En chute libre depuis quelques années déjà, le secteur des BTP ne s’est pas ragaillardi en 2018. Bien au contraire, il s’est montré plutôt terne avec, notamment, la production vendue qui a chuté de 46,08% à 91,7 milliards de francs CFA.

Les performances du Gabon dans le BTP ont été ternes en 2018. © edito.regionsjob.com

 

L’agonie du secteur des BTP s’est poursuivie en 2018, avec des chiffres très en retrait par rapport l’année précédente. En témoigne la production vendue, dont le chiffre d’affaire a chuté de 46,08%. Soit 91,7 milliards de francs CFA contre 170 milliards en 2017.

A en croire la direction générale de l’Economie, la production vendue a été plombée par «le segment bâtiment et génie-civil qui a subi un fort ralentissement dans lexécution des chantiers (retards de paiements de lEtat) et la baisse de commandes».

Justement, le segment «bâtiment, génie-civil» a généré 76 milliards francs CFA en 2018, contre 150,7 milliards en 2017. Soit une baisse de 49,58%. Les chiffres sont aussi peu flatteurs sur le segment «lignes eau, électricité, téléphone». Celui-ci a chuté de 18,82% à 15,7 milliards de francs CFA.

Dans ces conditions, la masse salariale a suivi la même tendance baissière (3,6%) pour se situer à 21,7 milliards de francs CFA. Seule éclaircie au niveau des BTP en 2018, la consolidation du nombre d’agents à 2323, contre 2296 en 2017. Soit une légère hausse de 1,18%. Ce qui s’explique par «le regain d’activité au dernier trimestre suite à la signature de nouveaux contrats».

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW