L’Organisation non-gouvernementale Gabon émotion avec l’appui du groupe Hip-Hop gabonais BGMFK, a organisé, le 18 mars 2019, un show humanitaire pour la défense de la cause des albinos, dans plusieurs lycées de la capitale.

Le BGMFK Tour sur l’étape du lycée Nelson Mandela, le 18 mars 2019. © Gabonreview

 

Dans le cadre de la semaine de sensibilisation sur l’albinisme, du 18 au 23 mars prochain, l’ONG Gabon émotion, a lancé le 18 mars un show humanitaire dans quatre lycées de la capitale pour soutenir les albinos.

Le BGMFK Tour sur l’étape du lycée Paul Indjendjet Gondjout. © D.R.

A Nelson Mandela, Paul Indjendjet Gondjout, Notre Dame de Quaben et Capitaine Charles Ntchorere, le BGMFK Tour s’est produit deux heures dans chacune de ces étapes. «Nous faisons passer nos messages par le biais de ce que les jeunes aiment. Beaucoup de gens ont tendance à maltraiter les albinos parce qu’ils ne sont pas nombreux. Dans certaines écoles où les albinos étudient, chaque année, ils se voient attribuer un nom, ils ne sont pas pris en considération, on doit les traite comme tout le monde malgré leur spécificité», a déclaré la porte-parole de Gabon émotion, Laurent Sajou.

La semaine de sensibilisation de Gabon émotion, vise à mettre fin aux préjugés et stéréotypes sur les personnes atteintes de l’albinisme. L’objectif est d’éduquer sur cette particularité épidermique qui toucherait plusieurs personnes dans le pays. L’ONG bénéficie du soutien du dermatologue, par ailleurs présidente de l’Association de lutte pour le bien-être des albinos, Stéphanie Ntsame Ngoua, dans le cadre de cette opération.

Les personnes albinos sont souvent moquées voire stigmatisées pour leur apparence physique. Ces actes les fragilisent autant que la déficience visuelle profonde et irréversible dont elles sont atteintes, conséquence de cette condition génétique. Dans certains pays, ils sont victimes de persécutions voire de meurtres rituels liées à des croyances magiques. Pour les protéger, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies adoptait par consensus, le 13 juin 2013, une résolution qui reconnaissait les agressions et discriminations dont sont victimes les personnes atteintes d’albinisme dans de nombreux pays.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW