingtaine de clubs doit de l’argent à «un nombre important de joueurs». Des arriérés de salaires dont le montant est estimé à plus de 790 millions de francs CFA.

En juin 2018, la Confédération africaine de football (Caf) s’était déjà saisie de la question. La CAF avait même brandi des menaces, en suggérant d’exclure les clubs gabonais des compétitions continentales si la situation n’était pas réglée à la fin du mois (juin 2018). Un coup d’épée dans l’eau, puisque Mangasport et le Cercle Mberi Sportif (CMS) ont participé, respectivement, à la Ligue des champions d’Afrique et la Coupe de la Confédération, la saison dernière.

«La Fegafoot a la responsabilité de protéger les droits des joueurs», a déclaré Fatma Samoura, relevant qu’à partir du 1er août, elle travaillera en étroite collaboration avec la CAF pour trouver une issue à ce problème. «Le non-paiement par les clubs concernés de leurs obligations financières ne peut rester sans une résolution rapide», a conclu la secrétaire générale de la FIFA.

La FIFA est déjà intervenue pour faire face aux retards de paiement au Gabon. En décembre 2016, l’instance mondiale du football a contribué à ce que l’Ivoirien Mariano Beugre reçoive les salaires qui lui étaient dus par Mangasport en 2014 et 2015. Selon une enquête publiée en 2016 par la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFPro), 96% des joueurs au Gabon ont signalé des retards de paiement.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW