Le Premier ministre a présidé le 2 décembre, une séance de travail consacrée aux orientations scolaires et aux bourses d’études. Une réunion visant à apprécier le travail fait par l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) pour apporter des solutions efficaces aux problèmes des étudiants.

Le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, présidant, le 2 décembre, la séance de travail consacrée aux orientations scolaires et aux bourses d’études. © Com. gouvernementale

 

Les responsables de l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) et plusieurs membres du gouvernement concernés par la formation professionnelle, l’éducation, l’économie et les finances, se sont retrouvés le 3 décembre autour du Premier ministre, pour échanger sur les orientations scolaires et aux bourses d’études. Une démarche dont le but recherché est l’efficacité dans l’attribution des allocations d’études aux bénéficiaires.

En juin dernier, un décret fixant les conditions d’attribution, de transfert, de suspension de bourse avait été pris en Conseil des ministres afin de fixer les conditions d’attribution, de suspension et de suppression des bourses d’études dans les filières techniques et professionnelles. Ce dispositif ne concernait pas les filières générales dans lesquelles s’orientent le plus grand nombre d’étudiants au sortir des lycées. Toutefois, le même décret indiquait que ces derniers vont bénéficier d’une aide financière pour les élèves ayant dépassé les critères d’âges et de moyennes.

En convoquant cette réunion, Julien Nkoghe Bekale recherchait des informations précises sur les orientations qui ont été faites lors des plénières consacrées aux bacheliers de la session 2019. A ce propos, le directeur général de l’ANBG, Joël Lehman Sandoungout, a indiqué que les élèves ayant obtenu leur baccalauréat, au premier tour, ont déjà fait l’objet d’une orientation. Quant à ceux l’ayant obtenu au second tour, leurs dossiers sont en instance d’étude.

«Nous sommes en train de travailler sur la meilleure façon d’orienter nos jeunes compatriotes», a-t-il déclaré, ajoutant qu’ils vont revoir le Premier ministre et les ministres concernés pour arrêter d’accord parties le budget alloué à l’Agence nationale des Bourses pour l’année 2019-2020.

Les nouvelles directives et décisions prises en Conseil des ministres envisagent de créer des changements de paradigme afin de favoriser notamment les étudiants des filières professionnelles et techniques. «Cela va changer, puisque l’Etat va encourager les jeunes gabonais à embrasser les filières techniques et professionnelles où il y a une forte demande en termes emplois» a précisé M. Sandoungout.

 
 

1 Commentaire

  1. Jean jacques dit :

    A quand la prison des ex DG de ANBG et leur reformes cruelles qui aujourd’hui ont pénalisé un grand livre des anciens étudiants qui sont abandonné a l’étranger par ce que agence a pris une résolution de n’est plus payer le billet de rapatriements depois de 2ans que l’étudiant perd sa bourse.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW