Les agents de service Qualité hygiène sécurité et environnement (QHSE) de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) ont été formés, du 23 au 24 octobre, à la gestion de la norme ISO 34 101 du Cacao durable et traçable.

Photo de famille au terme de la formation. © Caistab

 

Des participants, lors de la formation. © Caistab

Douze agents du service Qualité hygiène sécurité et environnement de la Caistab ont reçu le 24 octobre, leurs certificats de fin de formation de l’atelier sur les systèmes de certification du cacao durable et traçable, via la norme internationale ISO 34 101 du Cacao durable et traçable. Cette activité constitue pour la direction générale de la société un «acte majeur dans l’aboutissement de la recherche des moyens concourant à l’amélioration de la production d’un cacao durable tant sur le plan quantitatif que qualitatif».

Pendant quarante-huit heures, les participants sous les orientations de l’équipe de l’Agence gabonaise de normalisation (Aganor) ont été édifiés sur les trois exigences majeures de la norme ISO 34101, pour un cacao durable et traçable : exigences relatives aux systèmes de management de la durabilité du cacao (processus de management, tels que le séchage, le tri et l’emballage des fèves) ; exigences de performance relatives aux aspects (économiques, sociaux et environnementaux de la cacao-culture) et les exigences de traçabilité relatives à la (conception et à la mise en œuvre d’un système de traçabilité).

Aujourd’hui, les consommateurs attachent une grande importance au caractère durable des produits, y compris dans le secteur alimentaire. Selon le directeur général adjoint de la Caistab, Ernest Ogandaga, «La norme qui couvre les aspects organisationnels, économiques et sociaux et environnementaux de la culture du cacao comprend des exigences très strictes en matière de traçabilité et offre davantage de clarté quant à la durabilité du cacao consommé». Cette action initiée dans le cadre du processus de la certification du cacao, selon la série ISO 34 101 fèves cacao durables et traçables, permettra à cette société de se conformer à terme aux exigences du marché. Cette norme influencera positivement la professionnalisation de la filière cacao.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW