Les Nations unies ont publié le rapport World Happiness 2019 à l’occasion de la journée mondiale du bonheur, célébrée le 20 mars. Un document dans lequel le Gabon occupe la 104e place sur 156 pays.

Les femmes gabonaises pas très heureuses. © Sonapresse

 

L’édition 2019 du World Happiness des Nations Unies a été publiée le 20 mars, à l’occasion de la journée mondiale du bonheur. Ce rapport classe le Gabon au 104e rang mondial sur 156 pays concernés par ce classement. En Afrique subsaharienne, le pays d’Ali Bongo se classe 8e sur 48 États, avec un score de 4,79%.

Lancé en avril 2012, le rapport World Happiness tente «d’étudier les fondements scientifiques de la mesure et de la compréhension du bien-être subjectif» et classe les pays selon ces critères. L’étude est basée sur des sondages annuels de l’Institut Gallup menés entre 2005 et 2018.

La méthodologie utilisée consiste à demander à un échantillon de personnes venant de 156 pays différents de répondre à une série de questions sur la perception de leur qualité de vie sur une échelle de 0 à 10. Les variables retenues par ce rapport pour mesurer le bonheur sont le produit intérieur brut (PIB), le soutien social, l’espérance d’une vie saine, la liberté, la générosité et enfin l’absence de corruption.

Parmi les Gabonais interrogés, plus de la moitié a déclaré disposer d’une faible liberté de faire ses choix de vie. L’enquête révèle également que les Gabonais ne sont pas très généreux. Une attitude confortant le constat des auteurs de ce rapport, qui soutiennent que «le bonheur dans le monde a reculé ces dernières années, corrélé à une montée de sentiments négatifs, dont l’inquiétude, la tristesse et la colère, particulièrement marquées en Asie et en Afrique, et plus récemment ailleurs».

Dans le monde, la Finlande arrive en tête de la liste des pays dont la population est la plus heureuse. En Afrique subsaharienne, les pays les plus heureux sont l’Ile Maurice, Nigéria, Cameroun, Ghana, Côte d’Ivoire, Bénin, Congo (Brazzaville), Gabon, Afrique du Sud, Sénégal.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW