Le palais Léon Mba a ouvert ses portes, le 21 février, aux 142 députés de la 13e législature, dans le cadre de la première session ordinaire.

Le palais Léon Mba a rouvert ses portes aux députés de la 13e législature. © Gabonreview

 

Les députés de la 13e législature ont commencé leur mandat le 21 février, avec l’ouverture de la session dite de lois. Pour sa première prise de parole à l’hémicycle, le nouveau président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi, a exhorté le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, à régler avec rigueur et vigueur les difficultés multisectorielles que traverse le pays.

«Nous voyons poindre depuis quelque temps […] des problèmes multiformes qui affectent de nombreux domaines d’activité et dont la prégnance perturbe la quiétude habituelle de nos populations désormais en proie à des interrogations diverses. Ces problèmes, nous devons nous y attaquer avec rigueur et vigueur afin de préserver l’édifice institutionnel de tout dommage et de garder sauve la stabilité traditionnelle de notre pays».

Faustin Boukoubi a notamment insisté sur la situation de jeunes fonctionnaires en attente d’une affectation, ainsi que sur la saturation de l’Université Omar Bongo (UOB) dont les effectifs ont explosé ces dernières années. Deux pustules sociales générées par la crise multiforme qui étrangle le pays.

Si le président de l’Assemblée nationale ne doute pas de la maitrise de Nkoghe Bekale sur les problématiques liées à cette situation qui entrave la croissance du pays, il s’est engagé, au nom de ses collègues, à s’assurer que la politique budgétaire du Premier ministre puisse «permettre de continuer à faire fonctionner convenablement les services publics les plus utiles à nos compatriotes», en dépit des contingences financières actuelles.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW