Approuvant entièrement la «Carte sociale CNSS pour les retraités», le Syndicat national des travailleurs retraités (SNTR) a exhorté ses adhérents, le 18 juillet à Libreville, à épouser cette réforme.

Le bureau du SNTR avec Thierry-Georges Augoula (2 e en partant de la gauche), le 18 juillet 2019 à Libreville. © Gabonreview

 

48 heures après leur rencontre avec la direction générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), les syndicats des retraités ont fait le point de cet échange à leurs bases. C’est le cas du Syndicat national des travailleurs retraités (SNTR) pensionnés de la CNSS qui, le 18 juillet à Libreville, a édifié ses adhérents sur le bien-fondé de la «Carte sociale CNSS pour les retraités», objet de la réunion du 16 juillet à la CNSS.

Entièrement personnalisée, cette carte prépayée permettra à chaque retraité, dans sa localité, de retirer sa pension mensuellement auprès des partenaires financiers de la CNSS qui seront, eux, réglés trimestriellement. Elle donnera également droit à des réductions dans les différentes chaines du groupe Ceca-Gadis, notamment, et autres avantages.

«Ce que nous voulons dire ici, c’est que les paiements des pensions de retraite seront mensuels, dès que les cartes magnétiques et prépayées personnalisées seront distribuées. Donc, à partir du 5 novembre», a souligné le secrétaire général du SNTR. «La distribution des cartes commencera par les retraités non domiciliés dans une banque, mais cela ne perturbera pas les paiements par virement des autres retraités», a précisé Thierry-Georges Augoula.

Pour le SNTR tout est clair, le temps que la CNSS mette en marche la machine. Si beaucoup de syndicats adhèrent à cette réforme, en effet, ce n’est pas le cas du Syndicat national des retraités (Synaret) par exemple. Le 17 juillet à Libreville, cette formation syndicale a clairement exprimé son refus d’agréer ce mode de paiement.

«Nous ne comprenons pas la réaction de certains leaders d’un prétendu syndicat des retraités, réfutant ce qui avait été clairement détaillé par la direction générale de la CNSS, alors qu’ils n’étaient même pas à la réunion du 16 juillet», a regretté Thierry-Georges Augoula. «Nous demandons solennellement à nos adhérents de ne point prêter oreille à ces élucubrations, car un syndicat recherche des solutions à l’amiable», a affirmé le leader syndical.

Le SNTR a annoncé, par ailleurs, le lancement d’une campagne nationale de sensibilisation à l’endroit des retraités. «Nous leur demandons une fois de plus de demeurer calmes et nous faire confiance», a conclu le SNTR. Créé en 1998 et membre de la Confédération syndicale des travailleurs, le SNTR est présent sur l’ensemble du territoire national. Il revendique au moins 5000 adhérents.

 
 

1 Commentaire

  1. Manono dit :

    Ce que j’aime avec les gabonais, ils sont très naïfs. Autant de fois tu pourras venir les berner, ils vont toujours tomber dans le panneau, surtout quand on ajoute une petite, c’est grave.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW