La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) relève une régression de 7,7% des cours des produits de base exportés par la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) au 4e trimestre 2018.

Les cours des principaux produits de base exportés par la Cemac au 4e trimestre 2018, ont régressé de 7,7%. © D.R

 

Selon le tableau de bord de l’évolution des cours des principaux produits de base exportés par la Cemac au 4e trimestre 2018, l’indice global des cours des produits de base exportés par la Cemac a régressé de 7,7% par rapport au troisième trimestre de l’année (T3/2018), sous l’effet cumulé d’une baisse des cours des produits énergétiques et non énergétiques.

«L’évolution des cours des produits de base au quatrième trimestre 2018 a été caractérisée par une baisse générale des prix pour la plupart, notamment les produits énergétiques (-9,2%), les produits agricoles (-1,9%) et les produits forestiers (-0,9%). Les cours des métaux et minéraux sont restés inchangés, tandis que ceux des produits de la pêche ont progressé légèrement (1,6 %)», souligne le tableau de bord de la BEAC.

Pour la BEAC, le recul de 9,2% des cours des produits énergétiques au quatrième trimestre reflète principalement le repli du prix de baril de pétrole, comme stipulé dans le rapport mensuel de l’OPEP paru en décembre 2018. «Cette tendance est liée aux craintes sur la demande mondiale et la hausse de la production américaine. Le prix du baril de pétrole est ainsi revenu de 73 dollars au T3/2018 à 64,3 dollars au T4/2018, soit un recul de 11,9%, sous l’effet combiné d’une offre surabondante provenant de la Russie, des États-Unis et des pays membres de l’OPEP».

S’agissant de cours hors produits énergétiques, il s’est encore replié au T4/2018, revenant à 114,3, après 115,9 au T3/2018, du fait d’un recul des prix des produits agricoles (-1,9%), avec la chute la plus importante sur le marché du coton (-7,7%). Et de ceux des produits forestiers (-0,9%), passant au T4/2018 à 80,3 contre 83,1 au T3/2018 et 83,4 au T2/2018.

Malheureusement, la légère hausse du cours du bois brut de 0,4 % n’a pas été suffisante pour compenser la baisse de ceux des feuilles de placage (1,8 %) et du bois contre-plaqué (-0,2 %). Le prix du bois scié quant à lui a connu une petite hausse de l’ordre de 0,1 %.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW