Sous les auspices de la direction générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC), les syndicats des boulangers et les commerçants ont accordé leurs violons, le 22 juillet à Libreville. Le prix de la baguette de pain reste à 125 francs CFA.

Un accord a été trouvé sur le prix de revente du pain des boulangers aux commerçants. ©
D.R.

 

Alors que les commerçants envisageaient de majorer le prix de la baguette de pain à 150 francs CFA, celui-ci restera finalement fixé à 125 francs. Tel est l’accord auquel sont parvenus les vendeurs et les syndicats des boulangers lors d’une réunion à la direction générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC), le 22 juillet à Libreville.

«Je suis très sûr qu’on s’est entendu avec les commerçants sur la base qu’ils prennent la baguette à 115 francs CFA et nous en retour pour limiter les dégâts, nous devons de leur changer les invendus», a déclaré Jaber Nguembert Yasser, président du syndicat des boulangers expliquant les termes de l’accord.

Au lieu de 120 francs CFA comme souhaité par les boulangers, les différentes parties sont tombées sur la somme de 115 francs CFA. Soit une augmentation de 5 francs CFA par pain au prix de gros. Ainsi, «tout commerçant qui tentera d’appliquer un prix supérieur à 125 francs CFA sera puni», a prévenu Emmanuel Eyeghe Nze, le patron de la DGCC.

«Nous avons accepté à cause du DG, mais, à une condition : que les boulangers nous fassent un document qu’ils acceptent de récupérer le pain, si nous prenons à 115 francs», a déclaré à l’issue de la réunion, Mamadou Niang, vice-président du syndicat des commerçants. Tout est donc bien qui finit bien, au grand bonheur des consommateurs.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW