Des experts de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) vont séjourner au Gabon du 29 janvier au 5 février, pour une revue intermédiaire de sécurité sur les protocoles de l’aviation civile gabonaise.

© bcvlex.com

 

Conformément à ses missions d’élaboration de normes permettant la standardisation du transport aéronautique international, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) va dépêcher une mission au Gabon. Du 29 janvier au 5 février, les experts de l’organisation internationale vont séjourner dans le pays pour y effectuer une revue intermédiaire de sécurité sur les protocoles de l’aviation civile gabonaise.

«Durant cet exercice, 533 questions seront passées en revue, en rapport notamment avec la législation aéronautique de base», a révélé lenouveaugabon.com. Plus précisément, les interrogations porteront sur les règlements d’exploitation, l’organisation de l’Autorité nationale d’aviation civile (Anac), la qualification et la formation du personnel technique.

«Les indications, les guides et les procédures techniques à l’endroit du personnel technique seront également inspectés, tout comme les obligations en matière de délivrance de licences, les obligations de surveillance et la résolution des problèmes de sécurité».

Le transport aérien est un système complexe car il regroupe différents acteurs (compagnies aériennes, fournisseurs des services de la navigation aérienne, gestionnaire d’aéroports, prestataires d’assistance en escale, etc.) et met en jeu de multiples interventions humaines dans un environnement incertain et fluctuant.

Pour maintenir la sécurité, l’OACI édicte des normes et des recommandations applicables dans les pays signataires de la convention de Chicago. Ils ont à leur tour la responsabilité de les adopter pour régir le transport aérien international, les intégrer dans leurs règlements nationaux et dans leurs pratiques ; et, les appliquer pour permettre le maintien des standards liés à la sécurité et la régularité des vols au-dessus de leur territoire.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW