La société d’exploitation pétrolière cotée à la bourse d’Oslo a annoncé, le 30 octobre 2019, la révision du plan de développement du champ pétrolier Ruche du permis Dussafu, situé au large du Gabon.

BW Offshore révise le plan de développement du champ Ruche sur le permis Dussafu. © D.R.

 

La Société d’exploitation pétrolière BW Energy a révisé le plan de développement du champ pétrolier Ruche. Ce plan incluant la découverte d’Hibiscus est censé accélérer la croissance de la production tirée de la licence Dussafu au large du Gabon.

Cette décision jugée stratégique, fait suite à la quantification et classification des ressources découvertes sur Hibiscus (DHIBM-1) par le vérificateur indépendant des réserves Netherland, Sewell & Associates Inc. (NSAI) en tant que réserves pétrolières.

Selon le plan révisé, la production brute estimée de la phase 1 de Ruche devrait doubler, passant de 15 000 barils / jour à 30 000 barils / jour. Ces volumes viendront s’ajouter à la production du champ Tortue. La plate-forme envisagée sera déplacée de 4 km à l’ouest pour intégrer les ressources d’Hibiscus. La phase 1 de Ruche, dans sa forme révisée, comprendra quatre puits de production d’Hibiscus et deux puits de Ruche, tous de la formation de Gamba.

«L’exploration du champ Hibiscus s’avère être une découverte de qualité et de magnitudes égales à celles du champ de Tortue. Le développement révisé augmentera considérablement notre capacité de production et nous permettra d’atteindre le niveau actuel de 40 000 barils / jour de la FPSO. Nous sommes convaincus que les partenaires de licence soutiendront le plan de développement révisé lancé par BW Energy», a déclaré le PDG de BW Energy, Carl K. Arnet.

La dépense d’investissement pour la phase 1 révisée de Ruche intégrant le développement d’Hibiscus a été portée à 445 millions USD (brut) par rapport à l’estimation initiale de 375 millions USD. Les réserves supplémentaires estimées produites par la phase 1 de Ruche représentent 50 millions de barils bruts (estimation de la direction). Les coûts totaux d’exploitation sur le terrain, y compris la phase 1 de la Ruche, sont estimés à environ 10 USD / barils, royalties et taxes à la capacité nominale actuelle du FPSO.

Selon le rapport de réserve actualisé de BW Offshore publié par le vérificateur indépendant NSAI, qui évalue les réserves d’hibiscus à 45,4 millions de barils de pétrole brut, les réserves totales du Dussafu 1P, 2P et 3P brutes ont connu une hausse respectivement de 68%, 68% et 69%. En termes réserve prouvées, elles sont maintenant estimées à (1P) de 76,9 MMb ; réserves prouvées + probables (2P) de 112,4 MMbbl et réserves prouvées + probables + possibles (3P) de 142,6 Mb / s.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW