Ecarté par l’épouse et le fils aîné d’Ali Bongo, l’oncle et allié politique du président de la République a exprimé, jeudi, toute sa colère contre ceux qu’il présente comme des auteurs présumés d’une «machination».

Jean-Boniface Assélé, président du CLR, et oncle d’Ali Bongo. © D.R.

 

Depuis le début des ennuis de santé d’Ali Bongo, «la tradition sur le plan familial» n’a pas été respectée chez les Dabany. Ce jeudi 17 janvier dans l’émission «Assélé discute avec vous» diffusée sur la radio Génération nouvelle, le président du Centre des libéraux réformateurs (CLR) accuse «les nouveaux rois» qui, selon lui, tiennent captif le président de la République depuis son AVC survenu en octobre 2018 à Riyad en Arabie Saoudite.

Disant être empêché d’exercer son pouvoir à la tête de la famille, le patriarche affirme, en effet, n’avoir été informé de la situation du chef de l’Etat, son neveu, que par personnes interposées. L’épouse, le fils aîné et certains collaborateurs d’Ali Bongo ayant décidé de l’écarter. «Je n’ai pas vu mon fils», regrette Jean Boniface Assélé qui espérait discuter avec Ali Bongo lors de son court séjour au Gabon, le 15 janvier.

«En ma qualité de chef de famille, j’affirme que Madame Sylvia Bongo, Monsieur le directeur de cabinet [Brice Laccruche Alhianga], Monsieur Nouredine fils d’Ali, Monsieur [Maixent] Accrombessi l’éternel et leur groupe n’auront pas de compte à rendre qu’à Monsieur Assélé mais aussi au peuple gabonais tout entier», prévient-il.

Si l’aîné de Patience Dabany, mère d’Ali Bongo, assure de ce que les auteurs de cette «machination» supposée contre le président de la République et le Gabon n’auront jamais son pardon, le chef de la famille Dabany juge également «indigne d’une République qui se veut sérieuse», les récents évènements ayant ponctué la vie politique du Gabon. Il n’a pas vu d’un bon œil les dernières nominations au cabinet de la présidence de la République, au gouvernement ainsi que la prestation de serment organisée au palais Rénovation deux jours plus tôt.

«A mon cher Julien [Nkoghe Bekale], Premier ministre, tu as du pain sur la planche entre ceux qui t’ont choisi et le peuple car tout laisse à croire que ce n’est vraisemblablement pas toi qui sois l’inspiration [du président de la République] pour ce gouvernement. Nous comptons sur toi, et moi particulièrement, pour déjouer cette machination», adresse Jean Boniface Assélé au nouveau chef du gouvernement, officiellement entré en fonction le 16 janvier.

 
 

17 Commentaires

  1. Le sultant dit :

    Le temps est donné. Le “Game of Thrones” gabonais peut alors commencer.

  2. Prince Essonne Mfoulou-Zé dit :

    Je suis de ceux qui pensent que monsieur Ali Bongo n’était pas à Libreville pour cette cérémonie de prestation de serment. Depuis le début de cette histoire, madame Mborantsuo et tous ceux qui s’affairent à nous faire avaler des couleuvres ne sont pas parvenus à convaincre de ce que Ali Bongo soit toujours vivant. Cela tient au simple fait qu’ils sont un tout petit cercle à s’évertuer à nous donner des nouvelles d’Ali, alors même que les rumeurs qui ont couru sur sa mort l’obligent à se montrer de manière claire et décisive aux Gabonais.
    Entre les photos et les photos truquées, le jeu de cache-cache, une communication bancale, le séjour au Maroc, et tout le tralala, les doutes ne font que se confirmer. Ces gens ont pris Ali en otage et tentent de nous faire croire que ce dernier est dans une forme suffisante pour continuer à diriger le pays.
    En réalité, si Ali était vivant et en pleine possession de ses moyens, il aurait dissipé tous les doutes, soit en convoquant une conférence de presse internationale, soit en acceptant de recevoir une commission de médecins gabonais et internationaux pour attester de l’évolution positive de son état de santé.
    Tout le cinéma autour de sa venue quasi clandestine à Libreville et l’organisation hollywoodienne de la cérémonie de prestation de serment sont des circonstances aggravantes. Pourquoi Ali n’a pas donné de conférence de presse à ce moment-là? Pourquoi il n’a pas présidé le conseil de ministres? Pourquoi tant d’omerta?
    Je pose toutes ces questions. Mais je crois que tous les Gabonais, comme moi, en ont une réponse claire: Ali n’est jamais venu à Libreville.
    Ce que les Gabonais ont vu, c’est un homme qui a été maquillé pour ressembler à Ali.
    Ce que le grand public ne sait pas, c’est que le cinéma est capable aujourd’hui, à partir de photos, de maquiller n’importe quel individu qui à les mêmes mensurations qu’un individu donné et lui donner tous les aspects extérieurs de celui-ci.
    Je vous poste ici même un lien de ma page Facebook qui le démontre: https://www.facebook.com/essonneprince/videos/2064119570302299/
    Et n’oubliez pas que le Maroc dispose, depuis de nombreuses décennies, de studios de cinéma très élaborés. Pour ceux qui sont adeptes des films Cow-Boys que nous aimions aller regarder au cinéma d’Akébé quand nous étions petits, un grand nombre de ces derniers n’ont pas été tournés à Hollywood ou dans le Colorado comme le suggéraient les histoires qu’ils racontaient, mais en Espagne et au Maroc.

  3. Ikobey dit :

    Il n’a pas assez reçu ?
    Que serait-il devenu sans sa soeur, ce général d’opérette ?
    Aurait-il eu plus de 2 V sur les bras ?
    Les crétins pensent toujours que ce qu’ils ont eu par la chance ils le doivent à leurs mérites ! Ils finissent toujours aigris, et souvent trahissent.

    • Okoss dit :

      Ikobey
      Je ne te pensais pas aussi nul et inhumain.
      J B par le quand même de son neveu et toi comme un vampire avide de sang tu ne te faucalises que sur les privilèges, l argent .. Tu vas tout perdre au nom de …..

    • Matho dit :

      Toi tu as tellement reçu que tu ne vois pas la gravité et la spécificité de la situation. Reproche plutôt à ta sœur de n’avoir par tiré le bon cheval.

    • Akébé Vite !!! dit :

      “général d’opérette”?”2 V sur les bras “?(d’abord c’est sur les épaulettes donc épaules) et qui l’a nommé ?? Les crétins ???Éclairez svp nos lanternes, ” bongo ou PD Gistes”, ça veut dire “intelligent” en quelle langue s’il vous plait ?

      • Ikobey dit :

        Il a été un “ministre-général” d’une malhonnêteté incroyable, de tous les coups foireux, profitant de son uniforme pour extorquer et voler .
        Je reconnait qu’OBO savait s’entourer d’imbéciles, ivres de cupidité,pour avoir la paix dans sa “maison”.

        Le prix se paie maintenant, regardez bien ce qu’ils sont devenus pour la plupart: opposants aigris, petits chefs de formations politiques lilliputiennes qui critiquent à tout va mais sans un sous d’imagination pour le moindre programme.

        Oui, les imbéciles confondent chance et mérite.

      • Akébé Vite !!! dit :

        “Je reconnait qu’OBO savait s’entourer d’imbéciles, ivres de cupidité,pour avoir la paix dans sa “maison”.D’abord ca n’a jamais été SA maison ‘sauf p-etre votre vie) Vous reconnaissez indirectement son imparable responsabilité dans TOUT ce qui se passe car lorsque vous mettez à ces postes un individu qui se définit lui même comme un VAUTOUR (c’est à dire un charognard appellation d’origine confirmée le nom de l’équipe de la police était Vautours Club Mangoungou) honnêtement vous espérez quel résultat ?Tous ces cancres faisaient ce qu’on attendait d’eux comme vous actuellement
        Bref, vous n’êtes pas bien différent de ceux que vous voulez feindre dénoncer..Pfffff !!! et re-Pffff !!!!

  4. Le reveil dit :

    la bouffonnerie rattrape le bouffon …c’est pire qu’un AVC sa…

  5. Ngouss Mabanga dit :

    quand meme, enfin tu es l’oncle ou pas!?

  6. LB dit :

    Ça commence à venir….On passe un cran au dessus….ça ne fait que commencer

    Les morts de 2016 vont vous rappeler à l’ordre.

  7. Maroga Guy dit :

    Arretons de rever!!
    Tonton Associé se plaint seulement de ne pas etre dans le “Secret des dieux”! Il n’est pas à sa première sortie tonitruante! Quelle a été la suite des derniers coups de geule???

    Il aura sa part …ensuite il se taira! N’est ce pas Tara??? Dans ce pays ou la dignité s’échange avec des CFA …rien ne me surprendra plus.

    …………………

  8. Yves dit :

    Tonton associé doit comprendre, sa sœur (traumatisée et sans voix jusqu’à maintenant) l’a compris, que son neveu, le fils de sa sœur est dans un état de santé très critique et irréversible. Prions le G.A., Allah… pour un miraculeux rétablissement. En attendant, comme pense tonton, ceux qui “le protègent, le tiennent en otage et le jette en pâture dans cet état” ne pensent qu’à leurs intérets.

  9. IPANDY dit :

    Au fait, madame TAYE représente quel parti au sein de ce gouvernement?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW