Ayant reçu des garanties de la part de la présidente du Sénat avec laquelle ils se sont entretenus lundi, les membres du Syndicat du personnel de l’Assemblée nationale (Sypan) ont décidé de suspendre leur grève en attendant la réaction du gouvernement à propos de leurs différentes revendications.

Scène de la rencontre entre la présidente du Sénat et des représentants du Sypan, le 17 décembre 2018. © Gabonreview

 

A la demande de Lucie Milebou-Mboussou, la présidente du Sénat qui assure actuellement la gestion de l’Assemblée nationale, le personnel du palais Léon Mba, réuni au sein du Sypan, a décidé, lundi 17 décembre, de suspendre sa grève. Le mouvement lancé une semaine plus tôt visait à dénoncer les impayés d’arriérés de primes d’astreinte et le non-paiement des frais de session. Les syndicalistes revendiquaient également la célébration de l’Arbre de noël comme pour les années antérieures.

La rencontre de lundi a, en effet, débouché sur la promesse de la présidente par intérim de la première Chambre du Parlement de trouver des solutions aux différentes revendications faites par le Sypan, dont le président Eddy Mbadinga s’est réjoui de la promptitude et de l’intérêt accordé par l’autorité intérimaire à leurs préoccupations. Sollicitée le 22 novembre dernier, la présidente du Sénat a réagi moins d’un mois après.

«La présidente du Sénat nous a donné des preuves qu’elle avait déjà entrepris certaines démarches pour la résolution de nos revendications et a par la même occasion reconnu la légitimité de nos préoccupations. Elle nous a assuré de ce qu’elle poursuit le plaidoyer auprès des services compétents pour la résolution progressive de nos problèmes», a réagi le président du Sypan au terme de la rencontre.

D’un commun accord, Lucie Milebou-Mboussou et les syndicalistes, qui assurent actuellement le fonctionnement de l’administration parlementaire au palais Léon Mba, ont convenu de se donner quelques jours avant de saisir le Premier ministre sur la situation du personnel de l’Assemblée nationale.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW