La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale(Cemac) a listé 12 projets intégrateurs pour un financement de 2820 milliards de francs CFA. C’est l’une des conclusions de la 2e Session extraordinaire du Comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Cemac, tenue le 3 octobre, à Yaoundé, au Cameroun.

Les commissaires de la Cemac à l’issue de leur réunion du 3 octobre 2019 à Yaoundé au Cameroun. © Cemac

 

La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale(Cemac) est à la recherche de 2820 milliards pour financer ses projets intégrateurs phares. Réunie le 3 octobre à Yaoundé, au Cameroun, la 2e session extraordinaire du comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cema) a validé ce montant pour le financement d’une douzaine de projets.

Un groupe de travail composé des experts de la Commission de la Cemac, de la Banque de développements des États de l’Afrique centrale (BDEAC) et du Pref-Cemac a été mis en place pour établir un ordre de priorité des projets intégrateurs parmi les 13 programmes phares du programme économique régionale. Une douzaine de projets intégrateurs prioritaires matures, pour un cout total de 2820 milliards de francs CFA, a été répertoriée. Ces projets concernent les infrastructures, notamment les routes et les hôpitaux.

Les travaux de Yaoundé, placés sous la présidence du ministre congolais de l’Économie, Gilbert Ondongo, ont permis également d’examiner les propositions de nouvelles résolutions sur les réformes structurelles ainsi que les modalités pratiques de leur mise en œuvre.

 
 

1 Commentaire

  1. Le gabonais dit :

    Oui, l’Afrique centrale, rien que des projets…
    Nous attendons toujours les réalisations concrétés de la CEMAC…Rien que le domaine des transports et de la circulation des personnes et des biens demeurent au point mort…malgré des décisions prises…
    Continuons a faroter dans les salons feutrées en faisant semblant de travailler…pendant que la CEDEAO, UMOA, la SADC et autres avancent très concrètement…LA CEMAC toujours dernière de la classe, malgré d’énormes ressources naturelles…quelle HONTE!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW