Paul Biya a été désigné le 24 décembre à Ndjamena, à la présidence tournante de La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Le président camerounais entend axer son action sur la surveillance multilatérale et la libre circulation des ressortissants de la sous-région.

Paul Biya nouveau président de la Communauté économique et monétaire de
l’Afrique centrale (Cemac). © Digital business

 

Paul Biya a succédé à Idriss Déby Itno à la présidente tournante de La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). C’est à l’issue de la 14e session ordinaire de la Conférence de chefs d’Etats de la Cemac, tenue le 24 mars à N’Djamena, au Tchad. Durant son mandat de 12 mois, le président de la Cemac entend poursuivre les réformes initiées par son prédécesseur.

Parmi celles-ci, figurent en bonne place le rapatriement des recettes d’exportation de grandes entreprises, la surveillance multilatérale, la finalisation des réformes institutionnelles et la libre circulation des ressortissants de la sous-région dans l’espace Cemac. Le retour de la Commission à son Siège à Bangui, en RCA, fait également partie des priorités de Pau Biya.

Pour concrétiser cette feuille de route, le nouveau président de la Cemac devrait également travailler pour que les Etats membres règlent leurs arriérés de la taxe d’intégration communautaire et s’acquittent également de leurs cotisations de 2019 dans les délais.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW