L’ex-directeur de cabinet a été placé sous mandat de dépôt ce vendredi soir pour «détournement de fonds publics» et «blanchiment». Les ex-ministres, Tony Ondo Mba, Noël Mboumba et Roger Owono Mba, sont également passés devant le juge d’instruction spécialisé ce vendredi 13 décembre.

© D.R.

 

Interpellé à son domicile le 3 décembre, Brice Laccruche Alihanga a été envoyé à “Sans-Famille”, la prison centrale de Libreville, en attente d’un jugement devant la Cour criminelle spéciale, une juridiction spécialisée créée en 2018 pour juger les hauts cadres soupçonnés de détournements de deniers publics.

© D.R.

L’ex-directeur de cabinet de la Présidence est poursuivi pour «détournement de fond public et blanchiment». Après 10 jours de détention préventive à la Direction générale des recherches (DGR), il rejoint à “Sans-Famille” son frère Grégory Laccruche, poursuivi pour «complicité de détournement, blanchiment et associations de malfaiteurs».

Trois ex-ministres : Tony Ondo Mba (Energie), Noël Mboumba (Pétrole) et Roger Owono Mba (Finances) sont également passés devant le juge d’instruction spécialisé ce vendredi soir. À 20h30, Gabonreview n’avait pas encore reçu le résultat de leurs sessions.

En ce vendredi pluvieux, le tribunal était gardé par des dizaines de membres de forces de l’ordre, et la presse n’était pas invitée à assister aux auditions.

L’avocat de Brice Laccruche, Me Anges Kevin Nzigou, regrette qu’ «on n’ait pas dit les faits reprochés» à son client. «Comment peut-il être auteur de détournement de fonds publics, n’étant pas une autorité administrative, n’étant pas ordonnateur de crédits, ou comptable public», questionne Me Nzigou.

L’opération Scorpion a mené au moins treize hauts cadres et fonctionnaires en détention préventive à “Sans-Famille” ; deux personnes sont également en liberté provisoire. D’autres interpellations devraient suivre et de hauts cadres de la mairie de Libreville font aussi l’objet d’une surveillance, de sources proches des enquêteurs.

 
 

10 Commentaires

  1. Obati dit :

    Tu ne pourras jamais tromper le diable. Monsieur Laccruche voilà comment terminent les adeptes du diable. La bénédiction de Dieu ne souffre d’aucun chagrin. La magie noire, le vaudou, les envoûtements ne sont que vanités.

  2. SERGE MAKAYA dit :

    Profites-en pour PARLER de “ton messager intime” (BOA). Je sais une chose au moins: ce n’est pas lui qui est responsable de ton arrestation. Tout simplement parce qu’il est déjà MORT.

    A Ntare Nzame! Quand ces SALOPARDS de français déclareront la VACANCE DU POUVOIR ?

  3. Paul Jambon Francais dit :

    @Makaya

    Primo,les arguments du type insultes à la personne, groupe etc… sont des arguments invalides.
    Commencez donc déjà à faire des phrases avec de véritables arguments.

    Secondo, arrête de faire le paresseux, le poltron, etc… demandes donc à ta sœur Gabonaise et député Français, Madame OVONO de LFI, qui par ailleurs possède une grande bouche de le faire. Pourquoi ne le fait elle pas alors même qu’elle est dans l’opposition française ?

    Tercio, fais le toi même mais je pense que le courage n’est pas ton fort. Là ou tu est fort ce sont les arguments invalides dans le dos des gens. Pour quelqu’un qui prétend avoir été un soldat montre nous un peu l’exemplarité de ton courage.

    Finalement, tu veux que les gens que tu insultes fassent ton travail. c’est pas comme ça que ça va arriver.
    En 2016 tu étais où pour défendre ta nation ? Quand le pouvoir était prêt à lâcher, comme Ping, tu t’es couché comme un poltron.

    En conclusion, tu veux que la France fasse quoi ? Mettre Ping, le type qui s’est couché face a Bongo ? Es tu sérieux ?
    Quel leader Gabonais s’est révélé ? Veux tu que la France t’installe un autre tyran pilleur comme sont tous les apparatchik du système qui se sont présentés jusqu’ici ?

    Non, la liberté, si un peuple la veux, il doit la prendre et c’est pour cela que la France ne fait rien et ne fera rien. La France sera là pour accompagner le vainqueur mais ne fera rien pour le promouvoir. Elle serait bien bête de le faire. Le paternalisme post colonial que vous demandez lui coute trop cher et n’est plus de ces temps.
    Pour votre fierté et votre liberté……. arrettez d’être des assistés.

    Qui plus est, en ce moment le pouvoir ne tient qu’à un tout petit fil, prends ton fusil, ta poudre et va prendre ce qui t’appartiens. Même une mouche française le ferait basculer.
    Va donc apprendre le chant des partisans français, ça te donneras peut être des idées.

    Oubien ? Tu n’as que la bouche ?

    • SERGE MAKAYA dit :

      Je serai au QG de Jean Ping aujourd’hui. Donne-moi ton prénom, et je ferai le nécessaire pour te trouver dans la foule. Si tu savais ce que je fais pour libérer notre pays.

      Si je donne mon identité, je serai AUSSITÔT arrêté. Je suis un ancien du B2 où j’ai torturé aussi des gabonais. Comprends-tu cela ? Je me bats pour libérer notre pays du JOUG BONGOISTE – FRANÇAIS – MAROCAIN (ce sont eux qui tiennent actuellement notre pays en OTAGE et pour mieux voler nos richesses, comme la France le fait déjà si bien dans d’autres pays d’Afrique: Mali – Niger – Côte d’Ivoire, etc…). Quand je travaillais au B2, j’ai vu L’HYPOCRISIE FRANÇAISE.

      Sylvia Bongo est Hypocrite comme tout français. Et en plus, elle est marocaine. Ne me dis surtout pas qu’elle est aussi gabonaise, si ce n’est que pour dilapider nos richesses. A BON ENTENDEUR (ou lecteur)…

  4. Léon Nkogue dit :

    Question: puisque Ali Bongo est “en vie”, et même “en forme”, pourquoi il ne nous dit rien concernant les detourments de fonds et l’arrestation de son directeur de cabinet Brice Laccruche Fargeon Alihanga ?

    Arrêtez de prendre vraiment les gabonais pour des idiots. Ali Bongo est MORT. Le pouvoir actuellement est entre les mains d’étrangers (le ridicule roi du Maroc, Et l’hypocrite France). Sans oublier Sylvia Bongo et son fils adoptif Nourredine qu’elle cherche à propulser au sommet de l’état avec la bénédiction de la France et du Maroc pour mieux préserver “leurs intérêts” (mais quels intérêts dans un pays qui n’est pas le leur?)

  5. Mezzah dit :

    Je devrais jubiler mais au fond de moi il y a quelque chose qui me dit non. C’est trop facile de malmener le messager intime de l’autre de la sorte. Les prochains jours nous edifierons.

    • SERGE MAKAYA dit :

      Je suis de votre AVIS “Mezzah”. Les français – marocains et les Bongo (Sylvia et Nourredine SURTOUT) SE FOUTENT VRAIMENT DE NOUS.

      JE CROIS QUE CE QUI SE PASSE ACTUELLEMENT EST UN MONTAGE, UNE PIÈCE THÉÂTRALE. CES GENS CONTINUENT A NOUS TRAITER COMME DES MOUTONS. J’EN SAIS QUELQUE CHOSE QUAND J’ÉTAIS AU B2.

      MONSIEUR LE PRÉSIDENT JEAN PING, RESTEZ QUAND MÊME PRUDENT SVP…

      Merci à Gabonreview de bien vouloir faire passer MON MESSAGE. Je n’ai plus de compte FACEBOOK et TWEETER depuis 2 ans (comptes bloqués). Ces SALOPARDS cherchent mon identité… A NTARE NZAME !!!

  6. diogene dit :

    Qui a placé le BLA système aussi haut ?
    Qui était à la tête du précédent système ?
    Qui sont les tenants du nouveau système ?
    Ne cherchez plus…
    C’est Albert Bernard devenu Omar Bongo devenu Ondimba.
    Le reste n’est que soucis d’aristocrates qui préservent leur intérêts mesquins et jouissent sadiquement de la misère conséquente …

    J’entends déjà aller bon train les commentaires qui font d’Omar une victime du colonialisme, soit c’est vrai ! Mais les liens pollués avec la France, aurait pu s’assainir, d’une part, en un demi siècle et les décisions concernant une meilleure équité sociale (répartition des richesses, projets réalistes et réalisables d’amélioration des conditions de vie de tous) d’autres part, auraient pu être prises en toute souveraineté.
    Il y a responsabilité donc, des responsables et ils doivent payer pour leurs crimes morts ou vivants, rembourser intégralement leurs prédations avec intérêts et indemnités compensatoires.
    Rien ne pourra remplacer , compenser, réparer, redresser les tords commis mais que les coupables soient châtiés cré non de non ! A leur juste valeur ! NI plus , ni moins.

  7. Cathy dit :

    Moi j’appelle cela de la diversion. Sylvia Bongo, Laccruche Fargeon Alihanga, Nourredine, le roi du Maroc et la France prennent vraiment les gabonais pour des moutons, pour des idiots.

    Ne croyez e aucun cas à cette scène. On nous cache quelque chose. Ces gens sont champions dans les mises en scène. RESTONS VIGILANTS.

  8. Ami du Gabon dit :

    Le Gabon une piste de danse ou le DJ à perdu le rythme

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW