Le ministre des Sports s’est lavé les mains sur le blocage du championnat national. S’il affirme avoir bataillé pour obtenir 1,3 milliard de francs CFA de Gabon Oil Compagny pour financer la saison 2019-2020, Franck Nguema estime que la paralysie actuelle est due au non-respect par les présidents des clubs des principes hiérarchiques.

Le ministre des Sports, Franck Nguema. © D.R.

 

Un jour après la décision des présidents des clubs de suspendre toutes activités jusqu’à nouvel, le ministre des Sports a rompu le silence. Le 20 décembre, dans les colonnes de L’Union, Franck Nguema a décliné toute responsabilité sur la paralysie qui affecte le football gabonais.

«Ce n’est pas le ministre des Sports qui est à l’origine de cette situation de blocage. Bien au contraire, nous nous sommes battus malgré la situation, pour faire démarrer le championnat. Mais les clubs ont décidé autrement et c’est dommage!» a déploré Franck Nguema, avant d’évoquer sa «vérité» sur les raisons de ce blocage.

«Les présidents des clubs me font le reproche d’avoir refusé de les recevoir d’où leur décision(…)A ce que je sache, les clubs ont une plateforme et une tribune pour faire passer l’ensemble de leurs revendication : c’est la Linafp. Par conséquent, les clubs auraient dû faire remonter toutes leurs préoccupations auprès de la Linafp dont ils ont élu les responsables. A ce moment, la Linafp rencontre le ministre des Sports et son équipe pour débattre de toutes ces questions. C’est une question de respect de forme et de principes», a déclaré Franck Nguema.

S’agissant du démarrage du championnat, Franck Nguema affirme que toutes les conditions sont réunies y compris les financements. «Notre pays est en crise. Il a donc d’autres besoins sociaux à satisfaire. Le ministre que je suis et d’autres responsables de la Linafp avons élaboré un projet de budget de 1,3 milliard de francs CFA pour la saison de 2019-2020. Il fallait se battre pour trouver ce financement. Mais nous avons réussi à convaincre les responsables de la GOC afin qu’elle accompagne les deux championnats. J’avoue que ce n’était pas chose aisée» a déclaré Franck Nguema. Il n’a pas indiqué si la situation pouvait s’arranger, en mettant un peu de côté ses «principes» pour une heure de rencontre avec les présidents des clubs pour sauver le championnat.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW