Lancés en 2014, les travaux d’aménagement des bassins versants et la construction des logements pour le relogement des populations impactées par ce projet ont été interrompus. Pour les mener à leur terme, le pays attend les financements de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC).

Jean-Marie Ogandaga et Fortunato Ofa Mbo Nchama le 8 janvier. © D.R.

 

Le 8 janvier, le ministre de l’Economie et des finances, Jean-Marie Ogandaga, qu’accompagnait son collègue de l’Equipement, des infrastructures et des travaux publics, s’est entretenu avec le président en exercice de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), Fortunato Ofa Mbo Nchama.

Les discussions ont porté sur l’évaluation du projet d’aménagement des bassins versants, lancé en 2014, et la construction des logements pour le relogement des populations impactées par ce projet. Le Gabon avait sollicité des financements de la banque pour la finalisation des travaux interrompus.

«Il était question de parler du financement des bassins versants qui nous causent beaucoup du tort. Il faut finaliser ces projets qui ont commencé depuis 2014 et pour des raisons diverses ont traîné un tout petit peu. Le gouvernement compte mettre un coup d’accélérateur dessus», a déclaré Jean Marie Ogandaga. «Un projet qui ne finit pas, est un verre vide pour les populations parce que les populations attendent beaucoup de ces projets», a-t-il ajouté.

Selon lui, sur le site choisi pour le relogement des populations impactées, 309 logements sont en voie d’achèvement. Il faut donc les achever pour que ces populations soient «logées décemment». «L’objet de la réunion d’aujourd’hui, c’était de faire une évaluation de ces projets pour savoir ce qui reste exactement à faire pour que la BDEAC continue à nous accompagner et que les financements nécessaires soient dégagés dans les prochains jours», a-t-il précisé. Pour l’heure, les travaux sont exécutés à hauteur de 40%.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW