Audrey Nynze a remporté l’épreuve La Gabonaise au Marathon du Gabon, le 1er décembre à Libreville. Avec un temps de 17’46, l’athlète de 27 ans établit un nouveau record mais surtout, engrange sa cinquième victoire en six participations à cette course. 

Audrey Nynze franchissant la ligne d’arrivée de La Gabonaise, le 1er décembre 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Le podium de La Gabonaise. © Gabonreview

Épreuve phare de la première journée du Marathon du Gabon, La Gabonaise a été remportée une nouvelle fois par Audrey Nynze, le 1er décembre à Libreville. Sacrée pour la cinquième fois en six participations sur cette distance de 5 km, l’athlète de 27 ans l’a emporté avec un temps de 17’46, battant au passage son propre record.

«Je suis très fière de moi car j’ai fais tombé mon record de l’année dernière, étant donné mes conditions de préparation. Pour cette course, en effet, j’ai démarré ma préparation en novembre seulement. Qu’à cela ne tienne, je me suis présenté sur la ligne de départ avec l’objectif de faire tomber mon record de la précédente édition. Et j’y suis parvenue», a déclaré la championne.

Le podium hommes/dames du 3 km. © Gabonreview

Après son nouveau sacre, Audrey Nynze espère récupérer assez vite pour être au départ du semi-marathon (21 km) dans 24 heures. «Il est fort probable que l’on se revoit au semi-marathon. A condition que je récupère assez vite», a souligné l’athlète. Le podium de La Gabonaise a été complété par Raphaëlle Mouanda (18’45) et Andresca Ongouta (18’49).

Cette épreuve a été précédée du 3 km, course réservée aux jeunes de 13 à 16 ans. Celle-ci a été remportée chez les hommes par Kenny Moussadji (10’08), suivi de Criswel Makoua (10’13) et Dorinel Ndogoula (10’38). Chez les dames sur cette catégorie, Mariame Bouka l’a emporté en 11’27. Le podium a été complété par Idriss Aminatou (12’11) et Anne Marie Tossa (12’14).

Les plus jeunes, âgés de 9 à 12 ans, étaient également à la fête avec l’épreuve du 1,5 km. Chez les hommes, la 1re place est revenue à Mihamat Abdoul Halim (4’30), suivi de ses dauphins Walidy Carvalho (4’36) et Jérémie Kowet (4’39). Chez les filles, Marianne Bah Oumar a été la plus rapide avec un chrono de 4’58. En 2e et 3e position, l’on retrouve Ecclésiaste Soumouna (5’34) et Eloim Bekono (5’36).

Le podium hommes/dames du 1,5 km. © Gabonreview

Comptant parmi les personnalités présentes à cette première journée du Marathon du Gabon, le ministre des Sports a insisté sur l’importance de cet évènement. «Nous venons d’assister à la course La Gabonaise, dont la vocation est de réunir un peu de fonds pour lutter contre les cancers féminins et, soutenir la Fondation Sylvia Bongo. C’est très important de maintenir de telles activités dans notre pays. Grace à Ali Bongo, le Gabon est devenu une destination du sport. Et il est important de comprendre que le sport c’est la santé, tout comme il rassemble les populations sans discrimination aucune, le sport c’est l’égalité des chances. Tous ces concepts sont rassemblés ici au Marathon du Gabon», a conclu Alain-Claude Bilie-By-Nze.

 
 

1 Commentaire

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW