Dans les stations-service du Gabon, les prix des produits pétroliers ont, pour ce mois de juin, augmenté de 40, 45 et 55 francs CFA. Une augmentation record depuis le début de l’année.

Les prix des produits pétroliers ont augmenté pour ce mois de juin 2019. © D.R

 

En se rendant dans des stations-service samedi matin, plusieurs automobilistes ont été désagréablement surpris. Les prix des produits ont augmenté. Pour ainsi dire, dès le vendredi 31 mai 2019 à 22 h 45, selon les horaires de fermeture des postes de distribution de ces produits, est entrée en application la nouvelle grille tarifaire arrêtée par la Commission nationale des prix des produits pétroliers (CNPP).

Selon cette tarification, valable pour le mois de juin 2019, le prix de l’essence (super) est fixé à 695 francs CFA contre 655 francs CFA en mai. Soit, une augmentation de 40 francs CFA. Le gasoil qui était à 625 francs CFA coûtera tout au long de ce mois de juin 670 francs CFA ; soit une augmentation de 45 francs CFA. Le prix du pétrole lampant quant à lui passe de 370 francs CFA à 425 francs CFA, soit, une augmentation de 55 francs CFA. «Ça nous cause du tort», a déclaré dans une station-service, un automobiliste désagréablement surpris par cette augmentation le 1er juin.

Alors que d’aucuns disent ne pas comprendre cette augmentation, d’autres se souviendront que le gouvernement a décidé d’adopter un mécanisme d’indexation des prix des produits pétroliers sur le marché local, par rapport aux variations sur le marché international. Ayant signé avec des bailleurs internationaux des accords qui lui imposent une certaine discipline dans la gestion des dépenses publiques, il a arrêté de subventionner le secteur qui lui coûtait environ 200 milliards de francs CFA.

Si ces augmentations qui vont de 40 à 55 francs CFA sont les plus grandes depuis le début de cette année, les usagers des transports en commun qui voient déjà les conducteurs véreux se sucrer sur leurs dos, espèrent que cette tendance évolue à la baisse le mois prochain et les suivants.

 
 

3 Commentaires

  1. Manono dit :

    Vraiment, je crois que les gabonais sont les plus naïfs de la planète terre. Toujours en train de croire en un système qui ne passe que par le mensonge pour vous les dompter.

  2. Jean Gaspard Ntoutoume Ayi dit :

    Pourquoi parler de conducteurs véreux ?

    La structure des prix des carburants est composée de :

    – les charges liées à l’amortissement du prix d’achat du véhicule
    – les frais d’entretien du véhicule
    – les charges de personnel (salaire du chauffeur notamment)
    – les impôts et taxes
    – le carburant
    – la marge bénéficiaire

    Une augmentation du prix du carburant induit automatiquement une augmentation du prix du transport. Sauf à compenser par les autres éléments, notamment le salaire du chauffeur, les impôts et taxes ou la marge bénéficiaire.

    Une augmentation des prix des carburants ne peut-être sans conséquences.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW