Pour lui permettre d’être évacuée en vue d’un meilleur traitement hors du pays, plusieurs internautes ainsi qu’un collectif d’artistes gabonais, amené par la structure MM Management, se mobilisent autour de Laure, atteinte d’un cancer du sein depuis des mois. Un concert en soutien à sa cause est annoncé pour le 26 janvier à Libreville.

Atteinte d’un cancer du sein, Laure bénéficie du soutien des Gabonais. © D.R.

 

Laure. Ce prénom revient dans plusieurs posts sur les réseaux sociaux ces dernières semaines, au point qu’une communauté s’est formée autour de cette jeune étudiante de l’Institut supérieur de technologie (IST) de Libreville. Agée de 23 ans, la jeune femme est atteinte d’un cancer du sein en phase critique ayant nécessité depuis le mois de juin dernier une prise en charge médicale au CHU d’Angondjé.

Des jeunes collectant des fonds pour Laure à Libreville. © D.R.

«Son état ne s’améliore pas»

Hospitalisée au service de cancérologie du CHUA au nord de Libreville, Laure ne réagit pas bien aux soins qui lui sont prodigués, rapporte Eunice Biyoghe, journaliste et chroniqueuse sur Le Grand Mbandja à Gabon 1ère. «Après 6 chimiothérapies, son état ne s’améliore pas et le coût financier s’alourdit. Ses proches souhaitent qu’elle soit évacuée pour qu’elle ait de meilleurs soins», précise celle qui fut l’une des premières à sonner l’alerte et à appeler à la mobilisation des Gabonais sur les réseaux sociaux.

Selon ses proches, l’état de santé de Laure devrait nettement s’améliorer si elle parvenait à être évacuée au Maroc pour y suivre de meilleurs soins. Mais pour ça, il faut de l’argent…beaucoup d’argent. L’objectif est qu’elle parte cette semaine au plus tard jeudi pour la Tunisie ou le Maroc. «Les premiers devis donne une estimation de 15 millions de francs CFA», précise Yann OB, ayant lancé un appel au don sur leetchi.

Détails de l’affiche du concert. © D.R.

Si depuis le mois de janvier une collecte a également été lancée sur les réseaux sociaux via Airtel Money et les différents moyens de transfert d’argent depuis l’étranger, certains établissements de nuit de Libreville et d’Akanda annoncent qu’ils organiseront également une collecte pour tous ceux de leurs clients qui souhaiteraient contribuer. C’est le cas du Molokaï à Angondjé, le Lollipop Bar sur le front de mer à Libreville.

Les artistes gabonais se mobilisent

Souhaitant contribuer à son tour et à sa manière, Michel Metogo, patron de la structure MM Management, annonce un concert le 26 janvier au Palais de la culture et des arts de Libreville. Un concert animé par un collectif d’artistes gabonais touchés par la maladie de Laure. Le rappeur Franck Ba’Ponga, Shan’L, les groupes BGMFK, Kifra-L, et Sir Okoss, Latchow, Amenem et 2MJ sont annoncés pour cet événement au terme duquel «l’intégralité des fonds recueillis sera remise à la famille de Laure», assure l’initiateur.

L’acteur politique Marc-Logan Tchango a rendu visite à Laure. © D.R.

«Ça peut tous nous arriver»

«Pour l’organisation de ce concert du 26 janvier prochain, je n’ai été contacté par personne de la famille de Laure pour le faire. On en n’a d’ailleurs pas besoin quand un problème de cette ampleur survient à une jeune compatriote. Comme tout le monde, je suis tombé sur sa photo qui m’a touché, et je me suis demandé ce que je pouvais faire pour venir en aide à cette famille en détresse. Etant manager d’artistes, j’ai donc décidé d’organiser ce concert, pour lequel les artistes n’ont pas exigé de cachet pour leur prestation», confie Michel Metogo.

Pour le manager de la chanteuse à succès Shan’L et du groupe BGMFK, la situation vécue actuellement par Laure peut arriver à tout le monde, «y compris à ma petite ami, ma sœur ou même à une amie proche», rappelle-t-il.

 
 

2 Commentaires

  1. MABILA Davin Herman dit :

    Laure, est une fille que je connais et que je fréquente depuis deux (2) ans. Au début de cette maladie, on pensait pouvoir gérer avec les prescriptions des médecins sans savoir que ça devait prendre une telle ampleur. Lorsque son état c’est aggravé, on ne savait pas comment faire Pour s’en sortir. Mais grâce à Dieu l’idée de lancer un appel d’aide a été fait sans savoir si ça devait marcher. Mais finalement, vous avez été sensible à cela… Et grâce à vous, aujourd’hui elle est au Maroc, pour des meilleurs soins… Je ne sais comment vous remercier…

  2. MABILA Davin Herman dit :

    Voilà déjà un (1) mois et quelques jours que Laure nous a quitté suite à son décès au Maroc malgré les efforts matériels, financiers, humains, et spirituels déployés par une grande collectivité. Car son histoire, et son combat face au cancer, a marqué un bon nombre de personne et nous a montré à quel point les Gabonais peuvent être solidaire à une situation. Pour moi, Laure est un symbole d’amour, d’unité et de solidarité, elle est l’étincelle dans mon cœur et est désormais une étoile dans le ciel. Pour moi, elle reste ma meilleure, mon amie, mon amour, ma sœur et la fille que j’aimerai toujours. Bien qu’elle n’était pas parfaite, elle était une fille exceptionnelle. Elle est avec moi au présent parce que je la porte dans mon cœur et vie dans mes pensées, elle sera avec moi dans les jours prochains parce qu’elle restera toujours et toujours dans mon cœur et mes pensées, et je sais qu’un jour on finira par se revoir vu qu’il y’a une prochaine vie.

    MERCI A TOUS POUR LE SOUTIEN MALGRE QUE L’OBJECTIF VISE N’A PAS ETE ATTEINT. JE PORTE DESORMAIS UNE NOTRE IMAGE DE MES FRERES ET SOEURS GABONAIS ET QU’ENSEMBLE ETANT UNIFIE, DES GRANDES CHOSES PEUVENT SE FAIRE.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW