La société d’assainissement marocaine implantée au Gabon pourrait se voir concurrencer dans les prochains mois par le chinois Shandong Manguo Kangjie Sanitation Group, qui a récemment exprimé ses intentions aux autorités gabonaises.

Des agents d’Averda bientôt concurrencés par ceux de Shandong Manguo Kangjie Sanitation Group. © Gabonreview

 

Averda ne devrait plus être la principale société d’assainissement intervenant dans le domaine de la gestion des ordures ménagères au Gabon. La société marocaine devrait faire face à la concurrence dans quelques mois. C’est du moins ce qui ressort de l’entretien accordé par Pierre-Claver Maganga Moussavou aux représentants de Shandong Manguo Kangjie Sanitation Group. Le groupe chinois a dit son intention au vice-président de la République de faire du Gabon sa base dans la sous-région de l’Afrique centrale.

Au Gabon, Shandong Manguo Kangjie Sanitation Group veut apporter un plus à ce qui est fait sur place depuis des années. Le groupe industriel chinois «veut mettre en place une société de recyclage d’ordures ménagères», en exportant les déchets récoltés à travers le pays vers son usine en Chine, qui se chargera de leur donner une deuxième vie. Une façon de rompre avec la pratique actuelle consistant au simple stockage et à l’incinération des déchets récoltés.

«Leur base première sera le Gabon, et partant du Gabon, ils envisagent de s’étendre sur l’ensemble des pays de l’Afrique centrale. Ce qui est une bonne opportunité pour notre pays, d’autant que le groupe entend apporter un plus tout en respectant l’environnement», a estimé Dr Pierre Félix Ngomat, représentant de Shandong Manguo Kangjie Sanitation Group.

Côté emploi, le groupe industriel chinois envisage d’embaucher «au moins 3000 Gabonais» pour ses activités à Libreville et dans l’intérieur du pays.

 
 

4 Commentaires

  1. Le Paysan dit :

    En fin ! Une bonne nouvelle pour les “Mapanais”. En fin ! Que nous allons nous libérer des ces odeurs que toutes ces sociétés de gestion des ordures ménagères, nous ont collées dans tous les carrefours de la ville de Libreville et de ses environs. En fin ! En fin ces gens la pourraient commencer à penser aux pauvres “Mapanais” que nous sommes.

  2. Axelle Mballa dit :

    Le Maroc, la Chine, l’Inde les destructeurs du Gabon, sous l’ordre des Bongo. Le fils ne prend pas des gants et le fait par défi (meurtres pré et post électoraux, crimes rituels, crimes économiques divers, consécration du régime de terreur). Le monde entier le sait. La France finit par admirer et soutenir le dictateur dandms la continuité de ce qu’elle a fait depuis 1966 à son père adoptif. LE GABON VENDU AUX ARABES ET AUX OUEST AFRICAINS MUSULMANS… Tout le monde le sait. Mais attention à la suite.

  3. AIRBORNE dit :

    Ok, la societe chinoise vient concurencer Averda marocain ce dernier incinere les dechets tandis que l’autre les exportes pour le recyclage et va employer 3.000 gabonais. Vraiment l’intellectuel Magmouss, le VPR a reflechit. Au lieu que les chinois construisent des usines pour recycler les dechets du gabon pour avoir plus d’emplois, ils font en chine, alors ce materiel nous ait revendu avec TVA. Enfin, Pierre Magmouss a son bonus pour son ranch de moutassou

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW